Concours Gardien de la Paix

Vous voulez devenir policier ? Bonne nouvelle : la police nationale recrute ! Et pour mettre toutes les chances de votre côté, nous vous avons préparé le guide complet pour le concours de gardien de la paix. Il détaille toutes les informations dont vous aurez besoin pour passer les épreuves du concours.

Gardiens de la Paix
Gardien de la Paix en patrouille à la Tour Eiffel.

1. Conditions d’accès aux Concours de recrutement de Gardien de la Paix
2. Choix d’affectation pour le Concours de Policier
3. Dates et inscriptions aux concours de Gardien de la Paix 2020
4. Épreuves du Concours de Gardien de la Paix
5. Recrutement, formation et titularisation des Policiers Nationaux
6. Recevoir une documentation gratuite pour réussir le Concours de Gardien de la Paix

EFM - Police Nationale Haut

  • Réussir le concours de Gardien de la Paix - Documentation Gratuite

  • Informatique et libertés * champs obligatoires.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

1. Conditions d’accès aux Concours de recrutement de Gardien de la Paix

1.1 Conditions d’inscription au Concours Externe de Gardien de la Paix
1.2 Conditions d’inscription au Premier Concours Interne de Gardien de la Paix
1.3 Conditions d’inscription au Second Concours Interne de Gardien de la Paix
1.4 Conditions d’accès au concours aux titres des Emplois Réservés

La police nationale fait partie de la fonction publique d’État. Les métiers y sont divisés en filières, corps d’emplois, grades et échelons.

La filière de la police nationale est composée de 4 corps d’emplois hiérarchiques. Le gardien de la paix est le premier grade du 1er corps : le corps d’encadrement et d’application de la police nationale. C’est la porte d’entrée au métier de policier.

Pour accéder au grade de gardien de la paix, il est possible de se présenter à 4 concours selon son profil :

1.1 Conditions d’inscription au Concours Externe de Gardien de la Paix

Le concours externe pour devenir gardien de la paix est ouvert à toute personne répondant aux conditions suivantes :

  • avoir au minimum 17 ans et au maximum 35 ans au 1er janvier de l’année du concours,
  • être titulaire d’un BAC ou d’un diplôme équivalent ou d’un diplôme de niveau IV,
  • être de nationalité française,
  • avoir le bulletin n° 2 de son casier judiciaire vierge de mentions incompatibles avec l’exercice du métier de policier,
  • avoir accompli la Journée Défense et Citoyenneté (JDC) ou son ancienne version, la Journée d’Appel de Préparation à la Défense (JAPD),
  • avoir la condition physique nécessaire (l’examen médical est réalisé par un médecin de la police) : avoir une bonne vision, une bonne condition physique générale, être apte à porter et à utiliser des armes et être apte médicalement à servir activement de jour et de nuit (ne pas avoir de maladies ou d’infirmités incompatibles avec le métier).

À noter : il existe plusieurs exceptions pour la condition d’âge (enfants à charge, service militaire, travailleur handicapé, sportif de haut niveau) et de diplôme, quel que soit le concours.

Pour connaître les conditions précises pour bénéficier de ces dérogations, il faut se renseigner auprès du bureau de recrutement du Secrétariat Général pour l’Administration du Ministère de l’Intérieur (SGAMI) de votre département.

1.2 Conditions d’inscription au Premier Concours Interne de Gardien de la Paix

Pour pouvoir s’inscrire au premier concours interne de gardien de la paix, un candidat doit :

  • être fonctionnaire ou agent de l’État, des collectivités territoriales ou des établissements publiques qui en dépendent,
  • être âgé de 45 ans maximum au 1er janvier de l’année du concours,
  • justifier d’au moins 4 ans de services publics.

1.3 Conditions d’inscription au Second Concours Interne de Gardien de la Paix

Le second concours interne pour devenir gardien de la paix est réservé aux :

  • Cadets de la République en fin de formation,
  • Adjoints De Sécurité en activité, qui comptent au minimum 1 an de service effectif au début du concours et qui sont âgés de moins de 37 ans,
  • Gendarmes Adjoints Volontaires (GAV APJA) en activité, qui comptent au minimum 1 an de service effectif au début du concours et titulaires du diplôme de gendarme adjoint.

