Fiche Métier de Criminologue

Le ou la criminologue analyse le phénomène criminel sous plusieurs angles (social, anthropologique, psychologique, etc.) afin de comprendre la criminalité, ses causes, ses contextes, les délinquants et la victime. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir criminologue.

Criminel

Synonymes et métiers associés : profiler, ASPTS, psychologue expert spécialisé en criminalité, conseiller en comportement humain, CPIP, professeur-chercheur en criminologie, victimologue.
Niveau d’études ou diplômes minimum : en France, la criminologie n’est pas reconnue comme une profession mais comme une spécialisation, toutefois un BAC+5 Master 2 en criminologie est recommandé pour atteindre un niveau d’expertise suffisant.
Études en alternance : non, mais possibilité de suivre des formations continues en parallèle de son activité  professionnelle.
Salaire débutant : environ 2500€ brut par mois.
Statut : salarié, consultant indépendant dans le privé, vacataire, fonctionnaire.
Limite d’âge pour le recrutement : aucune.

1. Que fait le Criminologue : missions, tâches et fonctions
2. Quel est le salaire d’un Criminologue, son évolution de carrière
3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir Criminologue
4. Recevoir une documentation gratuite pour réussir les Concours de la Gendarmerie et de la Police

Général - Haut - Servais

  • Réussir son Concours - Documentation Gratuite

  • Informatique et libertés * champs obligatoires.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

1. Que fait le Criminologue : missions, tâches et fonctions

Avant tout, il ne faut pas confondre le criminologue avec le métier de criminaliste. Ces deux activités sont très différentes. Les criminalistes aident la police à élucider les crimes grâce à des méthodes scientifiques et techniques : ils analysent les preuves et traces laissées par le criminel sur la scène de crime.

En France, criminologue n’est pas considérée comme une profession mais comme une spécialité ou un plus (elle ne donne lieu à aucun titre reconnu).

Le criminologue est une personne qui a une autre profession ou formation principale (magistrat, psychologue, éducateur, policier, gendarme) et qui s’est spécialisée dans l’étude et la compréhension de la criminalité.

Soit il a étudié la criminologie uniquement pour avoir des connaissances supplémentaires. La compréhension des faits criminels est une compétence de plus en plus demandée en vue de la préparation aux concours des métiers qui relèvent de la criminalité (policier, gendarme, éducateur). Cette spécialisation favorise également l’évolution en interne dans ces corps de métier.

Soit il se spécialise pour véritablement devenir, au delà de sa formation d’origine, un expert en criminologie et orienter sa carrière vers des fonctions qui demandent une véritable expertise dans l’analyse des phénomènes criminels.

L’expert en criminologie est donc soit employé en tant que salarié par les structures correspondantes à son métier ou formation d’origine : les services de police, la gendarmerie, les centres pénitenciers, les centres d’aide sociale, des maisons de transition, des centres d’accueil ou de réadaptation et des structures associatifs spécialisées dans le domaine de la déviance.

Ou alors il est recruté comme “expert en criminologie” dans ces mêmes structures pour les assister dans leur compréhension du fait criminel. Il réalisera, dans ce cas, des missions de durée déterminée, en tant que vacataire si c’est un organisme publique et en tant que consultant si c’est une entreprise privée.

Il est souvent nécessaire d’avoir des années d’expérience dans un métier lié à la criminalité ou dans la recherche et avoir fait un Master de spécialisation avant de pouvoir être engagé comme expert en criminologie.

Aussi, les tâches et fonctions du criminologue sont extrêmement variées selon le domaine de la formation initiale, la structure qui l’emploi et son niveau d’expertise. On peut, pourtant, classer les tâches selon deux grands types de criminologie dont le quotidien et les missions diffèrent grandement.

1.1 Quotidien d’un expert en criminologie
1.2 Tenue et équipement
1.3 Qualités essentielles, compétences nécessaires
1.4 Débouchés, recrutement, où exercer ce métier
1.5 Horaires, conditions et temps de travail

1.1 Quotidien d’un expert en criminologie

  • Les métiers de la criminologie appliquée :

Ce sont les métiers qui appliquent cette science, et s’occupent du traitement et de la prévention des crimes et criminels: éducateurs dans des centres de réadaptation, des centres de protection de l’enfance et de la jeunesse, agent conseiller dans les maisons de transition, Conseiller Pénitentiaire d’Insertion et de Probation (CPIP), etc.

Ils s’occupent de gérer les criminels ou les déviants (prostitués, droguées) dans ses structures socio-éducatifs ou pénales. Ils les suivent et les aide à se réinsérer.

