Fiche métier de Policier de la Brigade Anti-Commando

Un policier, ou une policière, de la Brigade Anti-Commando intervient lors de graves crises qui viennent troubler l’ordre public et qui nécessitent des moyens humains et logistiques spécifiques. Il a pour mission de maîtriser les malfaiteurs lors d’une prise d’otage ou d’un acte terroriste, mais aussi d’assurer la sécurité lors de manifestations de grande ampleur. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir Policier de la Brigade Anti-Commando.

Policiers de la BRI-BAC

Synonymes et métiers associés : policier de la BRI-BAC, policier de la BRI, gardien de la paix, policier du GIPN, gendarme du GIGN, policier du FIPN, policier du RAID.
Niveau d’étude ou diplôme minimum : niveau BAC pour le concours externe de gardien de la paix, mais possibilité de passer le concours interne sans diplôme.
Salaire débutant : 2.114,15€ net par mois (2ème échelon gardien de la paix en Ile de France IR 3%).
Statut : fonctionnaire d’État de la filière police, sécurité.
Limite d’âge pour le recrutement : maximum 40 ans pour les policiers du Corps d’Encadrement et d’Application (CEA), et maximum 45 ans pour les officiers de police.

1. Que fait le Policier Anti-Commando, missions, tâches et fonctions
2. Quel est le salaire d’un Policier de la Brigade Anti-Commando, son évolution de carrière
3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir Policier de la BRI-BAC
4. Recevoir une documentation gratuite pour réussir les Concours de la Police Nationale

Police Nationale - Haut - Servais

  • Réussir les Concours de la Police Nationale - Documentation Gratuite
  • Informatique et libertés * champs obligatoires.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

1. Que fait le Policier Anti-Commando, missions, tâches et fonctions

1.1 Quotidien de ce métier

Un policier de la Brigade Anti-Commando (BAC), également appelée BRI-BAC, ou BRI en formation BAC, est chargé d’intervenir lors de graves événements venant troubler l’ordre public. Il peut s’agir d’événements ayant lieu en région parisienne, mais également sur l’ensemble du territoire national, et parfois même à l’étranger.

Ces événements de grande ampleur nécessitent le recours à des techniques, à du matériel, et à des compétences humaines spécifiques.

A noter : il est important de ne pas confondre la brigade anti-commando avec les brigades anti-criminalité, également appelées BAC.

Les missions d’un policier de la BRI-BAC sont définies par arrêté du préfet de police.

Ces missions sont similaires à celles de la Force d’Intervention de la Police Nationale (FIPN) :

  • Mettre hors de nuire un forcené qui retient des otages.
  • Interpeller un individu qui vient de commettre un braquage à main armée.
  • Sécuriser les lieux et maîtriser les terroristes lors d’un attentat.
  • Intervenir lors du retranchement d’un forcené armé et dangereux.
  • Veiller à la sécurité des citoyens et des hautes personnalités lors de manifestations de grande ampleur comme des événements sportifs, politiques et culturels.
  • Apporter un soutien matériel et humain aux autres forces d’intervention, qu’elles soient françaises ou étrangères.
  • Améliorer en continu les méthodes d’intervention, la formation des agents, et le matériel utilisé.
  • Surveiller les lieux sensibles dans les moments de crise.

A travers ces différentes missions, un policier de la BRI en formation BAC peut être amené à intervenir dans des lieux très différents, comme des grandes surfaces, des ambassades, des gares et des aéroports, des stades, des banques, et même dans des domiciles personnels.

Ils suivent d’ailleurs un entraînement régulier et réalisent des exercices de simulation dans des endroits très variés afin d’être préparés à toutes les situations.

1.2 Tenue et équipement

Un policier de la brigade anti-commando est avant tout un agent de la brigade de recherche et d’intervention. Il porte donc la même tenue :

  • un uniforme d’intervention noir très résistant,
  • des bottes noires,
  • une cagoule noire pour dissimuler leur identité,
  • un gilet pare-balles,
  • des genouillères,
  • un casque anti-balistique,
  • un bouclier anti-balistique.

Un policier de la BRI-BAC bénéficie également d’un armement conséquent :

  • pistolets à impulsion électrique,
  • pistolets,
  • Flash Ball,
  • fusils à pompe,
  • fusils d’assaut avec viseur holographique,
  • pistolets mitrailleurs,
  • fusils de précision avec lunette nocturne,
  • fusils semi-automatique.

Pour se rendre sur les lieux de l’intervention, un policier de la BAC dispose de différents véhicules :

  • des 4×4 Amarok de Volkswagen,
  • des Véhicules Rapides d’Intervention (VRI),
  • un camion blindé qui sert à transporter le matériel d’intervention et les équipes.

Il dispose aussi d’un matériel de pointe :

  • des systèmes d’écoute,
  • du matériel de surveillance électronique,
  • des moyens discrets d’enregistrement vidéo,
  • des drones.

Selon les besoins de l’intervention, des hélicoptères et des vedettes de la Brigade Fluviale de la Direction Opérationnelle des Services Techniques et Logistiques peuvent être mis à sa disposition.

Véhicule blindé de la BRI
Véhicule blindé de la BRI

1.3 Qualités essentielles, compétences nécessaires

Un policier de la brigade anti-commando doit impérativement être en excellente condition physique. Il doit être endurant et résistant à la fatigue, afin de pouvoir enchaîner de longues heures de travail dans des conditions difficiles.

Il faut qu’il puisse résister au stress, à la pression, et aux missions d’urgence. Il doit pouvoir affronter des situations dangereuses tout en mesurant les risques. La réactivité et le sang-froid sont donc des qualités essentielles.

Il faut aussi qu’il ait un bon sens de l’observation, car lors de certaines interventions, tous les détails sont importants. Il doit aussi être prêt à se rendre disponible à tout moment s’il est appelé à intervenir.

