Concours et recrutement dans la Police Municipale

Vous voulez devenir agent de la police municipale ? Bonne nouvelle : la police municipale recrute en 2019 ! Nous vous avons préparé le guide complet du concours de gardien-brigadier. Il contient toutes les informations pour devenir policier municipal et intègre la mise à jour officielle des épreuves du concours 2019.

Policière Municipale
Policière Municipale ©Pablo Tupin-Noriega

La filière police municipale fait partie de la fonction publique territoriale.

Elle est composée de 3 cadres d’emplois (groupement d’emplois similaires) :

– le cadre d’emplois des Agents de Police Municipale (APM), ce sont les policiers municipaux,
– le cadre des chefs de service de la police municipale,
– le cadre des directeurs de la police municipale.

La porte d’entrée d’une carrière dans la police municipale est le grade de Gardien-Brigadier du cadre des APM.

Pour y accéder, l’aspirant policier doit passer un concours. Selon son profil, il aura le choix entre 1 concours externe et 2 concours internes :

  • Le Concours Externe (1er concours), qui est organisé pour les candidats qui ne font pas partie de la fonction publique.
  • Les 2 Concours Internes (2e concours), qui sont destinés à certains fonctionnaires :

– le premier est réservé aux agents de surveillance de la voie publique de la fonction publique territoriale (ASVP).
– le second est destiné aux volontaires militaires de la gendarmerie (GAV et AGIV), et aux adjoints de sécurité de la police nationale.

1. Conditions d’accès aux Concours de Gardien-brigadier de la Police Municipale :
2. Dates et inscription aux Concours de Policier Municipal 2019 :
3. Épreuves du Concours de Policier Municipal :
4. Recrutement, formation et titularisation des Agents de Police Municipale :
5. Recevoir une documentation gratuite pour réussir le concours de Policier Municipal :

Policier Municipal - Haut - Servais

  • Réussir le Concours de Policier Municipal - Documentation Gratuite
  • Informatique et libertés * champs obligatoires.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

1. Conditions d’accès aux Concours de Gardien-brigadier de la Police Municipale :

Tout d’abord, le candidat doit répondre aux conditions communes à tous les concours de la fonction publique :

– être de nationalité française ou être ressortissant de la communauté européenne,
– jouir de ses droits civiques et avoir un casier judiciaire vierge (pas de condamnation incompatible avec le métier),
– être recensé et avoir effectué le service national requis en France au moment de la candidature, la Journée Défense et Citoyenneté (JDC) en l’occurrence,
– être jugé physiquement apte lors d’une visite médicale.

En fonction du concours qu’il va passer, le candidat doit également répondre à des conditions particulières.

1.1 Conditions pour passer le Concours Externe :
1.2 Conditions pour passer le Concours Interne :

1.1 Conditions pour passer le Concours Externe :

Ce concours est destiné aux civils souhaitant intégrer la fonction publique. Pour être admis à passer ce concours, le candidat doit :

– avoir au moins 18 ans,
– détenir un diplôme de niveau V (niveau CAP/ BEP). Le candidat peut demander à faire reconnaître un autre diplôme ou une expérience professionnelle d’au moins 3 ans dans le domaine de la sécurité comme équivalent.

Minimum 50 % des postes ouverts de policiers municipaux sont réservés au concours externe.

À noter : la demande d’équivalence doit être faite en même temps que l’inscription ainsi que la demande de dispense de condition de diplôme pour les parents ayant 3 enfants à charge et les sportifs de haut niveau.

1.2 Conditions pour passer le Concours Interne :

Le premier concours interne est destiné aux Agents de Surveillance de la Voie Publique (ASVP) de la fonction publique territoriale. L’agent doit exercer ses fonctions depuis au moins 2 ans au 1er janvier de l’année du concours.

Maximum 30% des postes ouverts doivent être recrutés par ce concours.

Le second concours interne est réservé :

– aux volontaires des armées au sein de la Gendarmerie : les Gendarmes Adjoints Volontaires (GAV) et les Aspirants de Gendarmerie Issu du Volontariat (AGIV),
– aux Adjoints De Sécurité (ADS) de la police nationale.

Le candidat doit exercer ses fonctions depuis au moins 2 ans au 1er janvier de l’année du concours.

Maximum 20% des postes ouverts peuvent être recrutés par ce concours.

