Devenir Directeur de la Police Municipale

Devenir Directeur de la Police Municipale
5 12 votes

Un directeur, ou une directrice, de la police municipale a pour mission d’assurer la sécurité, la tranquillité et la salubrité publiques. Il veille ainsi au bon ordre au sein de sa commune, ou de son intercommunalité, et mène aussi des opérations de prévention. Il est également responsable de l’ensemble du personnel de son service de police municipale. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir directeur de la Police municipale.

Logo de la Police Municipale

Synonymes et métiers associés : responsable du service de police municipale, responsable de la prévention de la sécurité et de la médiation, chef de la police municipale, directeur de la sécurité publique, policier municipal, ASVP, commissaire de police.
Niveau d’études ou diplômes requis : niveau BAC+3 ou équivalent.
Études en alternance : non, mais formation rémunérée en fonction du grade après réussite du concours.
Salaire débutant : 1.381€ nets mensuels.
Statut : agent de la fonction publique de catégorie A de la filière sécurité-police.
Limite d’âge pour le recrutement : aucune.

1. Quelles sont les missions, tâches et fonctions d’un Directeur de la Police Municipale :
2. Quel est le salaire et l’évolution de carrière d’un Directeur de la Police Municipale :
3. Comment devenir Directeur de la Police Municipale : études, formations, concours :
4. Recevoir une documentation gratuite pour réussir les concours de la Police Municipale :

 

1. Quelles sont les missions, tâches et fonctions d’un Directeur de la Police Municipale :

Un directeur de police municipale est responsable de la direction fonctionnelle et opérationnelle au sein des services de la police municipale. Il est chargé par le maire d’exécuter et de superviser les opérations de prévention et de surveillance. Il veille au bon ordre, à la tranquillité, à la sécurité et à la salubrité publique au sein de la commune ou de l’intercommunalité pour laquelle il travaille.

Plusieurs missions lui sont ainsi confiées :

– Encadrement et organisation : du service de police dont il est responsable. En tant que directeur, les chefs de service et les agents de police municipale sont placés sous sa responsabilité. S’il possède le grade de directeur principal, il supervise l’ensemble des personnels présents dans le service, ainsi que les autres directeurs de police municipale. Il coordonne les actions de chacun, et décide des effectifs à déployer sur chaque opération.

– Conception et mise en œuvre : des stratégies d’intervention pour assurer la sécurité publique. C’est lui qui élabore les plans de prévention des risques et de la délinquance, et qui décide des zones sensibles où effectuer des patrouilles de surveillance générale. Il met en place, avec l’accord des élus, les politiques de sécurité, de surveillance, et de médiation. Il peut par exemple décider de renforcer la vidéosurveillance.

– Évaluation : de l’action de son personnel, et de l’efficacité des dispositifs déployés pour assurer la tranquillité publique, et des arrêtés municipaux pris en matière de pouvoirs de police du maire. Il peut également développer des outils de pilotage et d’évaluation.

– Coordination : des opérations menées aux côtés de services et d’intervenants extérieurs.

– Gestion et contrôle : des procédures administratives relatives à son service de police municipale. Il s’occupe aussi de préparer et de suivre le budget dédié aux mesures de sécurité. Il peut également être amené à rechercher de nouveaux financements.

– Création : de partenariats avec les services du ministère de la Justice, ainsi qu’avec les acteurs locaux.

– Organisation : des manifestations municipales et des cérémonies officielles qui ont lieu sur sa commune ou son intercommunalité.

Un directeur de Police municipale est en mesure de constater par procès-verbaux les contraventions aux arrêtés municipaux, ainsi qu’aux codes et aux lois pour lesquelles ils sont compétents.

. Tenue et équipement : un directeur de police municipale porte un uniforme afin d’être reconnaissable. Sa tenue se compose d’un polo blanc à manches courtes ou longues, comportant le sigle police ainsi qu’une bande bleu clair horizontale, d’une chemise blanche et une cravate noire pour les cérémonies officielles, d’un pantalon noir, d’une veste noire, d’un képi noir, de chaussures noires et souples. Son uniforme comporte les galons qui permettent de l’identifier comme un directeur de la police municipale.

