Devenir Agent Spécialisé de la Police Technique et Scientifique (ASPTS)

Devenir Agent Spécialisé de la Police Technique et Scientifique (ASPTS)
4.3 35 votes

Un, ou une, Agent Spécialisé de la Police Technique Scientifique (ASPTS) est un fonctionnaire de la police nationale. Il utilise des moyens techniques et scientifiques dans le but d’identifier les auteurs et parfois les victimes d’infractions. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir agent spécialisé de la police technique scientifique.

Agent spécialisé de la Police Technique Scientifique

Synonymes et métiers associés : Ingénieur de la Police Technique et Scientifique (IPTS), Technicien de la Police Technique et Scientifique (TPTS), gardien de la paix, médecin légiste, technicien de laboratoire.
Niveau d’études ou diplômes requis : diplôme de niveau V (CAP, BEP ou équivalent).
Études en alternance : non.
Salaire débutant : 1.183€ nets par mois, prime possible.
Statut : fonctionnaire public d’état de catégorie C de la filière police-sécurité.
Limite d’âge pour le recrutement : aucune.

1. Que fait l’Agent Spécialisé de la Police Technique Scientifique : missions, tâches et fonctions :
2. Combien gagne un Agent Spécialisé de la Police Technique Scientifique : salaire et évolution de carrière :
3. Comment devenir Agent Spécialisé de la Police Technique Scientifique : études, formations, concours :
4. Recevoir une documentation gratuite pour réussir le concours d’ASPTS :

1. Que fait l’Agent Spécialisé de la Police Technique Scientifique : missions, tâches et fonctions :

Un agent spécialisé de la police technique scientifique est sous l’autorité du ministre de l’intérieur. C’est donc un fonctionnaire de la police nationale. La Police Technique et Scientifique (PTS) a été créée en 1985 pour aider la police à résoudre des enquêtes grâce à la collecte et à l’analyse de preuves. Elle utilise pour cela des moyens techniques et scientifiques. Elle intervient sur différentes scènes de crimes tels que des meurtres, des vols à main armée, des actes terroristes, des accidents de la route, des viols, des suicides ou bien encore des cambriolages. Elle peut aussi être sollicitée par Interpol dans le cadre d’actions internationales menées par l’Union Européenne.

Les domaines d’analyse sont nombreux : toxicologie, balistique, stupéfiants, ou encore le domaine numérique et les systèmes de communication. La PTS compte d’ailleurs de nombreux ingénieurs et techniciens parmi ses agents.

Un ASPTS peut intervenir soit sur le terrain, il est alors rattaché à un commissariat de la police nationale, soit au sein d’un laboratoire. Il est d’ailleurs possible de changer de domaine au cours de sa carrière. Ses missions changent selon son affectation.

Missions d’un ASTPS travaillant dans un commissariat de police :

Un agent est amené à se rendre sur des scènes de crimes pour examiner et collecter des indices qui seront analysés par la suite : traces de sang, salive, cheveux, empreintes, armes du crime, objets appartenant à la victime ou à l’agresseur, … Il dispose pour cela de plusieurs outils à sa disposition comme des produits physico-chimiques pour révéler des traces de sang ou des empreintes, des éprouvettes et des sachets plastiques pour collecter et protéger les indices. Un ASTPS peut également être amené à réaliser des prélèvements de salive sur des suspects et des victimes, ou à relever leurs empreintes digitales.

Il peut aussi prendre des photos de la scène de crime pour pouvoir la reconstituer. Les photos sont très importantes car elles permettent de vérifier qu’aucun indice n’ait été oublié et d’analyser plus tard les différentes traces laissées sur les lieux de l’infraction.

Après son intervention sur une scène de crime, un ASTPS doit rédiger un compte-rendu complet dans lequel il liste ses actions et les indices qu’il a pu collecter. Il envoie par la suite le rapport et les preuves dans un laboratoire scientifique de la police pour analyse.

Il doit aussi actualiser les fichiers de la police nationale en y inscrivant les empreintes et l’ADN collectés sur place. Cela permet à la police de faire le lien entre différentes enquêtes et de retrouver des suspects déjà inscrits dans le Fichier Automatisé des Empreintes Digitales (FAED). C’est une partie importante du travail d’un agent qui permet de faire progresser rapidement des enquêtes en cours. Il s’agit de missions d’identité judiciaire et de recherche criminelle.

Un ASTPS peut aussi être amené à réaliser des portraits-robots. Il peut également reconstituer d’autres éléments visuels tels que des numéros de séries d’armes à feu retrouvées sur une scène de crime.

Missions d’un ASTPS travaillant dans un laboratoire :

Les agents qui travaillent au sein d’un laboratoire de la police nationale réceptionnent et analysent les éléments collectés sur les scènes de crimes par leurs collègues pour les analyser.