2. Dates et inscription aux Concours de Policier Municipal 2019 :

2.1 Dates et organisations des Concours :
2.2 Inscription aux Concours :

2.1 Dates et organisations des Concours :

La plupart des sessions des concours de la police municipale sont organisées par les Centres De Gestion (CDG) de la fonction publique territoriale.

Les CDG sont des établissements publics qui aident les collectivités à gérer le système de carrières de leur personnel (les fonctionnaires territoriaux). Ils organisent les concours et aident les agents à évoluer tout au long de leur carrière.

Seules les communes qui ont moins de 350 agents ont l’obligation de s’affilier à un centre. Les autres collectivités peuvent décider de ne pas le faire, dans ce cas, elles organisent elles-mêmes leur concours.

On trouve souvent la dénomination CDG suivie du ou des départements qu’il couvre.

Exemple : le CDG 34 s’occupe des communes du département de l’Hérault (34).

En Île-de-France, on retrouve deux Centres Interdépartementaux de Gestion (CIG) à la place des CDG. Le CGI 929394 s’occupe des 3 départements de la petite couronne de Paris, les Hauts-de-Seine (92), la Seine-Saint-Denis (93) et le Val-de-Marne (94). Et le CIG 789194 regroupe les Yvelines (78), l’Essonne (91) et le Val d’Oise (95).

En fonction du besoin de ses communes, le centre demande l’ouverture d’une session de recrutement sur son territoire. Le concours est déclaré par un “arrêté d’ouverture” du président du centre. L’arrêté précise les dates limites d’inscription, l’adresse postale où renvoyer le dossier d’inscription, le nombre de postes ouverts pour chaque type de concours, le lieu et la date des épreuves.

Il est possible de consulter le calendrier des concours ouverts partout en France sur le site de la Fédération Nationale des CDG. Mais il est vivement conseillé que le candidat se renseigne directement auprès du centre de gestion de son territoire pour connaître les dates précises et à jour de leur concours. On peut également retrouver des calendriers prévisionnels (dates non confirmées) sur le site internet de chaque CDG.

Le CIG de la petite couronne de Paris est le premier à avoir ouvert ses recrutements de gardien-brigadier en 2019. Il a annoncé l’ouverture, par arrêté, d’un concours externe et de deux concours internes en septembre 2019 :

– 285 postes sont réservés aux candidats du concours externe,
– 154 aux candidats du concours interne (ASVP),
– 80 aux postulants du deuxième concours interne (GAV, AGIV et ADS).

Leur calendrier prévisionnel (qui peut encore être modifié) prévoit également une autre session en mai 2020. Le CDG 13 et le CDG 83 ont également annoncé une session en mai 2020.

2.2 Inscription aux Concours :

Pour commencer, le candidat doit tout d’abord se pré-inscrire sur le site internet du centre organisateur. Il remplit une partie du dossier en ligne puis l’imprime, le complète (signature, ajout des pièces demandées, etc.). Le tout constitue son dossier d’inscription papier.

Le candidat peut également retirer ce dossier dans le centre organisateur ou faire une demande par courrier pour se le faire envoyer à son adresse. Il le remplit et le renvoie avec les pièces demandées par voie postale. Il est également possible de le déposer directement à l’accueil du centre.

À titre d’exemple, les dates de retrait des dossiers de la session de septembre du CIG de la petite couronne sont du 16 avril au 15 mai 2019. Le candidat a ensuite jusqu’au 23 mai pour déposer ou renvoyer son dossier.

Attention : la pré-inscription n’est prise en compte qu’à réception du dossier papier par le centre organisateur.

À la fin de la pré-inscription en ligne, un code et un mot de passe apparaissent sur l’écran. Ils serviront au candidat pour suivre l’évolution de sa candidature. Il reçoit également un accusé de réception de son dossier par courrier.

Il est possible de faire des modifications par courrier ou en ligne.

Astuce : si aucun concours n’ouvre dans sa région pendant un moment, le candidat peut se présenter au concours d’une autre région. En effet, la réussite au concours permet de postuler dans n’importe quelle commune partout en France.

Policiers municipaux à vélo
Policiers municipaux à vélo ©KevinB

3. Épreuves du Concours de Policier Municipal :

3.1 Épreuves du Concours Externe de Policier Municipal :
… 3.1.1 Épreuves d’admissibilité du Concours Externe :
… 3.1.2 Épreuves d’admission du Concours Externe :
3.2 Épreuves des Concours Interne de Policier Municipal :
… 3.2.1 Épreuves d’admissibilité du Concours Interne :
… 3.2.2 Épreuves d’admission du Concours Interne :
3.3  Règles s’appliquant aux Concours Externe et Interne :

3.1 Épreuves du Concours Externe de Policier Municipal :

3.1.1 Épreuves d’admissibilité du Concours Externe :

La première phase du concours est composée de deux épreuves écrites.