Lors d’interventions sur le terrain, le chef de la police municipale bénéficie d’équipements de protection, mais aussi d’un armement sont choisies par le maire de la commune. Ce dernier doit également demander l’autorisation au préfet. Depuis la vague d’attentats qui a secoué le France, de plus en plus de maires demandent que leur police municipale soit équipée d’armes à feu et de gilets pare-balles.

Équipement de protection : casques, vêtements de haute visibilité avec des bandes réfléchissantes qui permet par exemple de sécurisé la sortie des écoles, gilet pare-balles.

Armement : bombes lacrymogènes, fusils projecteurs hypodermiques de fléchettes anesthésiantes (pour  maîtriser un animal dangereux sans le tuer) , matraques télescopiques, tonfas et bâtons de défense, flash-ball compacts, pistolets 9 ou 7,65 millimètres, revolvers de calibre 38 spécial, pistolets à impulsion électrique de type Taser.

Les directeurs de la police municipale ont également à leur disposition plusieurs types de véhicules. Les modèles varient selon la commune et dépend souvent de sa situation géographique. Une ville à la campagne aura par exemple des véhicules tout terrain ou des Renault Kangoo, alors qu’une commune urbaine possèdent généralement de nombreux scooters et motos. Le choix s’effectue par appel d’offres municipaux. Ces véhicules sont sérigraphiés afin d’être reconnaissables par la population, la police municipale ne possède pas de véhicules banalisés.

. Qualités essentielles / compétences requises : un directeur de la police municipale doit posséder de nombreuses connaissances, notamment dans le domaine de la fonction publique territoriale, de la sécurité et de la prévention. Il doit également bien connaître l’organisation et le fonctionnement des services de police municipale, mais aussi de la police nationale, ainsi que des institutions judiciaires, et de la prévention spécialisée.

De part sa fonction, il doit savoir faire preuve d’autorité et posséder une capacité à encadrer, diriger et manager. Il est en effet responsable d’un service de police et les agents sont placés sous son autorité.

Il faut aussi qu’il sache se montrer compréhensif et patient afin d’analyser correctement toutes les situations et de prendre les mesures appropriées. Il doit d’ailleurs être un très bon négociateur. Posséder des qualités humaines est donc un avantage, d’autant plus que le directeur de la police municipale est en relation directe avec les élus et la population. Il peut d’ailleurs avoir un rôle d’intermédiaire. Les qualités d’écoute et le sens du contact sont importants. Il faut aussi savoir faire preuve de discrétion car le directeur de police peut avoir connaissance de dossiers sensibles qui ne doivent pas être rendus publics. Le respect de la déontologie, de la hiérarchie et de la confidentialité est incontournable.

Il doit également avoir des qualités rédactionnelles car il est amené à réaliser des taches administratives et à rédiger de nombreux rapports et recommandations. Avoir une capacité d’analyse, de synthèse et d’anticipation est donc essentiel. Il faut aussi être capable de faire des propositions aux élus locaux. Rigueur, méthode et réactivité sont des qualités précieuses dans ce métier. Un directeur de la police municipale doit savoir s’adapter à toutes les situations et prendre des initiatives. Il faut donc qu’il ait beaucoup de sang-froid et qu’il accorde une importance primordiale au service public.

. Débouchés, recrutement, où exercer : il existe peu de postes de directeurs de police municipale en France, le recrutement est donc très sélectif.

Les candidats qui réussissent le concours ou l’examen professionnel sont inscrits sur une liste d’aptitude. Ils rejoignent ensuite une commune ou un Établissement Public de Coopération Intercommunale (EPCI) à fiscalité propre et possédant un service de police municipale comptant au minimum 20 agents. Ils sont alors nommés directeurs de police municipale stagiaires et conservent ce statut pendant une année. Avant de pouvoir exercer, ils doivent suivre une formation de six ou neuf mois, organisée par le centre national de la fonction publique territoriale.