Par exemple, les traces ADN sont recherchées sur différents objets, mais les ASTPS peuvent également étudier certains systèmes de communication (téléphone portable, ordinateur, etc.). C’est par exemple la spécialité du laboratoire de police de Lyon. La plupart des laboratoires sont d’ailleurs spécialisés dans un domaine : analyse chimique, biologique, …

Les agents ont à leur disposition du matériel spécifique très précis comme des spectromètres de masse. Ils peuvent être assistés par des techniciens ou des ingénieurs de la police scientifique qui ont l’habitude de manipuler ce type de matériel.

Les bilans des analyses ne sont pas toujours disponibles immédiatement et les agents doivent faire en sorte de les transmettre le plus rapidement possible. C’est par exemple le cas lorsqu’un suspect est en garde en vue et que les preuves sont indispensables pour pouvoir l’inculper.

Comme les ASTPS de terrain, les agents de laboratoire doivent également remplir des tâches administratives et exécutives. Cependant, ils ne sont jamais amenés à se rendre sur des scènes de crimes.

Ensemble, les ASTPS de terrain et de laboratoire regroupent et analysent les éléments collectés pour effectuer un plan complet de la scène de crime dans le but de comprendre ce qui s’est passé et d’identifier les auteurs de l’infraction.

. Tenue et équipement : lorsqu’un agent intervient sur une scène de crime, il doit porter une combinaison blanche à usage unique ainsi qu’un masque, des gants et des sur-chaussures pour ne pas abîmer les indices. Il peut être amener à porter le même équipement en laboratoire.

Un ASTPS de terrain n’est pas armé même s’il fait partie de la police nationale.

. Qualités essentielles / compétences requises : c’est un métier qui exige de nombreuses qualités. Pour être agent spécialisé de la police technique scientifique, il est tout d’abord essentiel d’être solide psychologiquement et physiquement. Un ASPTS est en effet régulièrement amené à intervenir sur des scènes de crimes et à réaliser des autopsies. Il ne faut donc pas avoir peur de la vue du sang et savoir garder une distance vis à vis des victimes. Savoir se concentrer sur l’aspect technique en mettant de côté ses émotions est très important pour exercer correctement ce métier.

Il faut aussi être particulièrement minutieux, rigoureux, et ne négliger aucun indice. La résolution d’une enquête peut dépendre de l’analyse des prélèvements. Une erreur peut faire échouer l’interpellation des criminels. Il faut également savoir faire preuve de patience car il faut parfois beaucoup de temps pour résoudre une enquête. Un agent doit aussi accepter la frustration de travailler sur de nombreux indices sans que cela suffise pour résoudre une enquête.

Un ASPTS doit également être respectueux de la hiérarchie et du processus judiciaire dans le cadre des enquêtes auxquelles il participe. La diplomatie est une qualité importante pour communiquer avec les différentes personnes qui interviennent sur une même scène de crime.

Efficacité et réactivité sont deux autres qualités essentielles pour récolter les indices rapidement sans les abimer ou qu’ils aient le temps de se détériorer. Le temps est très souvent compté, mais il faut être particulièrement méthodique et respecter les procédures.

Enfin, un agent doit être passionné pour faire ce métier qui demande beaucoup de temps et de sacrifices personnels. C’est un métier qui ne connaît pas la routine.

. Débouchés, recrutement, où exercer : bien que le concours soit difficile et que les places soient peu nombreuses par rapport au nombre de candidats, c’est un métier qui recrute continuellement et qui est en perpétuelle évolution grâce aux nouvelles technologies et aux progrès scientifiques. Les méthodes et les outils sont de plus en plus performants. Entre 2012 et 2016, l’activité de la police judiciaire a été multipliée par deux.

Un agent peut être recruté au sein de l’un des cinq laboratoires de la Police Technique Scientifique (PTS) situés à Lille, Lyon, Marseille, Paris et Toulouse. Il peut aussi intégrer l’un des 170 services locaux de la PTS, répartis dans toute la France. Ces locaux se situent dans des commissariats.

Un ASPTS intervient généralement sur des enquêtes qui se déroulent au sein de son département.

. Horaires et durée de travail : un ASPTS doit faire preuve d’une grande disponibilité. Il doit être prêt à intervenir à n’importe quelle heure du jour et de la nuit, mais aussi les week-ends et les jours fériés. Les horaires sont décalés et les heures supplémentaires sur le terrain sont fréquentes. La durée de travail est néanmoins la même que pour les autres fonctionnaires.

ASPTS
ASPTS qui prélève des échantillons de sang.

2. Combien gagne un Agent Spécialisé de la Police technique Scientifique : salaire et évolution de carrière :

Un agent spécialisé débutant touchera autour de 1.183€ nets par mois. Mais au cours de sa carrière, il peut évoluer au grade d’agent spécialisé principal et gagner 1.682€ nets par mois au dernier échelon (2017).

Son salaire dépend principalement de son grade, de son ancienneté et de son échelon, mais aussi de son affectation. Les agents qui exercent en région parisienne perçoivent par exemple des primes. C’est aussi le cas d’ASPTS affichant des résultats exceptionnels.

L’ASPTS a aussi la possibilité de passer un concours interne pour devenir ingénieur ou suivre une formation pour devenir technicien de la PTS. Dans ce cas, il bénéficiera d’une meilleure rémunération tout en ayant plus de responsabilités.

