Devenir Motard de la Police Nationale

Devenir Motard de la Police Nationale
4.5 22 votes

Un motard ,ou une motarde, de la police nationale exerce à moto sa fonction d’agent de police. Il veille à la sécurité des usagers de la route en effectuant des missions de contrôle, de surveillance et de lutte contre la criminalité et les infractions au code de la route. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir motard de la police nationale.

Motard de la Police Nationale

Synonymes et métiers associés : policier motocycliste, policier à moto, gendarme à moto, gardien de la paix, motard de la police municipale, CRS.
Niveau d’études ou diplômes requis : BAC ou équivalent via le concours externe de gardien de la paix), Diplôme de Niveau V (BEP, CAP, diplôme nationale du Brevet) via le concours interne de gardien de la paix (cf adjoint de sécurité).
Études en alternance : non.
Salaire débutant : 1.200€ nets par mois.
Statut : fonctionnaire d’État de catégorie B de la filière police sécurité.
Limite d’âge pour le recrutement : 18 ans minimum, 37 ans maximum.

1. Que fait le Motard de la Police Nationale : missions, tâches et fonctions :
2. Combien gagne un Motard de la Police Nationale : salaire et évolution de carrière :
3. Comment devenir Policier à Moto : études, formations, concours :
4. Recevoir une documentation gratuite pour réussir le Concours de Policier :

1. Que fait le Motard de la Police Nationale : missions, tâches et fonctions :

Un motard de la police nationale fait partie de la brigade motorisée et intervient à moto dans différents domaines. Il veille tout d’abord à la sécurité des usagers de la route en s’assurant du respect du code de la route et en verbalisant les contrevenants, mais il peut aussi rendre la circulation plus facile pour limiter les dangers de collision.

Il arrive également qu’il soit appelé en renfort pour partir à la poursuite d’un véhicule, ou bien pour escorter des personnalités politiques et publiques. Il peut aussi être amené à ouvrir la route aux équipes du SAMU qui transportent à leur bord un blessé, un organe ou du sang qui doit être livré en urgence.

Les missions d’un motocycliste sont les mêmes qu’un autre agent de police, mais son véhicule lui permet de réaliser des interventions spécifiques. Il effectue donc de la prévention, mais aussi de la répression.

Ses missions dépendent également de l’unité dans laquelle intervient le motard :

S’il intègre le peloton d’autoroute, une Compagnie Républicaine de Sécurité (CRS) autoroutière, il veillera principalement à la sécurité routière en faisant appliquer la réglementation sur l’environnement et les transports routiers. Il devra effectuer des contrôles et faire respecter le code de la route. Il arrive qu’ils se retrouvent à traquer des délinquants en se lançant dans des courses-poursuites dangereuses.

La compagnie de sécurisation et d’intervention (CSI) est de son côté spécialisée dans l’anti-criminalité. Elle organise des opérations d’assistance aux personnes, lutte contre les troubles à l’ordre public, et assure la protection des biens et des institutions. Un motard de la CSI peut ainsi prendre part à des enquêtes judiciaires et devoir coordonner une équipe.

Quelle que soit l’unité dans laquelle il intervient, un motocycliste a affaire à différents acteurs de la société tels que des membres de la justice et de l’armée, des secouristes et des urgentistes. Ses missions sont les suivantes :

. Surveillance de lieux publics, de biens et de personnes.

. Lutte contre les troubles à l’ordre public : la délinquance, la criminalité et les atteintes à la sécurité des personnes et des biens.

. Sécurisation de lieux et de réseaux routiers : mise en place de signalisation, de mesures de protection, de balisage, …

. Contrôle de véhicules, vérification d’identité de personnes.

. Verbalisation lors de constats d’infraction.

. Sensibilisation des plus jeunes dans les écoles pour les alerter sur les dangers de la route.

. Recherche et interpellation à moto de contrevenants et de suspects.

. Assistance aux victimes d’accidents de la route, d’agressions et de sinistres.

. Information au public et recueil des dépôts de plaintes.

. Rédaction de rapports, de comptes-rendus et de procès verbaux.

. Déclenchement d’interventions de secours et d’assistance.

. Surveillance de la voirie, de la circulation, des aires autoroutiers.

. Contrôle des véhicules, des biens, des personnes et des marchandises.

