Guide des Concours Officier de Gendarmerie et Officier du Corps Technique et Administratif

Vous souhaitez devenir officier de gendarmerie ? Nous vous avons préparé le guide complet pour passer le concours d’Officier de Gendarmerie (OG) ou d’Officier du Corps Technique et Administratif (OCTA). Il détaille toutes les informations dont vous aurez besoin pour vous inscrire et réussir les concours d’officier 2021.

Logo officiel de la Gendarmerie
Logo officiel de la Gendarmerie © Gendarmerie

1. Conditions d’accès aux Concours d’Officier de la Gendarmerie
2. Dates et inscriptions aux Concours d’Officier de la Gendarmerie
3. Épreuves des Concours d’Officier
4. Recrutement, formation et titularisation des Officiers
5. Recevoir une documentation gratuite pour réussir le Concours de Gendarme

Gendarmerie - Haut - Servais

  • Réussir les Concours de la Gendarmerie - Documentation Gratuite

  • Informatique et libertés * champs obligatoires.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

1. Conditions d’accès aux Concours d’Officier de la Gendarmerie

Il est possible de devenir Officier de Gendarmerie du corps opérationnel (OG) ou Officier du Corps Technique et Administratif (OCTA).

Au sein du corps opérationnel, l’OG encadre des unités directement sur le terrain. L’OCTA, quant à lui, a un poste de soutien administratif, logistique ou technique pour les unités opérationnelles. Il peut être affecté à l’état-major, dans un organisme central ou à l’étranger dans le cadre d’une mission extérieure.

  • Devenir officier opérationnel :

Différents concours permettent d’accéder à une carrière d’officier opérationnel. Il y a 5 concours externes et 3 concours internes.

Les concours externes sont :

– le concours universitaire (OG-UNIV),
– le concours sur titres (OG-TITRES),
– le concours catégorie A (OG-CAT.A),
– le concours d’officier scientifique (OG-S),
– le concours d’officier sous-contrat encadrement (OSC-E).

Les concours internes sont :

– le concours d’officier issu du rang (OG-RANG),
– le concours d’officier semi-direct (OG-SD),
– le concours d’officier des armées (OG-OA).

Il existe également une voie sans concours pour devenir officier du corps opérationnel : le recrutement en sortie d’une grande école militaire. Ce mode de recrutement n’est accessible qu’aux élèves sortant d’une grande école militaire (Saint-Cyr, Polytechnique, l’École Navale ou l’École de l’Air). Les futurs élèves officiers sont sélectionnés en fonction de leur classement final.

  • Devenir officier du corps technique et administratif :

3 concours permettent de devenir officier technique et administratif, 2 concours internes et 1 externe :

– le concours sur titres (externe) (OCTA-TITRES),
– le concours d’officier semi-direct (OCTA-SD),
– le concours d’officier issu du rang (OCTA-RANG).

Un candidat ne peut pas se présenter plus de 3 fois au même concours.

1.1 Conditions d’inscription aux Concours Externes
1.2 Conditions d’inscription aux Concours Internes
1.3 Dérogations d’âge et de diplômes

1.1 Conditions d’inscription aux Concours Externes

Quel que soit le concours choisi, tous les candidats doivent être de nationalité française et être en règle au regard du service national (service militaire, JDC, JAPD).

Les candidats choisissent le concours auquel ils s’inscrivent en fonction de leur profil :

  • Concours universitaire : les candidats doivent avoir 27 ans au maximum au 1er janvier de l’année du concours et être titulaires d’un Master II ou d’un diplôme homologué de niveau I (niveau 7 de la nomenclature européenne).
  • Concours sur titres (OG et OCTA) : les candidats doivent être âgés de 27 ans au maximum et être titulaires d’un diplôme d’ingénieur ou d’un Master II dont la spécialité est définie chaque année par arrêté du ministre de l’Intérieur, en fonction des besoins de la gendarmerie. Il s’agit souvent de diplômes scientifiques.

