Devenir Policier de la Brigade Anti-Criminalité (BAC)

Un policier, ou une policière, de Brigade Anti-Criminalité (BAC) a pour mission de lutter contre toutes les formes de petite et de moyenne délinquance. Il assure ainsi la protection des biens et des personnes. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir un policier de la BAC.

Interpellation BAC

Synonymes et métiers associés : policier de la BAC, baqueux, gardien de la paix, officier de police judiciaire, opj de la gendarmerie, policier de la BRI.
Niveau d’études ou diplômes requis : BAC ou équivalent.
Études en alternance : non, mais formation rémunérée après réussite des concours de la police.
Salaire débutant : 1.208€ nets mensuels + primes et indemnités.
Statut : fonctionnaire public d’Etat de catégorie A et B de la filière police, sécurité.
Limite d’âge pour le recrutement : 35 ans maximum au 1er janvier de l’année des concours de gardien de la paix et d’officier de police judiciaire. Ces concours étant les portes d’entrées principales pour ce métier. Même si vous pouvez aussi intégrer la police nationale en tant qu’adjoint de sécurité et évoluer via des concours internes.

1. Quelles sont les missions, tâches et fonctions d’un Policier de la Brigade Anti-Criminalité :
2. Quel est le salaire et l’évolution de carrière d’un Policier de la BAC :
3. Comment devenir Policier de Brigade Anti-Criminalité : études, formations, concours :
4. Recevoir une documentation gratuite pour réussir les Concours de la Police Nationale :

Police Nationale - Haut - Servais

  • Réussir les Concours de la Police Nationale - Documentation Gratuite
  • Informatique et libertés * champs obligatoires.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

1. Quelles sont les missions, tâches et fonctions d’un Policier de la Brigade Anti-Criminalité :

Un policier d’une Brigade Anti-Criminalité (BAC) a pour mission de lutter contre les différentes formes de petite et de moyenne délinquance, afin d’assurer la protection des personnes et des biens.

Cette mission principale se divise en plusieurs tâches :

. surveillance générale dans les zones dites sensibles, comme certains quartiers HLM,
. recherche d’infractions ayant lieu sur la voie publique, mais aussi de flagrants délits afin de pouvoir interpeller les délinquants,
. lutte contre les violences urbaines,
. aide opérationnelle à certaines brigades judiciaires spécialisées lorsqu’elles ont besoin de renfort, notamment lors d’interventions délicates,
. collecte de renseignements opérationnels grâce à une très bonne connaissance de la délinquance locale,
. soutien aux services d’ordre lors de certaines manifestations,
. assistance aux officiers ministériels lors d’opérations administratives sensibles.

Les faits de délinquance contre lesquelles lutte un policier de la BAC peuvent prendre différentes formes :

. vols à la roulotte, avec violence, par ruse, à l’arraché, en réunion, ou commandités,
. émeutes et manifestations,
. extorsions,
. violences urbaines et diverses,
. usage, possession et trafic de drogues,
. prostitution.

Pour accomplir l’ensemble de ses missions, et lutter contre ces différentes formes de délinquance, un policier de la BAC effectue des patrouilles en civil ou en uniforme. Il peut par exemple prendre un suspect en filature afin d’être témoin d’un flagrant délit. Lorsqu’il interpelle un délinquant, il doit veiller à ce que la situation ne dégénère pas, notamment lorsqu’il intervient dans un quartier sensible. Des policiers de la BAC peuvent aussi être réquisitionnés comme des groupes d’intervention s’ils se trouvent proches d’un acte de délinquance en train d’être commis.

. Tenue et équipement : un policier d’une brigade anti-criminalité possède le même uniforme que les autres policiers : un polo blanc à manches courtes, et un à manches longues, un pull bleu marine avec une bande horizontale blanche, un blouson bleu pour la mi-saison, ou un manteau de la même couleur, un pantalon treillis bleu, une casquette souple ou un bonnet avec le sigle Police, des rangers.

Un policier de la BAC est néanmoins reconnaissable grâce à un nouvel écusson créé en 2016. Cet écusson comporte une rose des vents, blanche et bleutée, qui se découpe sur un fond bleu. On peut aussi voir plusieurs flèches pointées vers différentes directions. Ces flèches représentent les multiples formes de délinquance auxquelles les policiers ont affaire, mais aussi leur solidarité dans cette lutte car ces flèches se croisent au même endroit. L’écusson compte également un arc qui symbolise la réaction des policiers de la BAC lors de leurs interventions.