. Fluidification du trafic routier et autoroutier.

. Protection d’autres agents de police durant certaines interventions sensibles.

. Lutte contre l’insécurité routière et la criminalité.

. Escorte du personnel de secours et des hautes autorités de l’Etat.

. Maintenance et entretien des motocyclettes de l’unité.

. Tenue et équipement : l’uniforme d’un motard de la police nationale est composé de vêtements techniques adaptés à l’usage d’une moto. Ils sont résistants aux chocs, aux déchirures, aux coupures et aux perforations.

L’uniforme est composé d’un pantalon, d’une veste légère ou plus épaisse selon la saison, ainsi que d’une paire de bottes et d’un casque blanc. Un blason propre aux motocyclistes de la Police nationale est apposé sur la veste.

Le casque permet l’émission et la réception de la radio ACROPOL de la police nationale (Automatisation des Communications Radioélectriques Opérationnelles de la POLice Nationale) et d’un dispositif d’éclairage intégré pour simplifier la lecture de documents pendant la nuit.

Au niveau des véhicules, le service des compagnies motocyclistes de Paris compte par exemple 175 motos BMW 1150 RT, ainsi que de quelques nouvelles Yamaha 1300 FJR. Il possède également des motos banalisées, utilisées lors de missions discrètes.

. Qualités essentielles / compétences requises : devenir motard de la police nationale demande plusieurs compétences. Il est par exemple essentiel d’avoir un bon sens de l’orientation et de savoir lire un plan. La passion de la route et de la moto est également indispensable, car c’est l’outil premier d’un motocycliste de la police nationale. Il doit par ailleurs avoir une connaissance parfaite du code de la route. Il faut aussi qu’il soit prêt à intervenir sur des scènes d’accidents et à utiliser l’équipement de secours et de sauvetage.

Le policier à moto doit donc savoir garder son sang-froid et gérer les situations d’urgence avec le plus grand calme. Il doit se montrer efficace et réactif dans toutes les situations. Un motocycliste peut être amené à calmer des victimes d’accidents de la circulation en état de choc. Lors d’un carambolage c’est lui qui régule le trafic et assure la sécurité des automobilistes. Il doit donc être très rigoureux.

La maîtrise des codes de procédures pénales est également indispensable. Lors de contrôles routiers, le policier doit savoir imposer son autorité tout en se montrant diplomate et en gardant son calme. Il est fréquent que des conducteurs refusent d’obéir. S’il est amené à verbaliser, il doit être en mesure d’expliquer clairement les raisons de l’amende.

Enfin, le motocycliste de la police nationale doit être en excellente condition physique et avoir une vue parfaite. Son état de santé est d’ailleurs examiné tous les cinq ans. S’il ne répond plus aux critères physiques de sélection, un motard devra changer de service. C’est un métier fatigant car le temps passé sur la route est important.

. Débouchés, recrutement, où exercer : il existe seulement 2.500 motards dans police nationale. C’est un métier qui recrute donc peu. Cette fonction peut s’exercer au sein de différents services. Un motard peut être affecté au sein d’une compagnie républicaine de sécurité (CRS) autoroutière, ou encore d’une compagnie de sécurisation et d’intervention (CSI). L’affectation dépend du classement des candidats.

Les lieux de conduite et d’intervention ne sont donc pas semblables. Certains motards interviennent davantage en milieu urbain (ville), milieu rural (campagne), maritime ou bien aéroportuaire.

A noter que la police municipale possède aussi des unités à moto, c’est aussi le cas de la gendarmerie.

. Horaires et durée de travail : un motard de la police nationale s’engage à exercer ses fonctions pendant au moins sept ans. Il bénéficie des mêmes conditions de travail qu’un autre agent de police et peut être amené à travailler de jour comme de nuit, les week-ends et les jours fériées lorsqu’il est d’astreinte ou de permanence.

Policier à moto
Policier et sa moto.

2. Combien gagne un Motard de la Police Nationale : salaire et évolution de carrière :

La rémunération est la même que pour les autres agents de police nationale. Le salaire d’un motard de la police dépend de son grade et de son ancienneté.

Salaires mensuels indicatifs selon le grade du policier national (2017) :

. Gardien de la paix : de 1.197€ à 2.577€ nets mensuels,
. Brigadier : de 1.408€ à 1.776€ nets,
. Brigadier-chef : de 1.678€ à 1.898€ nets,
. Major : de 1.808€ à 2.061€ nets.