Voici la liste des spécialités souhaitées pour la session 2021 :

– Anthropologie,
– Biologie médicale, génétique médicale, biologie moléculaire, cytogénétique humaine,
– Chimie analytique, chimie organique et chimie minérale,
– Électronique, systèmes embarqués, robotique,
– Entomologie,
– Ingénierie et management des projets,
– Intelligence artificielle et sciences des données,
– Mathématiques,
– Outils et données géomatiques d’aide à la décision opérationnelle et/ou organisationnelle,
– Sciences des matériaux,
– Sciences et mécaniques,
– Sciences physiques,
– Sécurité des systèmes d’information et des réseaux,
– Système d’information et génie logiciel,
– Systèmes de radiocommunication et de contre mesures électroniques,
– Toxicologie,
– Traitement du signal,

  • Concours catégorie A : il est ouvert aux fonctionnaires de catégorie A qui le sont depuis au moins 5 ans. Il doivent être âgés de moins de 35 ans.
  • Concours d’officier scientifique : réservé aux titulaires d’un Master II, d’un titre d’ingénieur ou d’un autre diplôme de niveau I (niveau 7 de la nomenclature européenne), notamment dans les domaines suivants : mathématiques, physique, chimie, biologie, biotechnologie, informatique, cyberdéfense, intelligence artificielle, sciences de l’ingénieur, génie civil, génie mécanique, génie industriel…
  • Concours sous contrat encadrement : ouvert aux titulaires d’une licence générale ou technologique (BAC+3) ou d’un titre de niveau II (niveau 6 de la nomenclature européenne). Ce concours permet d’accéder au grade d’officier, mais la première affectation se fait obligatoirement dans la dominante du maintien de l’ordre.

1.2 Conditions d’inscription aux Concours Internes

  • Concours semi-direct (OG et OCTA) :

– Officier de Gendarmerie du corps Opérationnel (OG) : ce concours est réservé aux sous-officiers de la gendarmerie ayant accompli au moins 6 ans de services militaires ou civils et étant titulaires d’une licence, d’un diplôme équivalent de niveau II (niveau 6 de la nomenclature européenne), ou d’un titre professionnel dont la liste est établie par arrêté du ministre de l’Intérieur. Les candidats doivent être âgés de 36 ans au plus.

– Officier Corps Technique et Administratif (OCTA) : les candidats à ce concours doivent avoir accompli au minimum 3 ans de services militaires ou civils, en tant que militaire non officier ou fonctionnaire de catégorie B et être titulaires d’un BAC (ou d’un diplôme équivalent). Les candidats ne doivent pas avoir plus de 36 ans.

  • Concours d’officier issu du rang (OG et OCTA) :

– Officier du Corps Opérationnel : ce concours est réservé aux titulaires du grade de major, d’adjudant (inscrit au tableau d’avancement) ou d’adjudant-chef de gendarmerie et étant âgés de 50 ans au maximum. Les candidats doivent avoir effectué au moins 18 ans de services militaires et civils dont 6 ans en tant que sous-officier de la gendarmerie ou dans un corps de catégorie B.

– Officier du Corps Technique et Administratif : ce concours est ouvert aux sous-officiers de carrière du corps de soutien technique et administratif de la gendarmerie au grade de major, d’adjudant (inscrit au tableau d’avancement) ou d’adjudant-chef, qui comptent au moins 15 ans de service militaire. Le candidats doivent être âgés de 53 ans au plus et être titulaire d’un titre professionnel dont la liste est établie par arrêté du ministre de l’Intérieur.

  • Concours d’officier des armées (OG) : les candidats à ce concours doivent être âgés de 35 ans maximum et être officier dans l’une des trois armées françaises (Armée de Terre, Armée de l’Air, Marine Nationale) au grade de capitaine, de lieutenant de vaisseau ou équivalent. Ils doivent également posséder un master II ou un autre diplôme de niveau I (niveau 7 de la nomenclature européenne).

1.3 Dérogations d’âge et de diplômes

Il est possible d’obtenir une dérogation pour les conditions d’âge ou de diplôme en fonction du profil du candidat.

À noter que les conditions de diplômes s’appliquent à partir de l’entrée en formation à l’École des Officiers de la Gendarmerie Nationale (EOGN). Un candidat en dernière année d’études peut donc se présenter au concours, mais il intégrera la formation uniquement s’il a obtenu son diplôme, en plus d’avoir réussi le concours.

Un candidat peut obtenir une dérogation de diplôme s’il est :

  • sportif de haut niveau,
  • parent de 3 enfants et plus,
  • parent élevant seul plusieurs enfants.