Cependant, certains policiers travaillent principalement en civil. Cela dépend des BAC, mais c’est par exemple le cas des brigades locales, contrairement aux brigades départementales. Les policiers d’une brigade qui exercent en civil sont reconnaissables grâce à un brassard de la BAC et à une carte professionnelle.

Pour effectuer leurs missions, les policiers d’une brigade anti-criminalité bénéficient de voitures avec les logos de la police nationale et banalisées, mais aussi de véhicules rapides d’intervention qui nécessitent une formation spécifique pour pouvoir être conduits. Ils ont également à leur disposition des moyens de télétransmission, ainsi que des systèmes de géolocalisation. Ils possèdent aussi un équipement de protection et un armement similaire à celui des autres forces de police.

Equipement de protection : protège-épaules, protège-tibias, gilet porte plaques, casque pare-balles, bouclier anti-émeute.

Armement : bâton de protection télescopique, pistolet à impulsion électrique, fusils à lunette, revolver, pistolet, tonfa, menottes, fusil à pompe, pistolet mitrailleur, fusil d’assaut, lanceur de balles de défense, gaz lacrymogène, grenade de dés-encerclement, aérosol de défense individuel, gilet tactique.

. Qualités essentielles / compétences requises : un policier de la brigade anti-criminalité doit tout d’abord être en excellente condition physique. Son métier peut le conduire dans des situations d’urgence, et il doit alors être pleine possession de ses moyens. Il peut aussi travailler à des horaires décalés et doit donc être en mesure d’affronter la fatigue et les heures supplémentaires. Il doit aussi savoir faire preuve de maîtrise de soi et avoir beaucoup de sang-froid pour réagir de manière adaptée, sans mettre sa vie en danger ni celle de quiconque.

Il faut d’ailleurs qu’il respecte la déontologie policière, quelle que soit la situation dans laquelle il se trouve. Il peut avoir affaire à des délinquants difficiles à gérer, mais il ne doit cependant pas abuser de son autorité et de son pouvoir. Il faut d’ailleurs qu’il sache se montrer patient et fin psychologue afin d’apaiser les tensions.

Un policier de la BAC doit également avoir une très bonne connaissance de la procédure pénale, mais aussi du droit pénal spécial. Il faut également qu’il accepte de recevoir et d’exécuter les ordres de sa hiérarchie, et qu’il apprécie le travail en équipe. Les policiers de la BAC doivent pouvoir compter les uns sur les autres.

. Débouchés, recrutement, où exercer : un policier de la BAC peut être recruté au sein d’une BAC locale située dans une Circonscription de Sécurité Publique (CSP). Il patrouille alors sur une ou différentes communes, ou alors sur un arrondissement, comme c’est le cas des brigades anti-criminalité d’arrondissement de Paris. Un policier peut aussi être intégré dans une BAC départementale qui dépend quant à elle d’une Direction Départementale de Sécurité Publique (DDSP), ou alors de la Direction de la Sécurité de Proximité de l’Agglomération Parisienne (DSPAP).

Un policier de brigade anti-criminalité est recruté dans le cadre d’une mutation interne, lors de vacances de postes. Il doit cependant se soumettre à des épreuves de sélection et suivre une formation initiale si son profil est retenu.

. Horaires et durée de travail : un policier d’une brigade anti-criminalité adapte ses horaires de travail aux horaires pendant lesquelles se produisent le plus faits de délinquance. Ces faits sont analysés chaque jour. Un policier de cette brigade peut donc être amené à travailler en dehors des horaires classiques, c’est-à-dire tard le soir, la nuit, les week-ends ou encore les jours fériés.

Écusson de la Brigade Anti-criminalité
Écusson de la Brigade Anti-criminalité

2. Quel est le salaire et l’évolution de carrière d’un Policier de la BAC :

Un policier de la brigade anti-criminalité gagne le même salaire que les autres policiers. Sa rémunération est calculée à partir d’une grille indiciaire qui prend en compte son corps d’appartenance, son grade et son échelon.

Policier de la BAC du Corps d’Encadrement et d’Application (CEA) :

. Gardien de la paix : entre 1.208€ et 1.595€ nets mensuels,
. Brigadier de police : 2.215€ et 2.700€ nets mensuels,
. Brigadier chef de police : entre 2.572€ et 2.863€ nets mensuels.

Policier de la BAC du Corps de Commandement (CC) :

. Capitaine : entre 1.408€ et 2.475€ nets mensuels,
. Commandant : entre 2.183€ et 2.670€ nets par mois,
. Commandant divisionnaire : entre 2.594€ et 2.925€ nets mensuels.

Des primes et d’indemnités variables s’ajoutent à son salaire net mensuel.

