La Brigade Anti-Commando de la Police Nationale (BRI-BAC)

La Brigade Anti-Commando (BAC) est une formation temporaire de la préfecture de Police de Paris (PP). Elle est placée sous l’autorité de la Force d’Intervention de la Police Nationale (FIPN). Ses effectifs sont ceux de la Brigade de Recherche et d’Intervention (BRI). La BAC est activée et déployée lors de crises majeures qui nécessitent la mise en œuvre de matériel et de techniques spécifiques. Il peut par exemple s’agir d’actes terroristes ou de prises d’otages.

Écusson de la Brigade Anti-Commando

1. Qu’est-ce que la Brigade Anti-Commandi, histoire et présentation
2. Quelles sont les missions de la Brigade Anti-Commando
3. Quels sont les effectifs de la Brigade Anti-Commando
4. Quels sont les équipements, armes et véhicules de la BAC
5. Comment devenir Policier de la Brigade Anti-Commando : concours, formation, recrutement
6. Recevoir une documentation gratuite pour réussir les Concours de la Police Nationale

Police Nationale - Haut - Servais

  • Réussir les Concours de la Police Nationale - Documentation Gratuite
  • Informatique et libertés * champs obligatoires.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

1. Qu’est-ce que la Brigade Anti-Commando, histoire et présentation

Suite aux attentats des Jeux Olympiques de Munich, en 1972, les autorités françaises réalisent qu’il n’existe aucune unité capable de réagir rapidement et de manière adaptée à ce genre d’événement. La préfecture de police décide alors de créer la Brigade Anti-Commando (BAC).

On connaît également la Brigade Anti-Commando sous le nom de BRI-BAC, ou BRI en formation BAC. Il ne faut en effet pas confondre la Brigade Anti-Commando avec les Brigades Anti-Criminalité, également connues sous l’acronyme BAC.

La Brigade Anti-Commando dépend de la Préfecture de police de Paris (PP), elle est composée de policiers de la Brigade de Recherche et d’Intervention (BRI). Il s’agit en effet d’une formation temporaire, activée et déployée seulement en situation de crise. Elle n’existe donc pas en tant que service propre. Même si elle dépend de la préfecture de police de Paris, elle peut intervenir sur l’ensemble du territoire national à la demande du directeur général de la police nationale, et sur accord du préfet de police.

La Brigade Anti-Commando est placée sous l’autorité de la Force d’Intervention de la Police Nationale (FIPN). Il faut savoir que la FIPN compte également sous ses ordres le RAID (Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion), et les Groupes d’Intervention de la Police Nationale (GIPN) présents en outre-mer. La FIPN est placée sous l’autorité du chef du RAID.

Lorsque la BRI-BAC est activée, c’est le chef de la BRI qui en assure le commandement. Il s’agit généralement d’un commissaire divisionnaire.

Selon les missions, la BAC peut faire appel à différentes unités spécialisées :

2. Quelles sont les missions de la Brigade Anti-Commando

La Brigade Anti-Commando a une mission d’intervention. Les détails de cette mission sont définis par arrêté du préfet de police. La BRI-BAC intervient lors de crises majeures ayant lieu en région parisienne, mais également sur l’ensemble du territoire national, voire à l’étranger. Ces crises nécessitent généralement le déploiement de techniques et de moyens spécifiques.

Les opérations de la BAC peuvent avoir lieu dans des lieux très variés : domiciles personnels, grandes surfaces, établissements bancaires, avions, gares et aéroports, transports en commun, établissements publics et privés, ambassades, …

Les missions de la BAC sont semblables à celle de la FIPN :

  • Rétablir l’ordre et sa sécurité : lors de graves troubles à l’ordre public comme des prises d’otages, le retranchement d’un forcené, ou un acte terroriste.
  • Assurer la sécurité de manifestations internationales de grande ampleur : telles que des événements culturels, sportifs, ou politiques.
  • Coopérer avec les autres forces d’intervention : notamment celles qui font partie de la FIPN. Il peut également s’agir de forces d’interventions étrangères.
  • Améliorer ses méthodes d’intervention : c’est-à-dire les aspects humains, techniques, mais également logistiques.
  • Surveiller les bâtiments sensibles : notamment lors de périodes de tension, comme lors de menaces ou d’actes terroristes.

La Brigade Anti-Commando est déjà intervenue sur des faits médiatiques. En 1973 elle participe par exemple à la libération d’un couple de personnes âgées prises en otages par deux braqueurs. Un an plus tard, elle doit se rendre à La Haye pour une autre prise d’otages concernant cette fois-ci plusieurs membres du personnel de l’ambassade de France retenu par des terroristes.

Plus récemment, en avril 2012, un individu menace anonymement et par téléphone les services de police secours. Il dit vouloir reproduire ce qu’a fait Mohammed Merah. Après avoir repéré le lieu d’émission de l’appel, la Brigade Anti-Commando encercle son appartement situé porte Saint-Ouen. Alors que la BRI-BAC est sur le point de lancer l’assaut, l’homme se décide enfin à se rendre. En état d’ébriété, il s’est facilement laissé maîtrisé par les policiers.

Policiers de la BRI-BAC

3. Quels sont les effectifs de la Brigade Anti-Commando

Une fois formée, la BRI-BAC regroupe environ 70 policiers. À cet effectif viennent s’ajouter les unités spécialisées appelées en renfort.

La BAC est ouverte aux femmes, mais début 2018 elle n’en comptait toujours pas dans ses rangs.