La condition d’âge peut être, soit reculée, soit supprimée, selon les profils :

  • recul en rapport avec l’armée ou les obligations nationales (volontariat des armées, volontariat international, service civique) d’un temps égal au temps effectué à ce titre. Ne peut excéder un an pour les volontaires des armées.
  • recul en rapport avec les charges de la famille (un an par enfant ou personne handicapée à charge),
  • report à 45 ans pour les candidats qui ont un enfant de moins de 16 ans à charge ou qui ont élevé pendant au moins 5 ans, un enfant avant son 16 ème anniversaire,
  • suppression de la condition d’âge pour les parents de 3 enfants et plus,
  • suppression de la condition d’âge pour les parents élevant seul plusieurs enfants,
  • suppression de la condition d’âge pour les sportifs de haut niveau.

Les formulaires de dérogations peuvent être téléchargés sur le site de recrutement de la gendarmerie, dans la rubrique “Documentation”.

Élèves Officiers de la Gendarmerie Nationale
Défilé d’élèves officiers de la Gendarmerie Nationale © Marie-Lan Nguyen

2. Dates et inscriptions aux Concours d’Officier de la Gendarmerie

Les concours pour devenir officier de la gendarmerie sont organisés une fois par an. Les inscriptions à tous les concours d’officier de la session 2021 sont ouvertes depuis le 1er septembre 2020.

Voici les dates de fin de période d’inscription ainsi que les dates prévisionnelles des épreuves par concours :

  • Concours universitaire :

– clôture des inscriptions : 11 janvier 2021,
– épreuves d’admissibilité : 8 et 9 mars 2021,
– épreuves d’admission : du 17 mai au 18 juin 2021.

  • Concours sur titres OG et OCTA :

– clôture des inscriptions : 11 janvier 2021,
– épreuves d’admissibilité : du 8 février au 5 mars 2021 (OG) ; du 15 février au 5 mars (OCTA),
– épreuves d’admission : du 26 avril au 12 mai 2021.

  • Concours catégorie A:

– clôture des inscriptions : 11 janvier 2021,
– épreuves d’admissibilité : 8 et 9 mars 2021,
– épreuves d’admission : du 17 mai au 18 juin 2021.

  • Concours d’officier scientifique:

– clôture des inscriptions : 11 janvier 2021,
– épreuves d’admissibilité : 10 mars 2021,
– épreuves d’admission : du 17 mai au 18 juin 2021.

  • Concours d’officier sous contrat – encadrement :

– clôture des inscriptions : 5 novembre 2020,
– épreuves d’admissibilité : inconnues,
– épreuves d’admission : inconnues.

  • Concours issu du rang OG et OCTA :

– clôture des inscriptions : 21 décembre 2020,
– épreuves d’admissibilité : 13 janvier 2021,
– épreuves d’admission : du 12 au 30 avril 2021 (OG) ; du 15 au 19 mars 2021 (OCTA).

  • Concours semi-direct OG et OCTA :

– clôture des inscriptions : 7 décembre 2020,
– épreuves d’admissibilité : 12 janvier 2021,
– épreuves d’admission : du 22 mars au 9 avril 2021 (OG) ; du 15 au 19 mars 2021 (OCTA).

  • Concours d’officier des armées :

– clôture des inscriptions : 7 décembre 2020,
– épreuves d’admissibilité : 12 janvier 2021,
– épreuves d’admission : du 1er au 5 mars 2021.

Pour s’inscrire aux concours d’officier de gendarmerie ou du corps technique et administratif, il suffit de se rendre sur le site de recrutement en ligne de la gendarmerie nationale, puis se rendre dans la rubrique “Déposer un dossier”, puis “Officier de Gendarmerie”. Le candidat doit ensuite se connecter ou créer un compte et suivre les instructions du site.

Les pièces à fournir lors de l’inscription varient d’un concours à l’autre et en fonction du profil du candidat.

À noter : il est possible de modifier son dossier jusqu’à la clôture des inscriptions.

3. Épreuves des Concours d’Officier

Les candidats autorisés à concourir reçoivent une convocation par courrier leur indiquant la date, l’heure et le lieu du concours au moins 15 jours avant le début des épreuves.

Une liste sera également publiée sur le site officiel de la gendarmerie. C’est également sur ce site que les candidats pourront consulter la liste des admis à chaque épreuves ainsi que celle des lauréats aux concours.