Il faut savoir qu’un policier de la BAC n’est pas censé exercer plus de neuf ans au sein d’une brigade anti-criminalité. Ces neuf années sont divisées en trois périodes de trois ans qui nécessitent de réussir un test de recyclage pour être renouvelées. Mais dans les faits un policier de la BAC peut rester au sein d’une brigade anti-criminalité aussi longtemps qu’il le souhaite.

Le policier peut également évoluer vers d’autres services ou spécialités de la police nationale, ou dans d’autres services de l’Etat via des concours et examens internes.

3. Comment devenir Policier de Brigade Anti-Criminalité : études, formations, concours :

Pour devenir policier de brigade anti-criminalité, il faut déjà faire partie de la police nationale et appartenir au corps des officiers, des gradés et des gardiens de la paix.

. Concours de Gardien de la Paix (niveau Bac ou équivalent) : ce concours est composé d’épreuves d’admissibilité écrites, ainsi que d’épreuves d’admission orales. Les candidats qui réussissent ce concours doivent ensuite suivre une formation d’une année qui se déroule au sein d’une école de police. La titularisation intervient seulement au bout d’un an de services effectifs.

. Concours d’Officier de Police (niveau Licence BAC+3 ou équivalent) : ce concours comporte lui aussi des épreuves d’admissibilité écrites, et des épreuves orales d’admission. Les candidats qui réussissent ce concours doivent quant à eux suivre une formation de 18 mois, au sein d’une école de police. La titularisation intervient également au bout d’une année d’exercice.

NB : si vous n’avez aucun diplôme, vous pouvez dans un premier temps devenir cadet de la république ou adjoint de sécurité. Vous pourrez par la suite passer des concours internes pour devenir gardien de la paix ou officier.

Tests de sélection, Formation et Recrutement dans une BAC :

Les policiers du CEA ou du CC doivent avoir au minimum deux années de services effectifs pour pouvoir déposer leur candidature.

Si leur profil est retenu, ils devront tout d’abord se soumettre à une série de tests de recrutement :

. un parcours de tirs,
. un Parcours d’Habileté Motrice (PHM),
. une évaluation psychologique,
. un Test d’Endurance Cardio-Respiratoire (TECR),
. un entretien avec le jury,
. une évaluation des connaissances professionnelles composée d’un questionnaire à choix multiples, et de la rédaction d’un procès-verbal d’interpellation.

Les candidats devront ensuite réussir des épreuves d’habilitation de la BAC notés sur 20 et composées de deux ateliers d’auto-défense :

. Une mise en situation de coups frappés pendant laquelle le candidat doit utiliser des techniques décrites dans un manuel. Il a droit à une minute de récupération avant l’épreuve suivante.

. Un combat au sol entre deux candidats placés à genoux et face à face. Pour remporter cette épreuve il faut immobiliser son adversaire sur le dos pendant 10 secondes au minimum. Il ne faut pas avoir recours à des clés et à des étranglements, ni se relever.

Formation :

Les lauréats doivent suivre une formation initiale spécifique et obligatoire d’une durée de 30 heures. Ils bénéficient ensuite d’une formation continue de deux heures par semaine, et doivent de soumettre à des évaluations tous les 3 ans.

Recrutement :

Ils sont recrutés au sein d’une BAC dans le cadre d’une mutation interne, lorsqu’une brigade a besoin de renforcer ses effectifs.

4. Recevoir une documentation gratuite pour réussir les Concours de la Police Nationale :

Comme nous venons de le voir, pour intégrer une brigade anti-criminalité, il faut d’abord passer un concours de la police nationale. Et votre réussite n’est pas du tout garantie car la concurrence est élevé entre les candidats.

Vous pouvez préparer le concours tout seul en achetant des livres. Mais pour augmenter vos chances d’être reçu au concours et avoir un avantage sur les autres candidats, la meilleure solution est de vous inscrire à une formation préparatoire.

Les Cours Servais proposent des formations à distance pour réussir les concours de la police nationale. Formations en ligne que vous pouvez suivre de n’importe quel endroit, quand vous le souhaitez, à votre rythme. Idéal si vous habitez une petite ville, si vous travaillez en parallèle, si vous voulez vous reconvertir ou si vous avez du mal à étudier tout seul sans cadre.

Ce sont des formations de qualité, 90% des élèves sont satisfait de leur préparation au concours.

N’hésitez pas à demander une documentation gratuite en remplissant le formulaire ci-dessous, c’est sans engagement :

Police Nationale - Bas - Servais

  • Demandez de suite votre Documentation Gratuite
  • Informatique et libertés * champs obligatoires.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.