  • Rédaction d’un rapport (coefficient 3) :

Le candidat a 1h pour étudier un dossier de 5 – 10 pages de documents (extrait de code pénal, du code des communes, etc.). Il doit ensuite rédiger un rapport de police sur un événement survenu dans un lieu public en utilisant certains éléments du dossier.

Le rapport doit comporter la description objectif des faits, leur qualification juridique (les infractions constatées) et les mesures prises par le policier municipal. L’épreuve sert à évaluer la capacité du candidat à établir un rapport circonstancié en respectant les règles de présentation et les mentions obligatoires requises.

  • Épreuve de compréhension de texte (coefficient 2) :

Le candidat a 1h pour lire un article de 500 à 800 mots maximum en lien avec son futur métier (la sécurité, la délinquance, la justice, etc.). Il doit ensuite répondre à plusieurs questions sur le sens du texte. Il doit également en expliquer une ou plusieurs expressions.

Cette épreuve évalue la capacité du candidat à comprendre et à expliquer des idées, à développer ses réponses et à s’exprimer correctement en français.

Exemple de questions :

– Que signifie l’auteur lorsqu’il dit … ?
– Donner deux autres exemples pour appuyer l’argument de l’auteur.
– Quelles réflexions vous inspire cette affirmation de l’auteur ?
– Que signifie tel mot ? Employez ce mot au sens figuré dans une phrase.

À l’issue des deux épreuves, le jury décide du nombre de points nécessaires pour être admissible et déclare admissibles, les candidats ayant obtenu au moins cette note.

Les candidats retenus sont invités à passer des tests psychotechniques de manière anonyme. Ils ne sont pas notés. Ces tests sont conçus et interprétés par un psychologue. Ils serviront au jury pour évaluer le profil psychologique du candidat pendant l’entretien de la phase d’admission.

3.1.2 Épreuves d’admission du Concours Externe :

La seconde phase de recrutement est également composée de deux épreuves.

  • Entretien avec le jury (coefficient 3) :

Pendant 20 minutes, le jury pose des questions au candidat sur les raisons pour lesquelles il souhaite devenir policier et sur l’organisation générale des institutions publiques. L’échange a pour but d’apprécier la personnalité du candidat, de s’assurer de ses motivations et de sa connaissance générale de l’organisation de l’État et du fonctionnement des collectivités territoriales.

Exemple de questions :

– Qui élit le Maire ?
– Qu’est-ce qu’un officier de police judiciaire ?

  • Épreuves sportives (coefficient 1) :

Le candidat doit effectuer une course à pied de 100 mètres le plus rapidement possible.

Puis, il passe une deuxième épreuve physique, qu’il a choisie au moment de l’inscription parmi :

– la natation (50 mètres de nage libre),
– le lancer de poids (4kg pour les femmes et 6kg pour les hommes),
– le saut en hauteur,
– le saut en longueur.

Les notes sont calculées en fonction d’un barème précis. Pour donner un ordre d’idées, pour avoir la moyenne (10/20), un homme doit :

– courir 100 mètres en moins de 13,3 secondes,
– sauter au moins 128 cm en hauteur et 4,20 mètres en longueur,
– lancer le poids à plus de 6,90 mètres,
– nager 50 mètres en moins de 56 secondes.

Pour avoir la moyenne, une femme doit :

– courir 100 mètres en moins de 15,2 secondes,
– sauter au moins 110 cm en hauteur et 3,15 mètres au saut en longueur,
– lancer le poids à plus de 5,50 mètres,
– nager 50 mètres en moins de 1,10 minute.

Il est recommandé de s’entraîner régulièrement pour préparer ces épreuves.

3.2 Épreuves des Concours Interne de Policier Municipal :

Les épreuves des 2 concours internes sont quasiment identiques aux épreuves du concours externe.

3.2.1 Épreuves d’admissibilité des Concours Interne :

Le candidat n’a qu’une épreuve d’admissibilité à passer, la rédaction du rapport de police (coefficient 3) expliquée un peu plus haut. Au lieu des 1h30 données au candidat externe, le candidat dispose de 2h pour cette épreuve.