Les candidats qui n’auront pas reçu leur convocation 15 jours avant la première épreuve devront se rapprocher de leur centre de sélection et de concours. À chaque épreuve, le candidat devra présenter une pièce d’identité ainsi que sa convocation.

En plus des épreuves du concours, les candidats externes (qui ne font pas partie de la gendarmerie ou de l’armée) doivent passer une visite médicale de sélection auprès d’un médecin militaire servant dans la gendarmerie. Le médecin peut déclarer un candidat apte, inapte temporairement (d’un à plusieurs mois) ou inapte définitif.

3.1 Épreuves des Concours de la Gendarmerie Opérationnelle
3.2 Épreuves des Concours de la Gendarmerie Technique et Administrative

3.1 Épreuves des Concours de la Gendarmerie Opérationnelle

3.1.1 Épreuves des Concours Universitaire et de Catégorie A
3.1.2 Épreuves des Concours sur titres et d’Officier sous-contrat – encadrement
3.1.3 Épreuves du Concours Scientifique
3.1.4 Épreuves du Concours d’Officier issu du rang
3.1.5 Épreuves du Concours semi-direct
3.1.6 Épreuves du Concours d’Officier des armées

3.1.1 Épreuves des Concours Universitaire et de Catégorie A

  • Épreuves d’admissibilité :

– Culture générale (5h, coef 5),

– Synthèse de dossier (4h, coef 5),

– Épreuve à option, au choix, parmi : droit pénal, droit public, finances publiques, sciences économiques et de gestion, histoire géographie (4h, coef 5),

– Tests psychotechniques (non notés).

  • Épreuves d’admission :

– Aptitude générale : l’épreuve est composée d’un entretien avec un psychologue (oral et tests écrits non notés) ainsi que d’un entretien individuel face à un jury où le candidat est interrogé sur un thème général suivi d’un dialogue avec le jury (20 min de préparation + 30 min d’entretien, coef 8),

– Oral sur les question de défense et de sécurité (20 min de préparation + 30 min d’entretien, coef 4),

– Langue étrangère au choix parmi : anglais, italien, espagnol et allemand (20 min de préparation + 30 min d’entretien, coef 3),

– Sport : natation (50m nage libre), course de vitesse (50m), course de demi-fond (3.000m), tractions et abdominaux (coef 3).

3.1.2 Épreuves des Concours sur titres et d’Officier sous-contrat – encadrement

Le candidat ne passe pas d’épreuve d’admissibilité, il s’agit d’une sélection de dossier.

  • Épreuves d’admission :

– Aptitude générale : un entretien oral et des tests écrits non notés avec un psychologue et un entretien individuel face à un jury où le candidat fait un exposé sur un thème général suivi d’un dialogue avec le jury (20 min de préparation + 30 min d’entretien, coef 5),

– Sport : natation (50m nage libre), course de vitesse (50m), course de demi-fond (3.000m), tractions et abdominaux (coef 3).

3.1.3 Épreuves du Concours Scientifique

  • Épreuves d’admissibilité :

– Synthèse de dossier à thème scientifique (4h, coef 4),

– QCM de connaissances générales : 100 questions (1h, coef 3),

– Cas pratique du domaine scientifique (2h30, coef 8),

  • Épreuves d’admission :

– Aptitude générale : le candidat passe un entretien oral et des tests écrits non notés avec un psychologue, et un entretien individuel face à un jury (exposé sur un thème général suivi d’un dialogue avec le jury) (20 min de préparation + 30 min d’entretien, coef 12),

– Langue étrangère au choix parmi : anglais, italien, espagnol et allemand (20 min de préparation + 30 min d’entretien, coef 3),

– Sport : natation (50m nage libre), course de vitesse (50m), course de demi-fond (3.000m), tractions et abdominaux (coef 3).

3.1.4 Épreuves du Concours d’Officier issu du rang

  • Épreuves d’admissibilité :

– Connaissances professionnelles (3h, coef 2),

  • Épreuves d’admission :

– Reconnaissance des Acquis de l’Expérience Professionnelle (RAEP) : l’entretien repose sur un dossier RAEP constitué et rendu par le candidat avant le début des épreuves d’admission. Le dossier reprend les fonctions et les compétences du candidat, ses acquis mais aussi son projet professionnel (30 min sans préparation, coef 4),

– Sport : course de demi-fond 3.000m (coef 1).