Par exemple, un conseiller pénitentiaire aide à la prise de décision judiciaire et à mettre à exécution les décisions pénales comme une libération conditionnelle.

  • Les métiers de la science du fait criminel :

Ce sont des métiers qui visent à étudier, débattre et à développer cette science : les victimologues, les professeurs, chercheurs et conférenciers en criminologie, les conseiller en comportement humain et en déviance.

Ce sont souvent des emplois de bureau, leur quotidien consiste majoritairement à faire de la recherche, de la rédaction d’articles ou la préparation de cours.

Ils sont également amenés a réaliser des missions pour des agences gouvernementales. Ils assistent ces agences ou structures à comprendre le fait criminel en vue, par exemple, de l’élaboration d’un plan de prévention de certains délits ou la rédaction de nouvelles lois.

Certains donnent des conférences et cours à l’université, et écrivent des livres sur la criminologie. Le victimologue, étudie en particulier les caractéristiques des victimes, l’interaction entre le criminel et sa victime, la prévention et le phénomène de victimisation.

1.2 Tenue et équipement

Le travail de criminologue étant majoritairement un travail de bureau, il n’y a pas d’équipement ou de tenues spécifiques à ce métier. Les métiers qui s’occupent du traitement et de la prévention des crimes (psychologue, éducateur, CPIP) travaillent parfois dans des structures (hôpitaux, prisons) dans lesquelles des tenues particulières sont demandées comme par exemple des uniformes.

1.3 Qualités essentielles, compétences nécessaires

Le criminologue doit avoir une certaine tolérance et ouverture d’esprit pour remettre en question les idées préconçues. Il doit rester humble et impartial face aux personnes et aux faits qu’il essaye de comprendre.

Il doit savoir observer, comprendre, remettre en perspective le crime dans un contexte, prendre du recul. Aussi une certaine culture générale, des connaissances en psychologie en droit et en sociologie l’aideront.

Un goût certain pour l’analyse et un esprit critique sont également nécessaires. Il passe beaucoup de temps à étudier, à essayer de comprendre et à expliquer le fait criminel.

Enfin le criminologue travaille très souvent en équipe, il doit donc être capable de travailler en relation avec différentes personnes et différents experts et savoir gérer les conflits qui en découlerait.

1.4 Débouchés, recrutement, où exercer ce métier

La criminologie n’étant pas considérée comme une profession mais comme une spécialité, il n’y a pas de débouchés immédiats et pas de recrutement de criminologue en tant que tel à la fin des études.

Il existe, par contre, beaucoup de débouchés indirects, et un expert en criminologie peut exercer :

  • dans les métiers de la police ou de la sécurité (policier, gendarme, commissaire),
  • dans le milieu carcéral (directeur de prison, conseiller d’insertion et de probation),
  • dans le milieu pénal (magistrat, avocat),
  • dans le milieu clinique et social (psychologue, éducateur).

La criminologie est seulement une expertise supplémentaire en vue de la préparation des concours de ces fonctions, il faudra alors faire des études dans ces domaines ou passer les concours d’entrées.

On peut par exemple commencer par faire une Licence dans l’un de ces domaines puis un Master en Criminologie et passer un concours si le métier en question le nécessite.

De nombreux autres débouchés sont possibles :

  • intervenants d’action sociale, socio-judiaire (médiation pénale) ou socio-éducative (prévention en milieu scolaire),
  • assistants de justice, délégués au procureur, justice pénale internationale, contre-enquête pénale, enquêtes sociologiques et/ou statistiques,
  • consulting, journalisme d’investigation,
  • professeur en criminologie…

Même si criminologue n’est pas encore officiellement reconnue comme une profession, le recours de plus en plus fréquent à cette expertise, il devient possible de travailler en tant que “criminologue” sous forme de vacations ou de missions de consulting.

1.5 Horaires, conditions et temps de travail

Le criminologue effectue majoritairement un travail de bureau, pourtant ses journées de travail sont très variées et il peut y avoir des sorties sur le terrain. Selon les structures et les postes les horaires peuvent demander une certaine flexibilité.

Prisonnier

2. Quel est le salaire d’un Criminologue, son évolution de carrière

2.1 Combien gagne un Criminologue, rémunération, primes
2.2 Évolution professionnelle

2.1 Combien gagne un Criminologue, rémunération, primes

Le salaire peut énormément varier selon la l’activité principale exercée (psychologue, éducateur, professeur), le lieu de travail et la mission.

Par exemple, le salaire moyen d’un éducateur spécialisé est de 2.526€ brut par mois (1.970€ net), celui d’un psychologue clinicien est de 3.200€ brut mensuel (2.500€ net).

