Fiche métier de Policier de la BRAV-M

Un policier des Brigades de Répression de l’Action Violente Motorisées (BRAV-M) intervient principalement dans des manifestations, afin de maintenir l’ordre public. Il travaille en duo avec un autre policier, sur une moto qui se faufile parmi la foule pour arrêter les contrevenants. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir policier de la BRAV-M.

Policiers de la BRAV-M en intervention.
Policiers de la BRAV-M ©Mojito78

Synonymes et métiers associés : policier CRS, gendarme des forces mobiles, policier de la BAC, policier à moto, motard de la gendarmerie, policier du RAID.
Niveau d’étude ou diplôme minimum : niveau BAC pour le concours externe de gardien de la paix, mais possibilité de passer le concours interne sans diplôme.
Salaire débutant : à partir de 2.308€ net + primes pour un gardien de la paix débutant.
Statut : fonctionnaire d’Etat de la filière police, sécurité.
Limite d’âge pour le recrutement : entre 17 ans et 45 ans au 1er janvier de l’année pour passer le concours externe de gardien de la paix.

1. Que fait un Policier d’une Brigade de Répression de l’Action Violente Motorisée, missions, tâches et fonctions
2. Quel est le salaire d’un Policier de la BRAV-M, son évolution de carrière
3. Quels diplômes, études, formations, concours pour intégrer la BRAV-M
4. Recevoir une documentation gratuite pour réussir les Concours de la Police Nationale

Police Nationale - Haut - Servais

  • Réussir les Concours de la Police Nationale - Documentation Gratuite
  • Informatique et libertés * champs obligatoires.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

1. Que fait un Policier des Brigade de Répression de l’Action Violente Motorisée, missions, tâches et fonctions

1.1 Quotidien de ce métier

Le rôle des BRAV-M est défini par la préfecture de police, il s’agit de « disperser les regroupements, selon un emploi de la force gradué et proportionné, et procéder à un maximum d’interpellations ».

Les policiers de ces unités interviennent surtout lors des manifestations et des rassemblements susceptibles de dégénérer. Ils sont en première ligne dans la lutte contre le vandalisme et les black blocs.

Les BRAV-M sont des unités particulières, elles sont composées de duos de policiers à moto, dont la mission varie en fonction de leur poste, pilote de la moto et opérateur :

  • Le pilote est chargé, comme son nom l’indique, de piloter la moto au cœur de l’action. Il reste sur la moto et n’intervient qu’en cas de force majeure.
  • L’opérateur quant à lui, est passager. Une fois arrivé sur le lieu de l’intervention, il descend de la moto et accomplie sa mission de maintien de l’ordre : neutraliser les contrevenants, disperser la foule, etc.

Grâce à leur véhicule et leur complémentarité, les policiers peuvent se déplacer rapidement à travers la foule et mettre fin aux débordements avant que cela ne prenne de l’ampleur. Dans certains cas, leur simple présence est une force de dissuasion suffisante et permet de maintenir l’ordre sans faire usage de la force.

D’autres fois, les policiers se retrouvent face à des individus violents ou malintentionnés. Ils ont alors l’autorisation d’user de la force, mais toujours dans le respect du code déontologique de la Police nationale. Cette force doit être nécessaire, proportionnelle, légitime et respecter un principe de précaution.

En intervention, les duos de la BRAV-M sont toujours accompagnés de fourgons qui leur apportent un soutien logistique pour transporter du matériel et conduire les individus interpellés jusqu’au commissariat.

Lorsque les manifestations sont calmes, les BRAV-M ne sont présentes qu’en renfort et n’interviennent pas.

En dehors de ces événements, ils peuvent aussi venir renforcer les effectifs des commissariats pour sécuriser la région Île-de-France. Ils participent aux contrôles routiers, effectuent des patrouilles dans la région parisienne et, luttent contre les violences urbaines et le trafic de drogue.

A noter : Unités très controversées de la Police nationale, elles ont beaucoup fait parler d’elles dans les médias lors des manifestations du mouvement des Gilets Jaunes, et plus récemment avec la réforme des retraites de 2023.