Il faut aussi qu’il ait bon esprit d’équipe, car les interventions ont toujours lieu à plusieurs et chacun doit pouvoir compter sur son coéquipier. Un policier de la BRI-BAC doit également respecter sa hiérarchie et la déontologie policière, mais également appliquer sans discuter tous les ordres qui lui sont donnés.

1.4 Débouchés, recrutement, où exercer ce métier

Il faut savoir que la brigade anti-commando est une formation temporaire, qui n’est activée qu’en situation de crise. La BRI-BAC dépend de la préfecture de police de Paris et elle peut regrouper jusqu’à 70 policiers d’élite de la Brigade de Recherche et d’Intervention (BRI).

La BRI-BAC est d’ailleurs placée sous l’autorité de la Force d’Intervention de la Police Nationale (FIPN), et ses policiers répondent aux ordres du chef du RAID. C’est donc un métier qui recrute très peu, et pour pouvoir l’exercer il faut faire partie de la BRI.

1.5 Horaires, conditions et temps de travail

Comme il s’agit d’une formation temporaire, un policier de la BRI n’intervient que très rarement en tant que policier anti-commando. Lorsque la BRI-BAC est réquisitionnée, il doit néanmoins se rendre disponible immédiatement.

Il peut donc être amené à travailler de nuit, les week-ends et les jours fériés, et à enchaîner de longues heures d’intervention sans interruption.

2. Quel est le salaire d’un Policier de la Brigade Anti-Commando, son évolution de carrière

Il faut savoir qu’un policier de la brigade anti-commando est avant tout un policier. Il gagne donc le même salaire que les policiers.

Ce salaire est calculé en fonction d’une grille indiciaire qui tient compte du corps d’appartenance de chaque agent, mais également de son grade et de son échelon.

Par exemple, un gardien de la paix en poste en Ile de France (IR 3%) est rémunéré entre 1.353,52€ (élève) et 2.730,77€ net par mois (12ème échelon).

Quand un officier au grade de capitaine de police, touche un salaire mensuel net (IDF IR 3%) compris entre 1.357,03€ (élève) à 3.784,64€ (échelon exceptionnel).

A cela s’ajoute certaines primes et indemnités qui varient suivant la situation personnelle de chaque agent (nombre d’enfant, etc.).

A noter : pour connaître tous les détails des salaires et des primes, vous pouvez lire notre dossier spécial.

Comme tout fonctionnaire de police, il peut évoluer grâce à son ancienneté, en passant des examens interne, en se spécialisant ou sur promotion (voir le dossier sur les grades et l’évolution de carrière).

Une reconversion dans la sécurité privée est aussi possible.

3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir Policier de la BRI-BAC

Pour devenir policier de la Brigade Anti-Commando, il faut être membre de la Brigade de Recherche et d’Intervention (BRI), et donc avoir réussi le concours de gardien de paix, ou celui d’officier de la police nationale. Pour rejoindre la BRI, il est également nécessaire de compter 3 années de services effectifs au sein de l’un de ces deux corps d’appartenance.

Les policiers ayant 3 années de services effectifs et souhaitant rejoindre la BRI doivent réussir des tests de sélection.

Ces tests ne sont organisés qu’une fois par an et se composent des étapes suivantes :

  • La présélection : qui évalue les compétences physiques et les aptitudes au tir.
  • Des ateliers de test professionnels : qui consistent à réaliser des exercices d’interpellations de malfaiteurs, à simuler des filatures et des missions de surveillance, à progresser en milieu hostile, et à effectuer des tirs de discernement. Ces ateliers comptent également des tests psychologiques et des entretiens conduits par des psychologues de la police.

Les policiers qui réussissent ces différentes épreuves sont placés dans un vivier national pendant 3 ans. Dès que des postes sont libres, ils sont appelés à rejoindre une BRI. Ils peuvent alors à tout moment intervenir au sein de Brigade Anti-Commando.

Il faut savoir que le recrutement à la BRI de Paris (BRI-PP) n’est pas tout à fait le même. Les policiers qui déposent leur candidature doivent réussir 3 jours d’épreuves physiques qui comptent des tests physiques, une évaluation psychologique, un parcours de stress avec un tir final, un examen médical, ainsi qu’un entretien avec un psychologue.

Les candidats qui arrivent au bout de ces épreuves rejoignent ensuite un groupe de terrain au sein duquel ils réalisent un stage de trois semaines.

4. Recevoir une documentation gratuite pour réussir les Concours de la Police Nationale

Pour devenir policier de la brigade anti-commando, il faut réussir un des concours de la police nationale. Mais les candidats sont nombreux, et une bonne préparation est indispensable.

Vous pouvez préparer votre concours tout seul en achetant des livres. Mais pour augmenter vos chances d’être reçu au concours et avoir un gros avantage sur les autres candidats, la meilleure solution est de vous inscrire à une formation préparatoire.

Une formation en ligne pour réussir les concours de la police nationale vous permet de vous préparer à distance. Vous pouvez vous connecter à votre espace élève de n’importe quel endroit, quand vous le souhaitez, à votre rythme.

Idéal pour les personnes qui habitent des petites villes, qui travaillent en parallèle, qui veulent se reconvertir ou qui n’arrivent pas à étudier toutes seules sans cadre.

C’est une formation de qualité, 90% des élèves sont satisfaits de leur préparation au concours de policier.

Les inscriptions sont ouvertes toute l’année!

N’hésitez pas à demander une documentation gratuite en remplissant le formulaire ci-dessous, c’est sans engagement :

Police Nationale - Bas - Servais

  • Demandez de suite votre Documentation Gratuite
  • Informatique et libertés * champs obligatoires.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.