. Horaires et durée de travail : un directeur de la sécurité publique a les mêmes horaires que les autres policiers. Il peut avoir à effectuer des heures supplémentaires et être d’astreinte en dehors des horaires classiques comme le soir, le weekend et les jours fériés. Il bénéficie néanmoins de plusieurs jours de congés payés. Il doit donc faire preuve d’une grande disponibilité.

Voiture de la Police Municipale
Véhicule 4×4 de la Police Municipale. ©François GOGLINS

2. Quel est le salaire et l’évolution de carrière d’un Directeur de la Police Municipale :

Un directeur de police municipale gagne un salaire qui évolue tout au long de sa carrière en fonction d’une grille indiciaire. Cette grille indiciaire calcule sa rémunération en fonction de son grade et de son échelon. Tout au long de sa carrière, le directeur pourra monter en échelons et en grade, ses responsabilités et sa paye évolueront de cette façon.

Il existe deux grades dans ce corps de métier :

. Directeur de Police Municipale : entre 1.381€ nets au premier échelon, et 2.233€ nets mensuels au dixième et dernier échelon.

. Directeur Principal de Police Municipale : entre 1.800€ au premier échelon, et 2.395€ nets mensuels au huitième et dernier échelon.

Ces salaires nets mensuels ne prennent pas en compte les primes et les indemnités telles que l’indemnité de résidence, le supplément familial de traitement, ou encore le régime indemnitaire.

3. Comment devenir Directeur de la Police Municipale : études, formations, concours :

Il existe plusieurs façons de devenir directeur de la police municipale. Soit grâce au concours externe ou interne, soit dans le cadre d’une promotion interne via un examen professionnel.

Les conditions pour participer au Concours de Directeur de la Police Municipale :

Pour pouvoir prendre part aux concours interne et externe, il est nécessaire de répondre à certaines conditions :

. avoir la nationalité française,
. avoir accompli des obligations de service national,
. jouir de l’ensemble de ses droits civiques,
. être jugé physiquement apte à l’exercice de ce métier,
. les mention inscrites au bulletin n°2 du casier judiciaire doivent être compatibles avec la fonction.

Pour le concours interne, il est ouvert aux fonctionnaires et aux agents publics, mais aussi aux agents qui travaillent au sein d’une organisation internationale ou intergouvernementale.

Quand au concours externe, les candidats doivent également posséder au minimum un BAC+3 ou un diplôme équivalent. Cette condition ne s’applique pas aux mères et aux pères qui élèvent ou ont élevé au moins trois enfants, ni aux sportifs de haut niveau qui figurent sur la liste du ministre chargé de la jeunesse et des sports.

NB : si vous n’avez pas le niveau BAC+3, vous pouvez rentré d’abord dans la police municipale via le concours de policier municipal (niveau BEP, CAP, Brevet), puis passer le concours interne de directeur.

Si vous avez le niveau BAC ou équivalent, vous pouvez directement passer le concours de chef de la police municipale.

Les candidats qui répondent à ces critères peuvent :

. retirer un dossier d’inscription dans l’une des délégations régionales, ou au siège du Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFTP),
. envoyer un demande écrite de dossier,
. se pré-inscrire en ligne lors de la période de retrait du dossier d’inscription sur le site du CNFPT.

Les épreuves du Concours de Directeur de la Police Municipale :

Le concours interne et le concours externe comportent les mêmes épreuves et se divisent en une phase d’admissibilité et une phase d’admission.

Admissibilité :

. Dissertation (durée 4 heures – coefficient 3) : autour d’une question d’ordre politique, économique, culturelle, sociale du monde contemporain, de 1945 à nos jours.

. Épreuve écrite (durée 4 heures – coefficient 4) : en s’appuyant sur un dossier relatif à des problématiques professionnelles, et sur une note. Cette épreuve sert à évaluer la capacité d’analyse et de synthèse de chaque candidat, ainsi que sa facilité à trouver des solutions.