Un ASPTS peut demander à être muter pour intervenir sur le terrain ou au contraire en laboratoire.

3. Comment devenir Agent Spécialisé de la Police Technique Scientifique : études, formations, concours :

Le recrutement d’un ASPTS se fait sur concours interne ou externe.

Le concours interne est réservé aux fonctionnaires et aux agents non titulaires, ayant travaillé au minimum une année au sein de la fonction publique.

Les bureaux de recrutement des Secrétariats Généraux pour l’Administration du Ministère de l’Intérieur (SGAMI), sont en charge de l’organisation des concours ASPTS. Le recrutement d’un agent est déconcentré, c’est à dire qu’un agent est dans un premier temps affecté dans la zone dans laquelle il a passé le concours. Plusieurs départements se retrouvent dans une même zone.

Pour se présenter au concours il faut au concours :

. être de nationalité française,
. détenir un diplôme de niveau V (BEP, CAP ou équivalent), ou avoir trois ans d’expérience dans un domaine similaire,
. avoir minimum 18 ans au 1er janvier de l’année du concours,
. ne pas avoir de mention incompatible avec le métier d’ASPTS sur le bulletin n°2 de son casier judiciaire,
. être recensé et avoir participé à la journée défense et citoyenneté (JAPD) pour les candidats nés à partir du 1er janvier 1980,
. avoir une bonne condition physique et être jugé apte lors de la visite médicale qui a lieu a l’issue du concours.

Un candidat peut passer le concours autant de fois qu’il le souhaite.

Il se déroule en deux phases : l’admissibilité et l’admission qui sont communes au concours interne et externe.

Admissibilité :

. Épreuve 1 (durée 2 heures, coefficient 2) : un questionnaire à choix multiples pour évaluer les compétences de chaque candidat dans le domaine des mathématiques, des sciences de la vie et de la terre, de la biologie, de la physique et de la chimie. Le niveau de connaissances exigé correspond aux programmes enseignés en classe de troisième. Une note inférieure à 5 sur 20 est éliminatoire.

. Épreuve 2 (durée 2 heures, coefficient 1) : répondre par écrit à huit questions qui portent sur un texte général d’une page maximum. Il s’agit d’évaluer les capacités de compréhension du candidat et son aptitude à organiser des idées par écrit. Une note inférieure à 5 sur 20 est éliminatoire.

. Test psychotechnique (durée 2 heures) : pour évaluer le profil psychologique de chaque candidat en lien avec les exigences du métier d’ASTPS.

Admission :

. Entretien libre (durée 20 minutes et 15 présentation, coefficient 3) : Le candidat doit piocher un sujet pouvant porter sur l’actualité scientifique ou la culture générale. Le jury lui pose ensuite des questions pour évaluer ses connaissances avant de l’interroger sur son parcours et sa motivation. Une note inférieure à 5 sur 20 est éliminatoire.

Le jury compte environ six membres : un psychologue, un fonctionnaire de la sécurité publique, un fonctionnaire de la police judiciaire, un fonctionnaire administratif du SGAP et un agent spécialisé de la police technique scientifique ou un technicien de la police technique scientifique.

. Épreuve facultative de langue vivante (durée de 15 minutes, coefficient 1) : au moment de l’inscription au concours, le candidat peut demander à passer une épreuve orale de langue vivante parmi l’anglais, l’espagnol, l’allemand et l’italien. L’épreuve consiste en une discussion. Seuls les points supérieurs à 10 sur 20 sont pris en compte.

Les candidats qui réussissent le concours d’ASPTS exercent tout d’abord en tant que stagiaires. Leur stage probatoire est d’une durée d’un an, mais peut être renouvelé une année supplémentaire. S’ils démontrent des qualités et des aptitudes suffisantes, ils sont alors titularisés et affectés dans la zone de leur concours.

4. Recevoir une documentation gratuite pour réussir le Concours de d’ASPTS :

Comme nous l’avons vu précédemment, pour devenir ASPTS, il faut préparer un concours. Mais les candidats sont très nombreux, et il y a peu de places disponibles. Il y a donc une forte concurrence et si voulez réussir vous devez être mieux préparer que les autres candidats!

Vous pouvez préparer les concours tout seul en achetant des livres et annales de concours. Mais pour augmenter vos chances d’être reçu au concours et avoir un gros avantage sur les autres candidats, la meilleure solution est de vous inscrire à une formation préparatoire.

Les Cours Servais proposent une formation en ligne pour réussir le concours d’agent spécialisé de la police technique scientifique. Formation à distance que vous pouvez suivre de n’importe quel endroit, quand vous le souhaitez, à votre rythme. Idéal pour les personnes qui habitent une petite ville, qui travaillent en parallèle, qui veulent se reconvertir ou qui n’arrivent pas à étudier toutes seules sans cadre.

C’est une formation de qualité, 90% des élèves sont satisfaits de leur préparation au concours.

N’hésitez pas à demander une documentation gratuite en remplissant le formulaire ci-dessous, c’est sans engagement :