S’il est retenu pour passer les épreuves d’admission, il est invité à passer les tests psychotechniques.

3.2.2 Épreuves d’admission des Concours Interne :

Les épreuves d’admission sont composées d’un entretien oral et d’épreuves physiques, comme pour le concours externe.

  • Entretien avec le jury (coefficient 2) :

Le déroulement de l’entretien est différent. Les candidats au concours interne ont déjà une expérience dans le domaine de la sécurité. Le jury va donc se concentrer sur ses acquis professionnels.

Les examinateurs ont à disposition un dossier professionnel constitué par le candidat au moment de l’inscription. Il y aura listé ses formations, ses stages, ses expériences professionnelles, les tâches principales qu’il a réalisé sur ces postes et le lieu de ses affectations.

Le jury évalue sa personnalité, son parcours, ses motivations et ses aptitudes à exercer le métier de policier municipal. Le candidat doit avoir des notions sur la déontologie de la fonction de policier, la répartition des rôles entre les différents services de sécurité (police nationale, gendarmerie, etc.), et sur le fonctionnement général des institutions publiques.

Le coefficient de l’épreuve est de 2 alors qu’il est de 3 pour le concours externe.

  • Épreuves sportives (coefficient 1) :

Les épreuves physiques sont identiques au concours externe, une course de 100 mètres et une deuxième épreuve au choix parmi la natation (50 mètres de nage libre), le lancer de poids (4kg pour les femmes et 6kg pour les hommes), le saut en hauteur ou le saut en longueur.

3.3  Règles s’appliquant aux Concours Externe et Interne :

– Les femmes enceintes peuvent être dispensées des épreuves physiques des 3 concours.
– Chaque épreuve est notée sur 20.
– Chaque note est multipliée par le coefficient de l’épreuve pour pouvoir calculer la note moyenne du candidat au concours.
– Une note inférieure à 5/20 à l’une de ces épreuves d’admission ou d’admissibilité est éliminatoire.
– Si le candidat ne passe pas une épreuve, il est exclu du concours.
– Un candidat avec note moyenne inférieure à 10/20 sur l’ensemble des épreuves ne peut pas être admis.

Le jury établit le classement des candidats en fonction de leur note finale et déclare aptes les candidats les mieux notés jusqu’à ce que le nombre de postes ouverts soit rempli.

Voiture de la Police Municipale
Véhicule 4×4 de la Police Municipale. ©François GOGLINS

4. Recrutement, formation et titularisation des Agents de Police Municipale :

4.1 Recherche d’un emploi de Policier Municipal :
4.2 Formation des Agents de Police Municipale :
4.3 Titularisation des Policiers Municipaux :

4.1 Recherche d’un emploi de Policier Municipal :

Lorsque le candidat a réussi les épreuves, son nom est inscrit sur une liste d’aptitude. Sa présence sur cette liste lui permet de postuler à un emploi de policier municipal, mais ne garantit pas son recrutement. C’est une spécificité des concours de la fonction publique territoriale, la réussite n’équivaut pas au recrutement.

Il est de sa responsabilité de trouver son premier emploi. Il peut répondre à une offre (sur la gazette des communes par exemple) ou envoyer une candidature spontanée à n’importe quelle ville ou commune de France ayant un service de police municipale.

À sa candidature classique (CV et lettre de motivation), il doit joindre son attestation de réussite au concours de gardien de la police municipale.

Il reste automatiquement inscrit sur la liste d’aptitude pendant 2 ans. Pour rester inscrit la 3e et la 4e année, le futur policier doit faire une demande écrite au moins 1 mois avant le terme de la 2e et de la 3e année. S’il n’a pas trouvé de poste à l’issue de ces 4 années, il ne sera pas réinscrit. Il devra repasser le concours s’il souhaite encore devenir policier municipal.

4.2 Formation des Agents de Police Municipale :

Lorsqu’il réussit à être recruté, il est nommé gardien-brigadier stagiaire pendant 1 an. Pendant cette année probatoire, le candidat doit montrer qu’il est apte à exercer les fonctions de policier municipal.

Il débute son parcours par une formation de 6 mois organisée par le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT). Il est rémunéré 1.537€ bruts par mois pendant sa formation (+ primes et indemnités).

À noter : le CNFPT est l’établissement public qui aide les collectivités locales à recruter et à former les agents territoriaux. Elle organise la formation initiale et la formation continue des fonctionnaires.

