You Are Here: Home » La Gendarmerie

La Gendarmerie


La gendarmerie nationale française est une force armée qui remplit des missions de police. Elle est placée à la fois sous la tutelle du ministère de l’Intérieur et de celui de la Défense. Les forces de gendarmerie sont traditionnellement chargées de la sécurité des zones rurales et des zones périurbaine alors que les forces de police sont plutôt chargées des zones urbaines. Les deux forces assurant ainsi une sécurité du territoire complet.

La gendarmerie nationale fait partie des forces armées française avec l’armée de terre, l’armée de l’air, la marine nationale et les services de soutien interarmées.

La gendarmerie française remplit et assure de nombreuses missions spécifiques :

- militaires : qui concernent la police militaire et les opérations extérieures

- judiciaires : qui concernent les constatations des infractions, les missions de recherche et d’interpellation de leurs auteurs.

- administratives : qui concernent la sécurité publique, les missions de maintien de l’ordre, d’assistance et de secours mais aussi la sécurité routière.

Le numéro d’appel d’urgence de la gendarmerie en France est le 17 ou le 112.

1. Histoire de la Gendarmerie en France :
2. Fonctionnement de la Gendarmerie Nationale :
3. Effectifs de la Gendarmerie :
4. Les Métiers de la Gendarmerie :

1. Histoire de la Gendarmerie en France :

Ce terme de gendarmerie vient de l’expression gens d’arme, qui signifie homme d’arme et qui servait à désigner la cavalerie lourde de la fin du Moyen Âge jusqu’au début de l’époque moderne.

La gendarmerie nationale est l’héritière d’un corps de militaires chargés de l’ordre public crée en 1337 puis placé sous les ordres des maréchaux de France en 1626. La gendarmerie est devenue un corps d’armée assimilé à la maison militaire du roi avec le déclin de la cavalerie et c’est en 1791 qu’elle fut nommée gendarmerie nationale, date à laquelle son fonctionnement est devenu celui que nous connaissons encore aujourd’hui.

La loi du 28 germinal an VI (17 avril 1798) véritable charte de la gendarmerie, codifie ses principes d’action et ses attributions en faisant par exemple le partage entre ses missions de police administrative et celles de police judiciaire.

Après 1814, la gendarmerie alterne les hauts et les bas dans l’opinion et se repli dans les campagnes où elle trouve la reconnaissance que la capitale ne lui accorde plus. Ce n’est que sous la IIIème république que la gendarmerie retrouve la stabilité politique nécessaire à l’accomplissement de ses missions.

Au XX siècle, elle intègre à ses services les progrès techniques au fur et à mesure de leur développement : la bicyclette, l’automobile puis l’informatique dès 1970. La gendarmerie s’adapte ainsi aux profonds changements de la société française.

2. Fonctionnement de la Gendarmerie Nationale :

La gendarmerie nationale est présente sur l’ensemble du territoire français et effectue en plus des missions militaires à l’étranger. Pour réaliser ses missions elle se compose de formations d’actif et de formations de réserve.

Elle comprend :

- la direction générale de la gendarmerie nationale

- l’inspection générale de la gendarmerie nationale

- des formations territoriales qui constituent la gendarmerie départementale

- des formations constituant la gendarmerie mobile

- la garde républicaine

- des formations spécialisées

- des formations prévôtales

- des organismes d’administration et de soutien

- des organismes de formation du personnel

- le groupe d’intervention de la gendarmerie nationale

3. Effectifs de la Gendarmerie :

L’effectif total de la gendarmerie est de 105.021 personnels militaires, ce chiffre est celui des données d’effectifs est le plafond d’emploi au 31 décembre 2007 (source Service des opérations et de l’emploi)

Au sein du programme 152 « gendarmerie nationale »: il y a 101.134 personnels répartis comme suit :

- 6.450 officiers et 74.063 sous-officiers de gendarmerie qui occupent des emplois directement opérationnels ou nécessitant une expérience professionnelle fondée sur l’alternance entre des emplois en unité opérationnelle et des emplois en état-major.

- 239 officiers et 4.038 sous-officiers des corps techniques et de soutien de la gendarmerie qui occupent des emplois imposant des dispositions particulières découlant du statut militaire (disponibilité et mobilité) ou une spécialisation poussée dans le domaine administratif ou technique.

- 14.391 gendarmes adjoints volontaires  remplissant des emplois opérationnels ou de soutien pouvant être tenus par des personnels qui disposent soit d’une qualification professionnelle immédiatement exploitable, soit d’une formation élémentaire de courte durée.

- 1.928 personnels civils  occupant des emplois d’encadrement, d’experts ou de spécialistes dans les domaines administratifs, logistiques et techniques non soumis aux exigences découlant du statut militaire mais nécessitant l’emploi d’un professionnel.

- 25 officiers des armées.

Au titre des autres organismes et des autres programmes du ministère de la Défense il y a  3.893 personnels répartit comme suit :

- 294 officiers et 2.712 sous-officiers de gendarmerie

- 7 officiers et 319 sous-officiers appartenant aux corps techniques et de soutien de la gendarmerie

- 561 gendarmes adjoints volontaires.

(Source gendarmerie.interieur.gouv.fr)

4. Les Métiers de la Gendarmerie :

Unité territoriale

Gendarme départemental : est un militaire polyvalent, exerçant de réelles responsabilités dès le premier grade. Il dirige des enquêtes judiciaires ou y participe selon ses qualifications, il est en charge de la surveillance de son secteur.

Réserviste de la Gendarmerie :

Gendarme adjoint volontaire : seconde le gendarme de carrière.

Unité de maintien de l’ordre

Gendarme mobile : Il peut intégrer un peloton d’intervention, unité spécialisée mise en place pour neutraliser et appréhender un individu dangereux par exemple, il est muni d’un casque et doté d’un équipement protecteur (jambières, masque à gaz, bouclier)

Unité d’intervention

Gendarme au GIGN : recruté parmi les officiers et sous-officiers de gendarmerie, il intervient lors d’évènements particulièrement graves : prises d’otages, actions de terrorisme ou de grand banditisme, arrestation de forcené…

Unité de police judiciaire

Gendarme en unité de recherches :  il intervient dans le cadre des enquêtes judiciaires longues ou complexes

Officier de Police Judiciaire Gendarmerie :

Unité motorisée

Avec le motocycliste, le pilote de voiture rapide d’intervention, et le gendarme départemental.

Unité de prestige

Fantassin ou cavalier de la garde républicaine : il est appelé à servir principalement en qualité de fantassin ou de cavalier. Il assure la sécurité de la Présidence de la République, des grands palais nationaux, il est chargé des services d’honneurs au profit du Chef de l’Etat

Unité spécialisée

Avec le maître de chien, le gendarme à cheval, le gendarme en montagne, l’enquêteur subaquatique, gendarme maritime, et gendarme en unité nautique.


Contact - © 2011 - 2013 Police-nationale.net

Scroll to top