Accusées de violences policières et d’usage abusif de la force, ces brigades restent défendues par leur hiérarchie et sont aujourd’hui constituées en unités permanentes.

1.2 Tenue et équipement

La tenue des membres de la BRAV-M est similaire à celle d’un policier en maintien de l’ordre, mais elle est adaptée à la pratique de la moto. Ils sont généralement vêtus en noirs et portent des vêtements renforcés (manteau, pantalon, chaussures…). Comme ils sont à moto, ils portent également un casque et des gants.

Comme tous les policiers, ils sont équipés de leur arme de service : un pistolet SIG Sauer SP 2022, d’une radio de transmission, d’un gilet tactique, d’une matraque télescopique, etc.

Les policiers de la brigade de répression portent aussi une caméra piéton qui enregistre tous leurs faits et gestes au cours de leur mission. Elle est remise à la hiérarchie en fin de service.

Dans le cadre de leur mission de maintien de l’ordre, les BRAV-M peuvent faire usage de grenade lacrymogènes, de grenade de désencerclement, de lanceurs LBD…

Pour ce qui est de leur véhicule, les policiers de la BRAV-M se déplacent à l’aide de motos de type trail : des Yamaha XTZ 1200 Super Ténéré.

1.3 Qualités essentielles, compétences nécessaires

Les membres des BRAV-M travaillent une grande partie du temps en extérieur, et doivent affronter des situations extrêmement difficiles : individus violents, émeutes, etc. Dans ces circonstances, il est indispensable de faire preuve de fermeté, de savoir garder son sang-froid et de faire preuve de discernement, pour apporter la meilleure résolution possible.

Savoir travailler en équipe est également une qualité indispensable pour un policier de la BRAV-M. Il travaille bien évidemment avec son binôme, mais aussi avec les autres membres de son unités, voir même avec ceux d’autres brigades. Pouvoir compter les uns sur les autres est donc essentiel.

Une bonne condition physique est importante afin de suivre les moments d’action, mais il faut aussi savoir faire preuve de patience lorsque leur intervention n’est pas nécessaire.

Pour les pilotes, il est évidemment indispensable d’avoir obtenu le permis moto et d’avoir un excellent niveau de maîtrise.

1.4 Débouchés, recrutement, où exercer ce métier

Les débouchés pour intégrer une BRAV-M sont peu nombreux. En effet, il s’agit de brigades qui n’exercent qu’en Île-de-France, et plus précisément dans Paris et la Petite couronne. Les places sont donc fortement limitées.

Il existe 6 unités de BRAV-M, chacune composée de 36 policiers (18 pilotes et 18 opérateurs) et de 18 motos. Il y a donc environ 216 policiers qui sont affectés à des BRAV-M.

Cependant, ce nombre devrait augmenter puisque le commissaire à la tête des BRAV-M a annoncé un objectif de 150 binômes motocyclistes pour les Jeux Olympiques de Paris en 2024.

1.5 Horaires, conditions et temps de travail

Les horaires de travail sont irréguliers, le policier peut être en poste à des heures variables, de jour comme de nuit, les jours fériés et en fin de semaine (samedi et dimanche).

Les conditions de travail sont souvent difficiles, le métier se passe en majeure partie en extérieur et le policier fait souvent face à des situations compliquées, voire dangereuses, lors de ses missions.

Cependant, il s’agit d’une spécialité de la police qui se situe au cœur de l’action et où le travail de terrain est omniprésent. Il n’y a pas de routine!

Binômes de la BRAV-M sur leurs motos
Binômes de la BRAV-M sur leurs motos ©Domenjod

2. Quel est le salaire d’un Policier de la BRAV-M, son évolution de carrière

Le policier de la BRAV-M est rémunéré comme tous les autres policiers en fonction de son grade et de son échelon. Les policiers bénéficient également de primes et d’indemnités qui viennent augmenter leur rémunération.

Voici le salaire d’un policier en fonction de son grade, depuis le 1er août 2023 :

  • Élève : 1.595€ net par mois,
  • Gardien de la paix : de 2.308€ à 3.092€ net par mois,
  • Brigadier : de 2.455€ à 2.977€ net par mois,
  • Brigadier-chef : de 2.826€ à 3.157€ net par mois,
  • Major : de 3.012€ à 3.690€ net par mois.