. Questionnaire (durée 3 heures – coefficient 3) : relatif au droit public, administratif, constitutionnel, et aux libertés publiques.

Admission :

. Interrogation orale (préparation 15 minutes – durée 15 minutes – coefficient 3) : relative au droit pénal général et aux procédures pénales. Le sujet est tiré au sort par chaque candidat.

. Entretien avec le jury (durée 20 minutes – coefficient 5) : pour évaluer les motivations de chaque candidat, ses compétences et son expérience. Les connaissances techniques et professionnelles sont également questionnées lors de cet entretien.

. Épreuve écrite et orale de langue vivante (préparation 10 minutes – durée 15 minutes – coefficient 1) : chaque candidat choisit une langue au moment de son inscription parmi l’allemand, l’anglais, l’espagnol, l’italien, le russe, l’arabe, le portugais ou encore le néerlandais. Il s’agit de traduire tout d’abord un texte français dans la langue étrangère, et de tenir une conversation.

. Épreuves sportives (coefficient 1) : course à pied, épreuve physique choisie par le candidat au moment de son inscription parmi le saut en hauteur, le saut en longueur, le lancer de poids, ou la natation.

Les conditions de Promotion Interne :

Pour pouvoir y prétendre il est nécessaire :

. d’avoir accompli plus de dix ans de services effectifs au sein d’un cadre d’emplois de police municipale, dont cinq années minimum en tant que chef de service de police municipale.

. de réussir l’examen professionnel de directeur de police municipale.

Les épreuves de l’Examen Professionnel :

L’examen professionnel de directeur de police municipale comporte également une phase d’admissibilité et une phase d’admission.

Admissibilité :

. Questionnaire sur le droit public, administratif, constitutionnel, les libertés publiques, mais aussi sur le droit public général et les procédures pénales.

. Rédaction d’un rapport d’analyse et de propositions en s’appuyant sur un dossier relatif aux missions d’un directeur de la police municipale.

Admission :

. Entretien avec le jury au cours duquel le candidat doit mettre en avant ses connaissances et son expérience professionnelle.

Recrutement et prise de poste des nouveaux Directeur de Police Municipale :

Les candidats qui réussissent le concours ou l’examen professionnel sont inscrits sur une liste d’aptitude et rejoignent une commune ou un établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre. A noter que les directeurs ne peuvent travailler que dans un service de police municipale qui compte au minimum 20 agents. Ils sont alors nommés directeurs de police municipale stagiaires pendant un an.

Ce stage débute par une formation obligatoire de neuf mois prévu par le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT). Les enseignements sont fixés par décret. Cette formation dure seulement six mois pour les agents de police municipale et les chefs de service de police municipale qui ont au minimum quatre années de services effectifs dans le cadre d’emplois des chefs de service de police municipale.

4. Recevoir une documentation gratuite pour réussir les concours de la Police Municipale :

La meilleure solution pour devenir directeur de la police municipale est de passer dans un premier temps le concours de gardien-brigadier de police municipale (policier municipal) puis de passer le concours interne de directeur, ou de passer l’examen professionnel par promotion interne.

Vous pouvez préparer le concours de policier municipal tout seul en achetant des livres (cliquez-ici pour voir les livres disponibles). Mais pour augmenter vos chances d’être reçu au concours et avoir un gros avantage sur les autres candidats, la meilleure solution est de vous inscrire à une formation préparatoire.

Les Cours Servais proposent une formation en ligne pour réussir le concours de gardien-brigadier. Formation à distance que vous pouvez suivre de n’importe quel endroit, quand vous le souhaitez, à votre rythme. Idéal quand si vous habitez une petite ville, si vous travaillez en en parallèle, si vous voulez vous reconvertir ou si vous avez du mal à étudier tout seul sans cadre.

C’est une formation de qualité, 90% des élèves sont satisfait de leur préparation au concours.

N’hésitez pas à demander une documentation gratuite en remplissant le formulaire ci-dessous, c’est sans engagement :