Il permet, entre autres, d’éviter la condition de diplôme. Les conditions de base (aptitude physique, casier judiciaire, JDC, etc.) sont les mêmes que le concours externe, mais elles ont déjà été vérifiées lors du recrutement du candidat en tant qu’adjoint, cadet ou gendarme adjoint volontaire.

Bon à savoir : le candidat peut passer ce concours autant de fois qu’il le souhaite.

1.4 Conditions d’accès au concours aux titres des Emplois Réservés

Les emplois réservés sont ouverts :

  • aux enfants de Harkis,
  • aux pupilles de la Nation,
  • aux orphelins de guerre,
  • aux militaires ou anciens militaires que bénéficient d’une pension militaire d’invalidité pour blessure en opération extérieure (OPEX),
  • aux victimes de guerre ou d’actes terroristes,
  • aux sapeurs-pompiers blessés ou tombés malade pendant ou à la suite de leur service…

2. Choix d’affectation pour le Concours de Policier

Même si les concours, interne et externe, sont nationaux, à l’inscription, le candidat doit choisir entre le concours à affectation nationale ou régionale (Île-de-France). En 2020, le concours des emplois réservés est uniquement à affectation régionale.

Ce choix n’a aucun impact sur les épreuves, il détermine les conditions d’affectation du 1er premier poste, si le candidat est admis.

Lorsqu’il choisit de passer le concours à affectation nationale, le candidat pourra être affecté sur tout le territoire, en métropole (y compris en Île-de-France) et en outre-mer. Il devra alors passer au moins 5 ans dans cette première affectation.

Lorsqu’il choisit de passer le concours à affectation régionale en Île-de-France, il devra choisir un poste uniquement en Île-de-France à l’issue de sa formation. Il devra y rester au minimum 8 ans.

À noter : les 2 concours, affectation nationale ou régionale, sont organisés à la même date.

Le candidat peut également passer le concours déconcentré en outre-mer. Ce concours est uniquement organisé dans les territoires d’outre-mer (Guyane, Mayotte, Nouvelle-Calédonie et Polynésie française) et les lauréats sont obligatoirement affectés sur ces territoires.

Le candidat d’outre-mer peut également décider de passer le concours national (à affectation nationale ou régionale). Dans ce cas, il pourra être envoyé en métropole.

À noter : le choix de concours est considéré définitif une fois la date de clôture des inscriptions passées. La demande de changement avant cette date doit être faite par écrit, même si le candidat a fait son inscription en ligne.

Brassard de la Police

3. Dates et inscriptions aux concours de Gardien de la Paix 2020

Chaque année, l’État organise une session de recrutement (appelée “session de septembre”), mais il est possible qu’une session exceptionnelle soit organisée. Ce fut le cas en 2018, année pendant laquelle deux sessions de recrutement ont été ouvertes.

Pour l’année 2020, la police nationale recrute plus de 3.000 gardiens de la paix. Seule la session habituelle de septembre est prévue. Les inscriptions sont ouvertes du 15 mai au 24 juillet 2020 pour tous les concours, y compris les emplois réservés.

L’inscription peut se faire de deux manières, en ligne ou en version papier. Le candidat doit se rendre sur le site officiel de recrutement de la police nationale, dans la rubrique “Agenda” et sélectionner le concours qui l’intéresse en cliquant sur “En savoir plus”. Le candidat peut ensuite remplir le dossier en ligne ou le télécharger pour le renvoyer par courrier.

Il est également possible de retirer le dossier d’inscription auprès du bureau de recrutement du Secrétariat Général pour l’Administration du Ministère de l’Intérieur (SGAMI) de son département.

Le dossier papier devra être renvoyé au SGAMI avant la date limite pour postuler, soit le 24 juillet 2020. Le cachet de la poste faisant foi pour le dépôt.

