Fiche Métier de Gendarme des Transports Aériens

Un, ou une, gendarme des transports aériens est chargé d’assurer la sécurité au sein des zones aéroportuaires civiles et d’État. Il effectue des opérations de surveillance générale, contrôle les accès aux Zones de Sûreté à Accès Réglementé (ZSAR), et enquête lors d’accidents aériens. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir gendarme des transports aériens.

Gendarme des Transports Aériens

Synonymes et métiers associés : agent de la Gendarmerie des Transports Aériens (GTA), sous-officier de gendarmerie, officier de gendarmerie, gendarme adjoint volontaire, gendarme de l’armement, gendarme de l’air, spécialités de la gendarmerie.
Niveau d’études ou diplômes minimums : BAC ou équivalent pour le concours externe de sous-officier, mais vous pouvez intégrer la gendarmerie sans diplôme en devenant Gendarme Adjoint Volontaire.
Études en alternance : non.
Salaire débutant : 1.607,31€ brut par mois + primes et avantages dès le premier échelon de sous-officier.
Statut : militaire, rattaché pour emploi au ministère de l’Intérieur.
Limite d’âge pour le recrutement : 18 ans minimum et 35 maximum au 1er janvier de l’année pour passer le concours externe de gendarme sous-officier.

1. Que fait le Gendarme des Transports Aériens : missions, tâches et fonctions :
2. Quel est le salaire d’un Gendarme des Transports Aériens , son évolution de carrière :
3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir Gendarme des Transports Aériens :
4. Recevoir une documentation gratuite pour réussir les concours de la Gendarmerie :

Gendarmerie - Haut - Servais

  • Réussir les Concours de la Gendarmerie - Documentation Gratuite

  • Informatique et libertés * champs obligatoires.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

1. Que fait le Gendarme des Transports Aériens : missions, tâches et fonctions :

1.1 Quotidien d’un Gendarme de la Gendarmerie des Transports Aériens :
1.2 Tenue et équipement d’un Gendarme des Transports Aériens :
1.3 Qualités essentielles, compétences requises pour être Gendarme de la GTA :
1.4 Débouchés, recrutement, où exercer le métier de Gendarme Aérien :
1.5 Horaires, conditions et temps de travail d’un Gendarme des Transports Aériens :

1.1 Quotidien d’un Gendarme de la Gendarmerie des Transports Aériens :

Un gendarme qui travaille dans la Gendarmerie des Transports Aériens (GTA) intervient dans les zones réservées des aéroports ou aérodromes. Il assure plusieurs missions générales attribuées à la gendarmerie nationale, ainsi que des missions spécifiques au domaine aéroportuaire.

  • Missions générales de la Gendarmerie Nationale :

– Police administrative : un gendarme des transports aériens participe à la mission de renseignement afin de lutter, par exemple, contre le terrorisme. En collectant et partageant des informations sensibles, il renforce la sécurité publique.

– Police judiciaire : il peut participer à des enquêtes en constatant des crimes ou des délits, ou encore en luttant contre le travail illégal. Il prend donc part à la lutte contre la fraude financière, le trafic d’armes, d’objets d’arts, de personnes et de stupéfiants.

Il intervient également lors de vols de bagages, de Faux Ordres de Virement à l’International (FOVI), ou encore de survols illicites de drones. Il est donc en contact direct avec les agents des douanes et de la sécurité civile.

Il peut aussi se rendre à l’étranger lors d’accidents aériens impliquant des pilotes ou des passagers français. Une enquête de sécurité est alors conduite par le Bureau d’Enquêtes et d’Analyses (BEA), appuyée par une enquête judiciaire menée par les membres de la Gendarmerie des Transports Aériens (GTA). L’objectif est d’identifier les responsabilités pénales.

– Police militaire : protéger des bâtiments et des équipements militaires situés sur une zone aéroportuaire.