La Formation Initiale d’Application (FIA) du PM couvre 3 domaines d’apprentissage :

– le fonctionnement des institutions et l’environnement professionnel,
– les techniques et moyens à mettre en ouvre en tant que policier,
– les aptitudes physiques.

Pour développer ses aptitudes dans ces 3 domaines, le candidat alterne entre des stages, des cours théoriques et des enseignements techniques.

Il suit des cours de droit pénal, de droit administratif, de communication, d’informatique, etc. Le candidat est particulièrement éduqué sur les différentes forces de sécurité en France, le statut du policier municipal et sur son futur environnement professionnel.

Il participe à des cours pratiques pendant lesquels il apprend les techniques d’interventions sur la voie publique, les méthodes de maniement du tonfa (matraque en bois) et les techniques de self-défense. Il pratique également des activités sportives.

Il réalise plusieurs stages d’observation dans les services de son choix (gendarmerie, tribunal, centre pénitentiaire, douane, etc.). À l’issue de ces stages, il doit rendre un mémoire basé sur ses observations. Enfin, il effectue un stage d’application dans le service de police municipale qui l’a recruté pour mettre en application tout ce qu’il a appris.

Le stagiaire est évalué tout au long de sa formation au moyen de questionnaires, de mise en situation, et des compétences qu’ils montrent au cours de son stage d’application.

Il doit également passer une évaluation finale :

– la soutenance d’un dossier écrit devant un jury,
– une mise en situation pour vérifier ses acquis techniques et comportementales. Il doit également rédiger un rapport sur cette mise en situation,
– un entretien individuel.

S’il reçoit un avis favorable du CNFTP après sa période de formation, le stagiaire est titularisé à la fin de l’année de stage.

Lorsque le stagiaire n’est pas jugé apte par le CNFPT, l’autorité territoriale (le maire) a plusieurs choix :

– l’autoriser à prolonger sa période de stage pour une durée maximale d’un an,
– le licencier, s’il n’était pas fonctionnaire avant de passer les concours,
– le réintégrer à son ancien cadre d’emploi, s’il était fonctionnaire.

4.3 Titularisation des Policiers Municipaux :

Pour être autorisé à remplir ses fonctions de policier, l’agent doit recevoir l’agrément du procureur de la République et du préfet, et l’assermentation auprès du tribunal d’instance.

Le policier titularisé est positionné au 1er échelon du grade de gardien-brigadier. À cet échelon, il est également rémunéré 1.537€ bruts par mois. Il pourra ensuite évoluer au cours de sa carrière en montant en grade.

Il aura le droit à des primes et des indemnités en fonction de la politique indemnitaire de la commune qui l’emploie. Pour connaître le détail du système de rémunération de la police municipale (traitement, prime, indemnité, cotisation, etc.), n’hésitez pas à consulter notre guide complet, et notre dossier sur la retraite.

À noter : la nouvelle recrue peut se voir accorder une reprise d’ancienneté de ses années travaillées dans le privé (à hauteur de 50%) ou de ses années de service dans la fonction publique (à hauteur de 75%). Il pourra ainsi accéder dès son recrutement à un échelon supérieur et un salaire plus élevé.

5. Recevoir une documentation gratuite pour réussir le concours de Policier Municipal :

Comme nous venons de le voir, pour devenir policier municipal, il faut réussir le concours de gardien-brigadier de police municipale. Mais les candidats sont nombreux, et une bonne préparation est indispensable pour réussir!

Vous pouvez préparer le concours tout seul en achetant des livres. Mais pour augmenter vos chances d’être reçu au concours et avoir un gros avantage sur les autres candidats, la meilleure solution est de vous inscrire à une formation préparatoire.

Une formation en ligne pour réussir le concours de la police municipal vous permet vous préparer à distance. Vous pouvez vous inscrire à n’importe quel moment de l’année. Vous pouvez vous connecter à votre espace élève de n’importe quel endroit, quand vous le souhaitez, à votre rythme. Idéal pour les personnes qui habitent des petites villes, qui travaillent en parallèle, qui veulent se reconvertir ou qui n’arrivent pas à étudier toutes seules sans cadre.

C’est une formation de qualité, 90% des élèves sont satisfait de leur préparation au concours.

N’hésitez pas à demander une documentation gratuite en remplissant le formulaire ci-dessous, c’est sans engagement :

Policier Municipal - Bas - Servais

  • Demandez de suite votre Documentation Gratuite
  • Informatique et libertés * champs obligatoires.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.