Le dossier d’inscription est composé de plusieurs informations à renseigner :

  • état civil (nom, prénom, date de naissance, etc.), situation familiale et adresse,
  • situation administrative ou professionnelle (ADS, cadet, GAV, affectation ou profession),
  • liste des diplômes que l’on possède,
  • liste des pièces à fournir si le candidat est admis (certificat de participation à la JAPD ou la JDC, justificatif pour la dérogation de recul d’âge limite, justificatif pour la dérogation de la condition de diplôme, etc.).

À noter : la vérification de ces informations ne se fera qu’après l’admission. Un candidat admis peut donc être éliminé si les informations données sont fausses ou s’il n’est pas en mesure de fournir les justificatifs demandés.

Un candidat aux emplois réservés devra impérativement constituer un passeport professionnel avant les épreuves. C’est un document qu’il doit établir à l’aide d’un conseiller de l’Office National des Anciens Combattants et des victimes de guerre (ONAC). La procédure peut être longue, il est donc conseillé d’entamer les démarches le plus tôt possible.

4. Épreuves du Concours de Gardien de la Paix

Les épreuves du concours interne et externe de la session de septembre ont habituellement lieu mi-septembre pour les épreuves écrites (admissibilité) et entre novembre et mai pour les épreuves de sport (pré-admission) et les épreuves orales (admission).

Pour la session 2020, les épreuves d’admissibilité devraient avoir lieu le 22 septembre 2020. Les épreuves de pré-admission sont prévues du 23 novembre 2020 au 15 janvier 2021 et celles d’admission du 15 février au 30 avril 2021.

Ces dates sont prévisionnelles et peuvent changer. Pour être sûr de ne rien rater, il est conseillé de consulter le site officiel de la police nationale régulièrement.

Pour chacune des épreuves, le candidat obtient une note comprise entre 0 et 20 (seuls les tests psychotechniques ne sont pas notés). Ces notes sont multipliées par le coefficient correspondant à chaque épreuve, puis additionnées entre elles, pour obtenir le total des points attribués au candidat sur l’ensemble du concours.

Pour le concours des emplois réservés, les candidats doivent eux aussi passer certaines épreuves : les tests psychotechniques, les épreuves sportives et l’entretien face au jury. Ils n’ont pas de note éliminatoire mais seront tout de même notés (sauf pour les tests psychotechniques).

4.1 Épreuves d’Admissibilité du Concours de Gardien de la Paix
… 4.1.1 Épreuve de Cas Pratique
… 4.1.2 Tests Psychotechniques
4.2 Épreuves Sportives de Pré-Admission du Concours de Gardien de la Paix
… 4.2.1 Parcours d’Habilité Motrice (PHM)
… 4.2.2 Test d’Endurance Cardio-Respiratoire (TECR)
4.3 Épreuves d’Admission du Concours de Gardien de la Paix
… 4.3.1 Test Interactif
… 4.3.2 Épreuve Orale de Langue Étrangère
… 4.3.3 Entretien avec le Jury

4.1 Épreuves d’Admissibilité du Concours de Gardien de la Paix

Elles sont composées des mêmes épreuves pour les concours externe et interne : une épreuve de plusieurs cas pratiques et des tests psychotechniques.

4.1.1 Épreuve de Cas Pratique

Le cas pratique (coefficient 4) est une épreuve écrite de mise en situation d’une durée de 3 heures. Le candidat est face à une ou plusieurs problématiques concrètes expliquées en quelques lignes.

C’est une situation qu’il pourrait rencontrer dans son futur métier de policier, par exemple :

  • être témoin d’une agression et d’un délit de fuite pendant une patrouille,
  • être témoin d’une transaction de stupéfiant pendant un jour de repos,
  • un passant insulte la patrouille sans aucune raison.

Pour l’aider, le candidat a accès à un dossier de 15 pages maximum, composé d’articles, de textes de loi ou de circulaires, etc.

À partir de ces documents et de ses connaissances générales, il doit répondre à des questions en se projetant dans la situation. Il sera jugé sur sa capacité à formuler des propositions pratiques et à argumenter ses réponses.

L’épreuve ne demande pas d’avoir de connaissances précises, elle permet d’évaluer la capacité du candidat à analyser une situation problématique et à prendre les décisions adaptées pour la résoudre.

Une note inférieure à 5/20 est éliminatoire.