3.1.5 Épreuves du Concours semi-direct

  • Épreuves d’admissibilité :

– Culture générale (4h, coef 25),

– Épreuve au choix entre la synthèse de dossier ou le cas concret professionnel (3h, coef 15),

– Tests psychotechniques (non notés).

  • Épreuves d’admission :

– Connaissances professionnelles (20 min de préparation + 30 min d’entretien, coef 25),

– Langue étrangère au choix parmi : anglais, italien, espagnol et allemand (20 min de préparation + 30 min d’entretien, coef 3),

– Sport : natation (50m nage libre), course de demi-fond (3.000m), gainage ventrale et tractions ou pompes (coef 10).

3.1.6 Épreuves du Concours d’Officier des armées

  • Épreuves d’admissibilité :

– Culture générale (4h, coef 5),

– Synthèse de dossier (4h, coef 5),

– Tests psychotechniques (non notés).

  • Épreuves d’admission :

– Aptitude générale : l’épreuve se déroule en deux temps. Le candidat passe d’abord un entretien avec un psychologue au cours duquel il effectue aussi des tests écrits qui ne sont pas notés. Il est ensuite interrogé sur un thème général face à un jury (exposé + questions du jury) (20 min de préparation + 30 min d’entretien, coef 10),

– Langue étrangère au choix parmi : anglais, italien, espagnol et allemand (20 min de préparation + 30 min d’entretien, coef 2),

– Sport : natation (50m nage libre), course de vitesse (50m), course de demi-fond (3 000m), gainage ventral et tractions ou pompes (coef 3).

3.2 Épreuves des Concours de la Gendarmerie Technique et Administrative

3.2.1 Épreuves du concours sur titres
3.2.2 Épreuves du concours semi-direct
3.2.3 Épreuves du concours d’officier issu du rang

3.2.1 Épreuves du concours sur titres

La sélection s’effectue sur dossier, le candidat ne passe pas d’épreuves d’admissibilités.

  • Épreuves d’admission :

– Aptitude générale : un entretien oral et des tests écrits non notés avec un psychologue et un entretien individuel face à un jury où le candidat fait un exposé sur un thème général suivi d’un dialogue avec le jury (20 min de préparation + 45 min d’entretien, coef 5),

– Tests psychotechniques (non notés),

– Sport : natation (50m nage libre), course de vitesse (50m), course de demi-fond (3 000m), tractions et abdominaux (coef 1).

3.2.2 Épreuves du concours semi-direct

  • Épreuves d’admissibilité :

– Culture générale (4h, coef 5),
– Synthèse de dossier (3h, coef 5),

  • Épreuves d’admission :

– Aptitude générale : le candidat passe un entretien oral et des tests écrits non notés avec un psychologue, et un entretien individuel face à un jury (exposé sur un thème général suivi d’un dialogue avec le jury) (20 min de préparation + 30 min d’entretien, coef 6),
– Tests psychotechniques (non notés),
– Langue étrangère au choix parmi : anglais, italien, espagnol et allemand (20 min de préparation + 30 min d’entretien, coef 2),
– Sport : natation (50m nage libre), course de demi-fond (3 000m), gainage ventral et tractions pompes (coef 2).

3.2.3 Épreuves du concours d’officier issu du rang

  • Épreuves d’admissibilité :

– Connaissances professionnelles (3h, coef 2),

  • Épreuves d’admission :

– Reconnaissance des Acquis de l’Expérience Professionnelle (RAEP) : l’entretien repose sur un dossier RAEP constitué et rendu par le candidat avant le début des épreuves d’admission. Le dossier reprend les fonctions et les compétences du candidat, ses acquis mais aussi son projet professionnel (30 min sans préparation, coef 5),

– Sport : course de demi-fond 3.000m (coef 1).

Écusson EOGN
Écusson de l’Ecole des Officiers de la Gendarmerie Nationale © Gendarmerie

4. Recrutement, formation et titularisation des Officiers

Les lauréats des concours d’Officier de Gendarmerie (OG) et d’Officier du Corps Technique et Administratif (OCTA) intègrent l’École des Officiers de la Gendarmerie Nationale (EOGN) de Melun (77), au mois d’août.

À leur arrivée à l’École, les élèves-officiers doivent passer une visite médicale d’incorporation qui détermine l’aptitude ou l’inaptitude physique des élèves. La constatation d’une toxicomanie est un motif d’inaptitude à l’engagement par exemple. Les candidats déclarés inaptes ne pourront pas poursuivre leur formation.