Ces montants correspondent à la rémunération nette perçue par un agent de police qui exerce en Île-de-France, avec une Indemnité de Résidence (IR) à 3%.

Il est tout à fait possible de faire évoluer sa carrière dans la Police nationale, tout d’abord en montant en grade et en acquérant plus de responsabilités.

Un gardien de la paix peut ainsi gravir les échelons jusqu’au grade de major de police. En passant un concours en interne, il peut même devenir officier de police et se voir confier la tête d’une unité.

L’évolution de carrière peut également intervenir lors d’une mutation interne au sein d’une autre unité. Un policier de la BRAV-M, peut ainsi demander à intégrer une CRS, une brigade anti-criminalité, le RAID, etc.

Le métier de policier se décline en de nombreuses spécialités, changer de brigade peut signifier changer de missions et de quotidien. Cela peut également être une opportunité de mobilité géographique (montagne, mer, ville, …).

3. Quels diplômes, études, formations, concours pour intégrer la BRAV-M

Avant d’intégrer une BRAV-M, il faut tout d’abord devenir policier et cela se passe généralement via le concours de gardien de la paix.

Le concours est ouvert aux candidats français, âgés de 17 à 45 ans, qui possèdent un diplôme de niveau BAC ou équivalent. Les candidats doivent réussir diverses épreuves écrites, sportives et orales s’ils souhaitent intégrer la formation en école de police de gardien de la paix.

A noter : si vous n’avez pas de diplôme, la Police nationale a mis en place les dispositifs des cadets de la République et celui des policiers adjoints. Puis les aspirants policiers auront alors la possibilité de passer le concours en interne.

A l’inverse, ceux qui possèdent des diplômes plus élevés (BAC+3, BAC+5…) peuvent directement se présenter au concours d’officier de police (BAC+3) ou à celui de commissaire de police (BAC+5), et ainsi, accéder directement à des postes à responsabilités.

Les candidats ayant réussi le concours sont formés pendant 12 mois au sein d’une Ecole Nationale de Police (ENP) à la suite de quoi ils sont nommés gardiens de la paix stagiaires durant 12 mois sur le lieu de leur première affectation.

Il est possible d’intégrer une BRAV-M directement en sortie d’école si des postes sont disponibles sous réserve que votre candidature soit retenue. Autrement, il faudra demander une mutation lorsque des postes en BRAV-M seront vacants, après avoir passé quelques années dans une autre unité de police (CRS, police-secours, brigade motocycliste…).

Quoi qu’il en soit, tout nouveau membre de la BRAV-M doit suivre une formation d’adaptation à l’emploi lorsqu’il intègre son poste, afin de se familiariser avec les équipements, les missions et l’organisation spécifiques à ces brigades.

4. Recevoir une documentation gratuite pour réussir les Concours de la Police Nationale

Comme nous venons de le voir, pour intégrer une Brigade de Répression de l’Action Violente Motorisée, il faut réussir un des concours de la police. Mais les candidats sont nombreux, et une bonne préparation est indispensable.

Vous pouvez préparer votre concours tout seul en vous entraînant avec des livres. Mais pour augmenter vos chances d’être reçu au concours et avoir un gros avantage sur les autres candidats, la meilleure solution est de vous inscrire à une formation préparatoire.

Une formation sur internet pour réussir les concours de la police nationale vous permet de vous préparer à distance. Vous pouvez vous connecter à votre espace élève de n’importe quel endroit, quand vous le souhaitez, en progressant à votre rythme.

C’est idéal si vous habitez une petite ville, si vous travaillez en parallèle, si vous êtes en reconversion ou si vous n’arrivez pas à étudier tout seul sans cadre.

C’est une formation de qualité, 90% des élèves sont satisfaits de leur préparation au concours de policier.

Les inscriptions sont ouvertes toute l’année !

N’hésitez pas à demander une documentation gratuite en remplissant le formulaire ci-dessous, c’est sans engagement :

Police Nationale - Bas - Servais

  • Demandez de suite votre Documentation Gratuite
  • Informatique et libertés * champs obligatoires.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.