En plus de cette rémunération, un policier touche des primes et d’indemnités dues à la fonction.

Le métier de motard de la police nationale offre plusieurs opportunités de carrière. Avec de l’ancienneté, un motocycliste peut par exemple devenir commandant d’une unité. Il a donc la possibilité de monter en grade tout au long de sa carrière.

Un motard peut passer toute sa carrière de policier au volant de sa moto si sa santé physique le permet. S’il ne correspond plus aux critères de sélection physique, il sera alors affecté dans un autre service qui correspond à son grade.

Mais rien ne s’empêche de s’orienter vers d’autres spécialités de la police nationale au cours de sa carrière.

3. Comment devenir Policier à Moto : études, formations, concours :

Pour devenir motard de la police nationale, il faut tout d’abord répondre à plusieurs critères avant de pouvoir accéder à la sélection des candidats et à la formation.

Il faut avoir déjà réussi le concours de gardien de la paix (niveau BAC) pour se spécialiser ensuite dans la fonction de motard. Si vous avez le niveau CAP, BEP ou le diplôme national du Brevet, vous pouvez accéder au métier de policier à moto en devenant adjoint de sécurité.

Conditions de recrutement du policier à moto :

. être âgé au minimum 18 ans et au maximum 37 ans,
. avoir exercé au moins une année après avoir été titularisé agent de police,
. détenir le permis A (permis moto),
. répondre à une demande nationale de participation à la formation de motocycliste de la police.

Sélection pour devenir motard de la police nationale :

. une série de tests psychotechniques,
. une épreuve écrite portant sur le code de la route,
. des épreuves sportives comportant un Parcours d’Habilité Motrice (PHM),
. des épreuves à motos correspondant au permis A,
. entretien avec le jury pour exposer ses motivations et ses compétences,
. une série de Tests d’Aptitudes Physiques et Professionnelles (TAPP).

Formation au métier de motocycliste de la police nationale :

La formation des candidats ayant été sélectionné a lieu au sein du Centre National de Formation des Motocyclistes de la Police Nationale (CNFM-PN) à Sens (89).

Le CNFM-PN assure la formation continue des 2.500 motocyclistes de la police nationale et accueille environ 1.000 personnes par an. Les stagiaires sont logés sur place.

Le centre offre des formations adaptées aux statuts des agents. La formation pour devenir motard de la police nationale n’est pas la même pour les brigadiers et les gardiens de la paix, que pour les officiers et les commissaires :

. pour les brigadiers et les gardiens de la paix (durée 15 semaines) : formation à la conduite de moto et formation initiale de gardien de la paix.

. pour les officiers et les commissaires (durée 5 semaines) : formation à la conduite de moto.

La formation à la conduite de moto comporte les cours suivants :

. pilotage tout-terrain,
. pilotage sur route,
. pilotage sur circuit,
. présentation des missions du motard de la police nationale,
. formation aux Gestes et Techniques Professionnelles en Intervention (GTPI), comportant un module spécifique.

Suite à la formation, le centre établit un classement. Selon leurs résultats, les candidats peuvent choisir leur affectation.

4. Recevoir une documentation gratuite pour réussir le Concours de Policier :

Comme nous venons de le voir, la voie la plus simple pour devenir motard de la police nationale est de passer le concours de gardien de la paix.

Mais la concurrence est forte entre les candidats, et une bonne préparation est indispensable.

Vous pouvez préparer le concours tout seul en achetant des livres. Mais pour augmenter vos chances d’être reçu au concours, la meilleure solution est de vous inscrire à une formation préparatoire.

Les Cours Servais proposent une formation en ligne pour préparer le concours de gardien de la paix. Formation à distance que vous vous pouvez la suivre de n’importe quel endroit, quand vous le souhaitez et à votre rythme. Idéal si vous habitez une petite ville, si vous travaillez en parallèle, si vous voulez vous reconvertir ou si vous avez du mal à étudier out seul sans cadre.

C’est une formation de qualité, 90% des élèves sont satisfaits de leur préparation au concours.

N’hésitez pas à demander une documentation gratuite en remplissant le formulaire ci-dessous, c’est sans engagement :