Les lauréats signent leur contrat dès leur arrivée à l’École. Il est valable pour la durée de la formation, mais comporte une période probatoire de 6 mois.

Pour la plupart des élèves-officiers, la formation dure 2 ans, mais pour les lauréats des concours d’Officier Issu du Rang (OG et OCTA), d’Officier des Armées, d’Officier Sous Contrat – Encadrement et pour les élèves venant du Recrutement en Sortie de Grande École Militaire, la formation s’organise différemment.

La formation est rémunérée, et évolue sur les deux années : de 1.755€ à 2.026€ net par mois. Les élèves bénéficient également d’un logement gratuit.

4.1 Dans la Gendarmerie Opérationnelle
4.2 Dans le Corps Technique et Administratif

4.1 Dans la Gendarmerie Opérationnelle

4.1.1 Cursus classique à l’École des Officiers de la Gendarmerie Nationale
4.1.2 Cas particuliers

4.1.1 Cursus classique à l’École des Officiers de la Gendarmerie Nationale

Pour les lauréats des concours Universitaire, sur Titre, Semi-Direct, de Catégorie A et Scientifique, les 2 années de formations sont réparties sur 4 semestres :

  • Semestre 1, l’apprentissage du leadership : au cours de ce premier semestre, les élèves reçoivent une formation militaire et tactique de 15 semaines. Ils effectuent en plus de nombreux stages, notamment aux Écoles Militaires de Saint-Cyr Coëtquidan (56). Ces stages ont des thématiques diverses : droit, langues, intervention professionnelle, etc.
    À la fin de ce semestre, les élèves-officiers obtiennent la qualification de chef de section.
  • Semestre 2, l’immersion en unité opérationnelle : le second semestre est composé de deux longues périodes de stage : le premier en unité élémentaire et le second en dispositif estival de protection des populations.

Au cours de leur première année, les élèves ont la possibilité d’obtenir le certificat élémentaire de montagne ou le brevet de parachutiste.

En seconde année, leur statut change : ils passent d’élèves-officiers à officiers-élèves.

  • Semestre 3, cursus académique diplômant : qui conduit à l’obtention d’un Master 2 “Droit et stratégie de la sécurité” de l’université Paris II – Panthéon-Assas, ainsi qu’un MBA “Management de la sécurité”. Les élèves passent également le Monitorat en Intervention Professionnelle (MIP) à Saint-Astier (24) et suivent un stage en maintien de l’ordre.
  • Semestre 4, la spécialisation : les officiers-élèves choisissent la spécialisation pour leur première affectation. Ils peuvent choisir parmi quatre dominantes :
    – sécurité publique,
    – police judiciaire,
    – sécurité routière,
    – maintien de l’ordre.
    Ils suivent ensuite un enseignement spécifique en fonction de leur spécialisation et effectuent un stage de préparation à l’emploi en fin de cursus.

Une fois leur formation terminée, les officiers-élèves choisissent leur première affectation en fonction de la liste des places offertes par la gendarmerie et de leur rang de classement.

La formation d’officier de gendarmerie étant inscrite au RNCP depuis 2018, les élèves obtiennent le titre de “dirigeant de services opérationnels et fonctionnels de sécurité” (niveau I de la nomenclature française, niveau 7 de la nomenclature européenne).

Lorsqu’ils sortent de l’École, les officiers de gendarmerie sont rémunérés entre 2.000€ et 3.365€ net par mois environ. Le salaire varie en fonction de leur profil, il prend en compte la situation familiale des officiers et le concours dont ils sont issus.

4.1.2 Cas particuliers

  • Officiers de gendarmerie issus du rang : ils intègrent la formation directement en seconde année et ne suivent que 7 semaines d’apprentissage réparties sur 11 mois. Pendant leur formation, ils sont formés au management, actualisent leurs connaissances professionnelles et sont aussi formés à la dominante qu’ils ont choisi.
    Ils obtiennent en fin de formation, le titre de responsable d’unité opérationnelle de la gendarmerie (niveau II de la nomenclature française, niveau 6 de la nomenclature européenne).
  • Officiers des armées : ils ne suivent que la seconde année de formation et sont intégrés à l’École directement en qualité d’officier de carrière de la gendarmerie.
  • Officiers sous contrat – encadrement : ils suivent une formation condensée de 11 mois au cours de laquelle ils obtiennent le titre de chef de section et de moniteur d’intervention professionnelle. Leur première affectation est obligatoirement dans le maintien de l’ordre au poste de commandant d’un peloton de marche de gendarmerie mobile.
  • Recrutement en sortie d’une grande école militaire : ils intègrent la formation en 2ème année, 3 semaines avant les autres élèves pour suivre une mise à niveau de leurs connaissances.