4. Quels sont les équipements, armes et véhicules de la BAC

Les policiers de la Brigade Anti-Commando portent la même tenue que les agents de la BRI : une tenue d’intervention noire et très résistante, des bottes noires, une cagoule noire pour dissimuler leur identité.

Ils disposent aussi d’un équipement de protection composé par exemple : d’un gilet pare-balles, d’un casque anti-balistique, d’un bouclier anti-balistique, de genouillères.

Les policiers de la BRI-BAC sont également lourdement armés : pistolets, fusils d’assaut avec viseur holographique, pistolets mitrailleurs, fusils à pompe, semi-automatique, fusils de précision avec lunette nocturne, flash ball, pistolets à impulsion électrique.

Ils ont également à leur disposition plusieurs véhicules et du matériel de pointe : des Véhicules Rapides d’Intervention (VRI), des 4×4 Amarok de Volkswagen, un camion blindé destiné à transporter le matériel d’intervention et parfois même certaines équipes, du matériel de surveillance électronique, des moyens discrets d’enregistrement vidéo, des systèmes d’écoute, des drones etc.

Il faut savoir que la Brigade Anti-Commando peut aussi utiliser les moyens de la Brigade Fluviale de la Direction Opérationnelle des Services Techniques et Logistiques, notamment lors d’interventions sur la Seine, comme l’abordage d’un bateau. Des hélicoptères peuvent également être mis à disposition de la BAC.

5. Comment devenir : concours, formation, recrutement

Pour intégrer la Brigade Anti-Commando, il faut faire partie de la Brigade de Recherche et d’Intervention de la police nationale. Et pour rejoindre la BRI, il est nécessaire d’avoir réussi le concours de gardien de paix, ou celui d’officier. Il faut également avoir trois années de services effectifs au sein de l’un de ces corps d’appartenance.

  • Concours de Gardien de la Paix (niveau BAC ou équivalent) : il est composé d’une phase d’admissibilité et d’une phase d’admission. Les épreuves qui le constituent sont écrites et orales. Les lauréats doivent ensuite suivre une formation d’une année au sein d’une école de police. La titularisation intervient après une année de services effectifs.
  • Concours d’Officier de Police (niveau Licence BAC+3 ou équivalent) : il compte également une phase d’admissibilité et une phase d’admission. Les épreuves sont elles aussi écrites et orales. Les candidats qui réussissent les épreuves du concours suivent quant à eux une formation de 18 mois. Elle se déroule également dans d’une école de police et la titularisation a lieu au bout d’un an d’exercice.

Important : il aussi possible de devenir policier sans diplôme en intégrant la police nationale comme ADS ou cadet, puis en passant les concours en interne.

Les policiers qui souhaitent intégrer la BRI pour faire partie de la Brigade Anti-Commando doivent se présenter aux tests de sélection. Ils n’ont lieu qu’une fois par an.

Les candidats dont le profil est retenu doivent ensuite réussir les différentes étapes de sélection :

  • Une présélection : pendant laquelle les compétences physiques et les aptitudes au tir sont évaluées.
  • Des ateliers de test professionnels : qui comprennent des exercices d’interpellations d’individus dangereux, des simulations de missions de filature et de surveillance, des progressions en milieu hostile, et des entraînements aux tirs de discernement. Lors de ces ateliers, les candidats doivent réussir des tests psychologiques et se rendre à des entretiens menés par des psychologues de la Police.

Les lauréats rejoignent ensuite un vivier national pour une durée de trois ans. Ils peuvent alors être appelés à rejoindre une BRI, et à intervenir pour la Brigade Anti-Commando lorsque celle-ci est activée.

Les recrutements au sein de la BRI de Paris (BRI-PP) sont un peu différents. Les candidats sont soumis à trois jours d’épreuves physiques comprenant des tests physiques, une évaluation psychologique, un parcours de stress avec un tir final, un examen médical et un entretien avec un psychologue. Les lauréats doivent ensuite réaliser un stage de trois semaines avec des groupes de terrain.

Les policiers de la Brigade Anti-Commando gagnent le même salaire que les policiers de la BRI. Ce salaire repose sur la même grille indiciaire que les autres policiers et tient compte du corps d’appartenance de chaque agent, mais aussi de son grade et de son échelon. Les agents de la BAC perçoivent aussi des primes et des indemnités.

6. Recevoir une documentation gratuite pour réussir les Concours de la Police Nationale

Comme nous venons de le voir, pour devenir policier de la BRI-BAC, il faut d’abord réussir un des concours de la police nationale. Mais il y a une forte concurrence entre les candidats, et une très bonne préparation est indispensable.

Vous pouvez préparer les concours tout seul en achetant des livres et annales de concours. Mais pour augmenter vos chances d’être reçu au concours et avoir un gros avantage sur les autres candidats, la meilleure solution est de vous inscrire à une formation préparatoire.

Des formations en ligne pour réussir les concours de la police vous permette de vous préparer à distance. Vous pouvez vous connecter à votre espace élève de n’importe quel endroit, quand vous le souhaitez, à votre rythme.

Idéal pour les personnes qui habitent des petites villes, qui travaillent en parallèle, qui veulent se reconvertir ou qui n’arrivent pas à étudier toutes seules sans cadre.

Ce sont des formations de qualité, 90% des élèves sont satisfaits de leur préparation au concours de policier. Les inscriptions sont ouvertes toute l’année!

N’hésitez pas à demander une documentation gratuite en remplissant le formulaire ci-dessous, c’est sans engagement :

Police Nationale - Bas - Servais

  • Demandez de suite votre Documentation Gratuite
  • Informatique et libertés * champs obligatoires.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.