  • Missions spécifiques d’un Gendarme des Transports Aériens :

– Police aéronautique : un gendarme de la GTA est par exemple chargé de constater différents incidents aériens, de contrôler les mesures de sécurité au sein des aéronefs (avions, hélicoptères…), mais aussi de relever les infractions à la réglementation aéronautique. C’est également lui qui est chargé de surveiller la circulation sur les plateformes aéroportuaires, et de constater les infractions et les accidents.

– Police de sûreté aéroportuaire : c’est l’une des principales missions d’un gendarme des transports aériens. Elle représente environ 60% du temps de travail d’un agent. Celui-ci est en effet chargé d’assurer la protection des personnes présentes au sein des Zones de Sûreté à Accès Réglementé (ZSAR) aéroportuaires, mais également celle des installations, des bâtiments, du matériel et des aéronefs de l’aviation civile.

Il les protège par exemple des actes malveillants comme des vols, des attentats, et des détournements d’avions. Il est présent aussi bien dans les grands aéroports, que dans les aérodromes secondaires, et les aéronefs d’État.

Dans le cadre de cette mission, il doit aussi contrôler les personnes qui travaillent dans les aéroports, les compagnies aériennes, et les entreprises privées qui exercent leur activité dans les zones réservées. Il s’agit par exemple des bagagistes, des personnes chargées du fret, de l’assistance en escale, ou encore de la restauration.

Un gendarme des transports aériens doit également mettre en œuvre des mesures de sécurité renforcées lors de vols à destination de pays sensibles ou en conflit.

Lorsque des personnalités publiques importantes se rendent dans un aéroport, il doit une nouvelle fois renforcer le système de sécurité. Il peut par exemple décider de poster des tireurs de précision (snipers) de la gendarmerie des transports aériens. Dans ce cas, il peut collaborer avec d’autres services comme le Service De La Protection (SDLP) de la police nationale.

– Prévention et information : il faut savoir qu’un gendarme des transports aériens a aussi une mission de prévention et d’information, notamment à destination des voyageurs. Il prend également part aux discussions qui visent à adapter certaines règles et à en créer de nouvelles. Par exemple en ce qui concerne l’utilisation de drones.

– Spécialisations : les missions peuvent varier d’une unité à une autre. Les unités de région parisienne, situées à Orly et Roissy, ont pour mission principale la sûreté aéroportuaire. Quant à celles de province, elles assurent surtout des missions relatives à la police aéronautique. Si le gendarme travaille dans un Centre en Route de la Navigation Aérienne (CRNA), il passera la plupart de son temps à contrôler les aéronefs volant dans la zone dont il a le contrôle.

Un gendarme des transports aériens peut aussi faire partie de l’un des services spécialisés de la GTA. Il peut alors remplir des missions propres à la section de recherches, à l’un des Pelotons de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie des Transports Aériens (PSIGTA), ou encore à celles des équipes cynophiles.

Il existe également des Observateurs-Contre-Tireurs (OCT) de la GTA, ce sont des tireurs d’élites (snipers) chargés d’assurer la protection de hautes personnalités. Certains gendarmes vont quant à eux choisir de se spécialiser dans le contrôle, l’inspection ou les auditions.

1.2 Tenue et équipement d’un Gendarme des Transports Aériens :

Un gendarme des transports aériens porte le même uniforme que les autres gendarmes : polo bleu clair à manches courtes ou longues (qui porte le signe de la gendarmerie au dos), pantalon bleu marine, manteau bleu épais ou blouson léger selon la saison, casquette bleu marine de la gendarmerie, bottines souples noires.

Il a à sa disposition tout l’arsenal de la gendarmerie : bombes lacrymogènes, grenades de défense, tasers, flashballs, matraques, menottes, armes de point, armes d’épaules …

Les Observateurs-Contre-Tireurs (OCT) de la gendarmerie des transports aériens sont quant à eux dotés de fusils de précision TIKKA T3.

Il est aussi équipé de matériel de surveillance aérienne, d’enquête et d’intervention pour assurer au mieux ses missions dans la GTA.

1.3 Qualités essentielles, compétences requises pour être Gendarme de la GTA :

Un gendarme des transports aériens doit faire preuve de rigueur, car il travaille sur des zones sensibles dont il doit assurer la sécurité. Il faut donc qu’il sache imposer son autorité pour faire respecter les réglementations. Il doit aussi être particulièrement vigilant afin de repérer les anomalies, les individus et les comportements suspects.