À noter : le cas pratique est une épreuve récente. Elle remplace l’étude de texte depuis 2019.

4.1.2 Tests Psychotechniques

Les tests psychotechniques durent 2 heures. Ces tests ne sont pas notés, ils ont pour but d’évaluer le profil psychologique du candidat. Les résultats sont utilisés lors de l’entretien avec le jury pendant les épreuves d’admission. Ils aideront le jury à identifier les qualités et les prédispositions favorables chez le candidat pour réussir en tant que gardien de la paix.

Le candidat ayant obtenu le nombre de points nécessaire est admis à passer les épreuves de pré-admission. C’est le jury de chaque concours qui détermine ce nombre, mais il ne pourra pas être inférieur à 60 points.

La liste des lauréats de cette première phase de recrutement est publiée sur la page de résultat du site officiel de recrutement de la police. La date des épreuves suivantes est publiée sur le calendrier du concours.

4.2 Épreuves Sportives de Pré-Admission du Concours de Gardien de la Paix

Elles sont uniquement composées d’épreuves sportives (coefficient 4) : un parcours d’habilité motrice et un test d’endurance. Ces épreuves sont identiques pour le concours externe et interne.

4.2.1 Parcours d’Habilité Motrice (PHM)

Le PHM est composé de 10 ateliers à réaliser le plus vite possible :

  • Porter un sac lesté (25 kg pour les femmes et 40 kg pour les hommes) sur 20 mètres sans le poser. Cette étape n’est pas comptabilisée dans le chronométrage global de l’épreuve, mais elle doit être réalisée en moins de 3 minutes pour être validée. Le candidat n’a le droit qu’à 3 tentatives.
  • Réaliser 3 pompes pour les femmes et 5 pour les hommes.
  • Franchir 3 haies, de 61 cm pour les femmes et de 71 cm pour les hommes.
  • Traverser une poutre de 5 mètres de longueur.
  • Progresser sur un parcours de cerceaux, un pied dans chaque cerceau.
  • Réaliser 5 appuis alternés sur les jambes, 1 pied sur le sol et 1 pied sur un banc.
  • Franchir 2 barrières de mousse de 120 cm de hauteur.
  • Progresser sur une échelle horizontale sans appui ou rester suspendu pendant 20 secondes.
  • Ramper sous un tunnel de 3 mètres.
  • Slalomer sur 45 mètres entre des cônes.

Le parcours est chronométré. Lorsqu’un atelier n’est pas réalisé ou de manière incomplète, le jury attribue une pénalité allant de 5 à 30 secondes. Le temps final, comptabilisé après l’application de ces pénalités, détermine la note sur 20.

À noter : si le candidat ne tente pas un atelier ou abandonne en milieu de parcours, il obtient une note de zéro pour l’ensemble de l’épreuve.

4.2.2 Test d’Endurance Cardio-Respiratoire (TECR)

Le TECR consiste à réaliser des allers-retours en courant sur une distance de 20 mètres. Au fur et à mesure, l’instructeur fait retentir des signaux sonores. Le candidat doit accélérer son rythme pour qu’à chaque signal sonore, il arrive à se trouver à une extrémité des 20 mètres. Le temps entre les signaux sonores diminue toutes les minutes pour pousser le candidat à accélérer et courir ces 20 mètres de plus en plus vite.

On considère que le candidat a tenu un palier d’une minute, s’il est à moins de deux mètres de l’extrémité à chaque fois que le signal sonore retentit pendant cette minute. Lorsque le candidat n’arrive plus à être à au moins de 2 mètres de l’extrémité, l’épreuve s’arrête. Sa note (sur 20) sera calculée en fonction du dernier palier qu’il a validé.

Une note inférieure à 7/20 à l’une des deux épreuves sportives est éliminatoire.

La liste des candidats admissibles aux épreuves de sport est également publiée sur le site de officiel de recrutement de la police nationale. Les lauréats peuvent alors participer à la 3ème et dernière phase du concours de gardien de la paix.