Dans la police nationale et la gendarmerie, la rémunération dépendra du grade, de l’échelon et sera complétée par des primes. Un gardien de la paix au 1er échelon habitant en Ile de France touchera par exemple 2.090€ net par mois.

Plus le niveau de la spécialisation en criminologie sera élevé (Master, Doctorat) plus la rémunération sera importante.

Aussi, avec les années d’expérience et la multiplication des missions que le criminologue arrivera à effectuer en tant que consultant ou vacataire, son salaire peut considérablement augmenter.

2.2 Évolution professionnelle

Grâce à son expérience, un criminologue peut se voir confier de plus en plus de responsabilité, diriger une équipe. Il peut également monter son propre cabinet de conseil en criminologie.

3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir Criminologue

Il est recommandé de commencer par étudier le droit, ou la psychologie ou la sociologie (le droit restant le plus recommandé) jusque la Licence ou le Master puis choisir un Master de spécialisation en criminologie.

On peut également décider de suivre un cursus universitaire type DU (Diplôme Universitaire) ou DIU (Diplôme Inter Universitaire) qui sont accessibles après le BAC.

Ce sont des diplômes propres à une université, contrairement aux Licences et Master qui sont des diplômes nationaux reconnus par l’Etat. Leurs durées varient selon l’université, ils sont généralement de 1 à 3 ans et peuvent être parfois accessibles en formation continue, c’est à dire en formation donnée le soir et les week ends afin de pouvoir continuer une activité salariée en parallèle.

Il en est de même pour des formations professionnelles données par des organismes privés, tels que l’Institut de Criminologie Méditerranéen (ICM) qui délivrent des formations professionnelles en criminologie.

  • Si vous choisissez la psychologie comme expertise principale :

Il existe, par exemple, des Master de Psychologie mention Psycho-criminologie et victimologie, des DIU (Diplôme Inter Universitaire) de Psychiatrie Criminelle et Médico-légale et des DU (Diplôme Universitaire) de victimologie.

  • Si vous choisissez le droit comme expertise principale :

Il existe des Master de droit, mention carrières judiciaires et sciences criminelles, des DU en criminologie, des DU sciences criminelles et l’agrégation de droit privé et sciences criminelles.

  • Criminologie dans la police nationale et la gendarmerie :

Vous pouvez également choisir d’intégrer la police nationale en tant que gardien de la paix ou officier, puis de vous former en criminologie comme spécialisation, ou de vous former avant de passer les concours de la police.

Vous pouvez également choisir d’intégrer la police technique scientifique en tant qu’agent spécialisé., mais dans ce cas vous serez criminaliste.

Il en est de même dans la gendarmerie qui possède un institut de recherche criminelle (cf gendarme de l’IRCGN).

A noter : les offres de formations sont de plus en plus nombreuses mais leur contenu variant énormément il faut se renseigner sur les enseignements et les débouchés de chaque spécialisation. Et choisir en fonction du domaine dans lequel l’étudiant souhaite diriger sa carrière.

Il est également possible de faire ces études au Canada en français car là bas le métier de criminologue est reconnu. Les débouchés sont très souvent indirects en France et vous ferez souvent un travail lié à la criminalité plutôt que celui de criminologue en tant que tel.

4. Recevoir une documentation gratuite pour réussir les Concours de la Gendarmerie et de la Police

Si vous souhaitez pratiquer la criminologie dans la police nationale ou la gendarmerie, il vous faut d’abord réussir un des concours de nos forces de sécurité. Les places étant limitées, il y a une forte concurrence entre les candidats, et une très bonne préparation est indispensable.

Vous pouvez préparer les concours tout seul en achetant des livres et annales de concours. Mais pour augmenter vos chances d’être reçu au concours et avoir un gros avantage sur les autres candidats, la meilleure solution est de vous inscrire à une formation préparatoire.

Des formations en ligne pour réussir les concours de la police et de la gendarmerie vous permette de vous préparer à distance. Vous pouvez vous connecter à votre espace élève de n’importe quel endroit, quand vous le souhaitez, à votre rythme.

Idéal pour les personnes qui habitent des petites villes, qui travaillent en parallèle, qui veulent se reconvertir ou qui n’arrivent pas à étudier toutes seules sans cadre.

Ce sont des formations de qualité, 90% des élèves sont satisfaits de leur préparation au concours de policier. Les inscriptions sont ouvertes toute l’année!

N’hésitez pas à demander une documentation gratuite en remplissant le formulaire ci-dessous, c’est sans engagement :

Général - Bas - Servais

  • Demandez de suite votre Documentation Gratuite

  • Informatique et libertés * champs obligatoires.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.