Il faut aussi qu’il ait une excellente connaissance du domaine aéroportuaire et des règles en vigueur. Il doit également être respectueux de sa hiérarchie et de la déontologie militaire. Il faut qu’il aime travailler en équipe, qu’il sache coopérer avec d’autres unités, et transmettre son savoir lorsqu’il est sollicité en matière de conseil.

En situation de crise, un gendarme aérien doit être capable de réagir rapidement et de manière adaptée. Il doit donc être en mesure de garder son sang-froid pour appliquer les procédures.

1.4 Débouchés, recrutement, où exercer le métier de Gendarme Aériens :

Un agent de la gendarmerie aérienne peut travailler au sein de l’un des 32 aéroports sur 40 de la métropole, dans lesquels la GTA est présente.

Il peut aussi exercer en outre-mer, dans l’un des 7 aéroports situés en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique, à Mayotte, en Nouvelle-Calédonie, à la Réunion ou encore à Tahiti. Un gendarme peut également intervenir dans l’un des 4 Centres en Route de la Navigation Aérienne (CRNA) dans lesquels la GTA est active.

Un militaire des transports aérien peut être recruté dans :

  • l’un des 2 groupements de la GTA,
  • la section de recherches rattachée au commandement de la GTA,
  • l’une des 2 brigades de recherches,
  • l’une des 9 compagnies,
  • l’une des 40 brigades de métropole,
  • l’une des 7 brigades d’outre-mer,
  • l’un des 6 Pelotons de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie des Transports Aériens (PSIGTA),
  • l’une des 41 équipes cyno-explosifs,
  • l’une des 12 équipes cyno-stupéfiants.

1.5 Horaires, conditions et temps de travail d’un Gendarme des Transports Aériens :

Un gendarme des transports aériens travaille à des horaires classiques, mais au sein de certaines structures il peut avoir à travailler de nuit, ou à être de garde certains week-ends et jours fériés. Il bénéficie néanmoins de congés, comme tous les autres gendarmes.

Vue d'ensemble d'un aéroport

2. Quel est le salaire d’un Gendarme des Transports Aériens, son évolution de carrière :

2.1 Combien gagne un Gendarme de la GTA , rémunération, primes :
2.2 Évolution professionnelle d’un Gendarme de la GTA :

2.1 Combien gagne un Gendarme de la GTA , rémunération, primes :

La rémunération d’un gendarme de la GTA est fixée de la même façon que les autres militaires de la gendarmerie. Il touche une solde mensuelle fixée par les grilles indiciaires en fonction de son grade et de son échelon de progression dans la hiérarchie.

Son salaire est ensuite complété par de nombreuses primes, avantages et indemnités.

Voici un ordre d’idée du montant des soldes (hors primes) : 

– Soldes des Gendarmes Adjoints Volontaires : entre 812€ et 904€ net par mois + 224€ d’allocation mensuelle alimentaire.

– Soldes des Sous-officier de Gendarmerie : entre 1.607,31€ brut mensuel au premier échelon du grade de gendarme, et 2.727,27€ brut mensuel au dernier échelon du grade de major.

– Soldes des Officiers de Gendarmerie : entre 1.827,55€ brut mensuel pour un sous-lieutenant, et 5.496,71€ brut mensuel au grade de général de division.

2.2 Évolution professionnelle d’un Gendarme de la GTA :

Un gendarme évolue tout au long de sa carrière, il monte dans la hiérarchie grâce à son ancienneté ou en passant des examens internes.

Il peut aussi demander à être muté dans d’autres unités de gendarmerie s’il dispose des compétences nécessaires et que des postes sont libres.

Un gendarme n’est pas obligé de passer toute sa vie active dans la gendarmerie, il peut décider de partir travailler dans le civil, ou de bénéficier de certaines passerelles pour travailler dans le public.