4.3 Épreuves d’Admission du Concours de Gardien de la Paix

Il y a 3 épreuves d’Admission au Concours de Policier :

  • un test interactif sous forme de questions/réponses, c’est le même test pour le concours externe et interne,
  • une épreuve de langue étrangère, obligatoire pour le concours externe et facultative pour le concours interne,
  • un entretien avec le jury, le déroulement est différent entre les deux concours.

4.3.1 Test Interactif

Le test interactif (coefficient 2) dure 20 minutes. Il se déroule de la même manière que le code de la route. Des images sont projetées sur un écran et le candidat a 15 secondes pour répondre à une question en rapport avec ce qu’il vient de voir.

Il utilise un boîtier électronique pour sélectionner la bonne réponse parmi plusieurs possibilités. On peut lui demander par exemple, de quelle couleur était une voiture, combien de personnes étaient présentes, si la personne portait une arme, etc. L’épreuve teste la mémoire visuelle du candidat et sa capacité à évaluer rapidement une situation.

4.3.2 Épreuve Orale de Langue Étrangère

L’épreuve de langue (coefficient 1) est une conversation orale de 10 minutes dans la langue choisie : anglais, allemand, espagnol ou italien.

L’épreuve est facultative pour les candidats du concours interne. Seuls les points supérieurs à la moyenne sont pris en compte. C’est un bon moyen d’augmenter sa note globale sans prendre de risques.

C’est à l’inscription au concours que le candidat doit préciser la langue qu’il choisit. Il ne peut plus en changer après la clôture des inscriptions.

4.3.3 Entretien avec le Jury

L’entretien avec le jury (coefficient 5) dure 25 minutes quel que soit le concours.

Pour le concours externe, le jury base l’entretien sur les tests psychotechniques et le Curriculum Vitae (CV) fourni par le candidat le jour de l’examen. Dans le CV, le candidat a détaillé son parcours scolaire et professionnel ainsi que les compétences acquises pendant ces expériences.

Il expose également les raisons pour lesquelles il souhaite devenir gardien de la paix. Le jury doit déterminer si le candidat a les aptitudes et la motivation nécessaires pour devenir policier. Il évalue également sa capacité à raisonner et ses connaissances générales.

Pour le concours interne, le jury va échanger avec le candidat sur les informations qu’il a communiqué dans un dossier professionnel. Ce dossier est téléchargeable sur le site officiel de recrutement de la police lorsque les résultats des épreuves d’admissibilité sont publiés.

Il regroupe habituellement plusieurs catégories d’informations :

  • une déclaration sur l’honneur,
  • la description du cursus scolaire et de formation professionnelle,
  • la liste des expériences professionnelles,
  • une courte rédaction sur les acquis de ses expériences,
  • la description d’une expérience marquante vécue,
  • la signature de l’autorité hiérarchique,
  • les pièces justificatives à joindre (diplôme, justificatif de durée de service, etc.).

À noter : le dossier doit être remis par le candidat le jour de l’entretien au SGAMI de son département.

Le jury aura aussi à sa disposition la synthèse des résultats des tests psychotechniques (réalisée par un psychologue). L’entretien permet au jury de s’assurer que l’expérience acquise en tant que cadet, adjoint de sécurité ou gendarme volontaire permettra au candidat de remplir ses fonctions de gardien de la paix.

Pour les candidats aux emplois réservés, le jury se base sur les résultats des tests psychotechniques, le passeport professionnel, la lettre de motivation et le CV du candidat.

Une note inférieure à 5/20 à l’entretien oral est éliminatoire.

Après les épreuves d’admission, le jury classe les candidats en fonction de leur note globale aux épreuves. La liste des admis est généralement publiée au mois de mai.

Voiture de la Police Nationale
Véhicule de la Police Nationale ©Eryand

5. Recrutement, formation et titularisation des Policiers Nationaux

Les lauréats des concours externe, interne et emplois réservés sont intégrés en tant qu’élèves gardiens de la paix dans une des 11 école de la police nationale qui dispensent cette formation :

  • Chassieu, périphérie de Lyon, Rhône (69),
  • Montbéliard, Doubs (25),
  • Nîmes, Gard (30),
  • Rouen-Oissel, Seine-Maritime (76),
  • Périgueux, Dordogne (24),
  • Reims, Marne (51),
  • Roubaix, Nord (59),
  • Saint-Malo, l’Ille-et-Vilaine (35),
  • Sens, Yonne (89),
  • Toulouse, Haute-Garonne (31),
  • Nouvelle-Calédonie et Polynésie française, Nouméa, Nouvelle-Calédonie (988).