4.2 Dans le Corps Technique et Administratif

Tout comme les élèves du corps opérationnel, les élèves-officiers CTA suivent une formation de 2 ans répartie en 4 semestres.

Le premier semestre est le même que celui suivi par les OG : une formation militaire et tactique ponctuée de stages dans divers domaines (droit, intervention, langues…)

Au cours du second semestre, les élèves suivent des stages au sein de compagnies de gendarmerie départementale ou en état-major. Ceux qui sont issus du concours semi-direct commencent également leur formation pour le Master 2 “Management et conseils” de l’université Paris-Est Créteil.

Pendant cette première année, ils ont également la possibilité de présenter le brevet de parachutiste et le certificat élémentaire de montagne, au même titre que les OG.

Au troisième semestre, les officiers-élèves se concentrent sur l’obtention de leur master et effectuent des stages en groupement ou en état-major.

Le quatrième semestre des OCTA est également celui de la spécialisation. Ils ont le choix entre trois dominantes :

  • logistique financière,
  • contrôle de gestion,
  • ressources humaines.

Ils suivent une formation spécialisée en fonction de leur domaine et se préparent à leur première affectation en tant que chef de service de soutien à l’opérationnel.

La formation des officiers CTA étant inscrite au RNCP, les élèves reçoivent le titre de “dirigeant de fonctions soutien et logistique de sécurité intérieure” (niveau I de la nomenclature française, niveau 7 de la nomenclature européenne).

À sa sortie de l’EOGN, l’officier CTA peut obtenir un poste :

  • de chef de bureau ou de service en état-major départemental ;
  • de chef de section en état-major régional ou zonal ;
  • d’officier expert, rédacteur ou concepteur en administration centrale.

La rémunération d’un officier à sa sortie d’école se situe entre 2.100€ et 2.400€ net par mois environ pour un célibataire sans enfant.

Cas particulier des officiers issus du rang :

Les officiers issus du rang au sein du corps technique et administratif ne suivent pas la même formation que les lauréats des autres concours. Grâce à leurs acquis de l’expérience, il suivent une formation de 2 semaines seulement, au cours desquelles ils mettront à jour leurs connaissances sur le management d’équipe, la gestion de conflit, la gestion du budget ainsi que des ressources humaines.

5. Recevoir une documentation gratuite pour réussir le Concours de Gendarme

Pour pouvoir devenir directement officier de gendarmerie en concours externe, de hauts niveaux diplômes son demandés.

Si vous n’avez qu’un niveau BAC, vous pouvez dans un premier temps réussir le concours de sous-officier de gendarmerie puis devenir officier en interne.

Si vous n’avez pas de diplôme, vous pouvez intégrer la gendarmerie grâce au dispositif de gendarme adjoint volontaire, puis évoluer en interne.

Mais dans les deux cas, une préparation est nécessaire pour atteindre vos objectifs! 

Vous pouvez préparer les concours tout seul en achetant des livres et annales de concours. Mais pour augmenter vos chances d’être reçu au concours et avoir un gros avantage sur les autres candidats, la meilleure solution est de vous inscrire à une formation préparatoire.

Une formation en ligne pour réussir votre entrer dans la gendarmerie, vous permet de vous préparer à distance sur internet. Vous pouvez la suivre de n’importe quel endroit, quand vous le souhaitez, à votre rythme.

Idéal pour les personnes qui habitent des petites villes, qui travaillent en parallèle, qui veulent se reconvertir ou qui n’arrivent pas à étudier toutes seules sans cadre.

C’est une formation de qualité, 90% des élèves sont satisfaits de leur préparation au concours.

Les inscriptions sont ouvertes toutes l’année!

N’hésitez pas à demander une documentation gratuite en remplissant le formulaire ci-dessous, c’est sans engagement :

Gendarmerie - Bas - Servais

  • Demandez de suite votre Documentation Gratuite

  • Informatique et libertés * champs obligatoires.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.