3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir Gendarme des Transports Aériens :

3.1 Recrutement des Gendarmes de la GTA :
3.2 Formations des Gendarmes Aériens :

3.1 Recrutement des Gendarmes de la GTA :

Pour devenir gendarme des transports aériens, il faut respecter certaines conditions :

– être sous-officier de gendarmerie,
– posséder au minimum trois années de services effectifs,
– être jugé médicalement apte par un médecin de la gendarmerie.

Pour devenir sous-officier, il faut réussir le concours externe (niveau BAC ou équivalent). Si vous n’avez aucun diplôme, vous pouvez passer les sélections de gendarme adjoint volontaire, puis passer le concours de sous-officier en interne.

On peut également rentrer dans la gendarmerie directement en tant qu’officier en réussissant le concours de niveau BAC+5.

Les sous-officiers de la gendarmerie qui souhaitent rejoindre la GTA doivent en faire la demande auprès de leurs supérieurs, et présenter un dossier de candidature mettant en valeur leurs compétences, leur expérience et leurs motivations. Si leur profil est retenu, ils bénéficient d’une formation aéronautique interne, complétée par une formation au sein de l’École Nationale de l’Aviation Civile (ENAC).

3.2 Formations des Gendarmes Aériens :

  • Formation de l’École Nationale de l’Aviation Civile (ENAC) :

– Stage de formation aéronautique de base (durée 1 semaine) : il s’adresse à l’ensemble des gendarmes qui rejoignent la GTA. Ils apprennent les connaissances professionnelles propres à l’aérotechnique et à la réglementation aérienne. Ils sont également formés à l’intelligence économique territoriale visant à protéger les entreprises.

– Stage de perfectionnement à l’ENAC de Toulouse (durée 3 semaines) : ce stage ne s’adresse qu’aux agents qui souhaitent approfondir leurs connaissances concernant les personnels travaillant dans le domaine aéronautique, et la conduite d’enquêtes d’accidents aériens.

– Formation au brevet de base de pilote : cette formation ne s’adresse qu’aux agents qui le souhaitent, en fonction des places disponibles.

Il faut savoir que la GTA compte également dans ses rangs des agents de la réserve opérationnelle et de la réserve citoyenne de la gendarmerie.

Les Observateurs-Contre-Tireurs (OCT) sont quant à eux formés par le Groupe d’Intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN). Ils doivent chaque année réussir un test de contrôle pour pouvoir continuer à exercer dans cette unité spécialisée de la GTA.

Un gendarme des transports aériens peut effectuer toute sa carrière au sein de la GTA, s’il maintient ses compétences et son aptitude médicale. S’il possède le diplôme d’Officier de Police Judiciaire (OPJ), il a la possibilité de suivre le cursus des gradés de la gendarmerie.

4. Recevoir une documentation gratuite pour réussir le Concours de la Gendarmerie :

Avant de pouvoir intégrer la GTA, la première étape est de rentrer dans la gendarmerie. En passant le concours de sous-officier ou via les épreuves de gendarme adjoint volontaire. Mais les candidats sont nombreux, et si voulez réussir vous devez être mieux préparé que les autres candidats !

Vous pouvez préparer les concours tout seul en achetant des livres et annales de concours. Mais pour augmenter vos chances d’être reçu au concours et avoir un gros avantage sur les autres candidats, la meilleure solution est de vous inscrire à une formation préparatoire.

Une formation en ligne pour réussir le concours de sous-officier de gendarmerie vous permet de vous préparer à distance. Vous pouvez vous connecter à votre espace élève de n’importe quel endroit, quand vous le souhaitez, et à votre rythme. Idéal pour les personnes qui habitent de petites villes, qui travaillent en parallèle, qui veulent se reconvertir ou qui n’arrivent pas à étudier seules sans cadre.

C’est une formation de qualité, 90% des élèves sont satisfaits de leur préparation au concours de gendarme.

N’hésitez pas à demander une documentation gratuite en remplissant le formulaire ci-dessous, c’est sans engagement :

Gendarmerie - Bas - Servais

  • Demandez de suite votre Documentation Gratuite

  • Informatique et libertés * champs obligatoires.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.