Chaque candidat est informé individuellement par courrier de la date de son intégration. Elle peut n’arriver que plusieurs mois après les résultats du concours.

En 2020, la formation des gardiens de la paix évolue. La scolarité se fera à présent sur 24 mois : 8 mois en école et 16 mois de stage. Actuellement nous n’avons pas plus d’informations sur le déroulement de cette future formation. Les informations pourraient être disponibles à partir du mois de juin 2020.

La suite de cette partie décrit la formation, le recrutement et la titularisation du gardien de la paix, tels qu’ils se passaient en 2019. Cette partie de l’article sera mise à jour lorsque nous aurons plus d’informations.

Jusqu’à présent, l’élève policier suivait une formation d’un an pendant laquelle il était hébergé gratuitement en internat (sauf pour les personnes affectées dans les départements 75, 92, 93 et 94). Il alternait entre la formation en école et des stages en service actif.

Normalement, l’élève gardien de la paix est rémunéré 1.353,52€ net par mois (Île de France).

À l’issue de cette année, un jury d’aptitude professionnelle se réunit pour évaluer le comportement de chaque élève et leurs résultats aux différentes épreuves passées pendant l’année. Le jury décide si l’élève est apte ou inapte à devenir gardien de la paix stagiaire, ou s’il est apte / inapte à redoubler son année de formation. L’élève déclaré inapte à redoubler est définitivement exclu du parcours de recrutement.

Lorsqu’il est considéré apte, le gardien de la paix stagiaire est affecté en fonction de son rang de classement en fin de scolarité. Les premiers du classement choisissent en premier leur lieu et leur poste d’affectation, sur une liste de postes proposés.

Rappel : si l’élève a choisi de passer le concours à affectation régionale lors de son inscription, il doit obligatoirement sélectionner un poste en Île-de-France.

Le stagiaire rejoint sa nouvelle affectation en tant que gardien de la paix stagiaire pendant une période d’1 an. Il est rémunéré le même salaire qu’en tant qu’élève mais touche des primes, son salaire net en Île de France est de 1.990,09€ (IR 3%).

A la fin de la période de stage, s’il est jugé apte, le stagiaire est titularisé au 1er échelon du grade de gardien de la paix. Il garde la même affectation, mais il est maintenant rémunéré 2.090,36€ (Île de France IR 3%).

Vous pouvez lire notre dossier complet sur la rémunération et les primes des fonctionnaires de police pour obtenir tous les détails.

Ensuite, il gravira les échelons de son grade à l’ancienneté. Il aura également la possibilité de monter en grade après un certain nombre d’années de service en passant des examens professionnels. Sa rémunération évolue en fonction de son échelon et de son grade tout au long de sa carrière de policier.

À noter : pour être titularisé, le gardien de la paix devra obligatoirement avoir obtenu son permis de conduire (catégorie B).

6. Recevoir une documentation gratuite pour réussir le Concours de Gardien de la Paix

Vous pouvez préparer le concours de gardien de la paix, seul, en achetant des livres. Mais pour augmenter vos chances d’être reçu au concours, la meilleure solution est de vous inscrire à une formation préparatoire.

C’est une formation en ligne, donc vous pouvez la suivre de n’importe quel endroit, quand vous le souhaitez et à votre rythme. Idéal si vous habitez une petite ville, si vous travaillez en parallèle, si vous voulez vous reconvertir ou si vous avez du mal à étudier tout seul sans cadre.

C’est une formation de qualité, 90% des élèves sont satisfaits de leur préparation au concours.

Les inscriptions sont ouvertes toute l’année!

N’hésitez pas à demander une documentation gratuite en remplissant le formulaire ci-dessous, c’est sans engagement :

EFM - Police Nationale Bas

  • Demandez de suite votre Documentation Gratuite

  • Informatique et libertés * champs obligatoires.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.