Fiche métier de Plongeur de la Police Nationale

Un plongeur, ou plongeuse, de la police nationale effectue des missions d’assistance et de secours, mais aussi de police administrative et judiciaire, en milieu subaquatique (sous l’eau). Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir plongeur de la police nationale.

Plongeur de la Police Nationale

Synonymes et métiers associés : policier plongeur, policier subaquatique, plongeur opérationnel, travailleur hyperbare, plongeur de la gendarmerie, instructeur de plongée, gardien de la paix, officier de police.
Niveau d’études ou diplômes minimum : niveau BAC pour le concours externe de gardien de la paix, mais possibilité de passer le concours interne sans diplôme.
Études en alternance : non.
Salaire débutant : 2.090,36€ (1er échelon de gardien de la paix, en Ile de France IR 3%)
Statut : fonctionnaire d’État de la filière police, sécurité.
Limite d’âge pour le recrutement : entre 17 ans et 35 ans au 1er janvier de l’année pour passer les concours externes de gardien de la paix et d’officier (sauf exception).

1. Que fait le Plongeur de la Police Nationale, missions, tâches et fonctions
2. Quel est le salaire d’un Policier Plongeur, son évolution de carrière
3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir Plongeur de la Police
4. Recevoir une documentation gratuite pour réussir les Concours de la Police Nationale

Police Nationale - Haut - Servais

  • Réussir les Concours de la Police Nationale - Documentation Gratuite
  • Informatique et libertés * champs obligatoires.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

1. Que fait le Plongeur de la Police Nationale, missions, tâches et fonctions

1.1 Quotidien du Policier Subaquatique

Un plongeur de la police nationale fait partie d’une brigade fluviale spécialisée de la préfecture de police de Paris (la fluv’) , ou d’un autre service de police (RAID, etc.). Il intervient sur le réseau fluvial, mais également en zone maritime. Ce sont des lieux très fréquentés par les bateaux de plaisance, mais également par des bateaux commerciaux et des établissements flottants comme des restaurants, des boîtes de nuit flottantes, ou encore des salles de réception.

Bien que son objectif principal consiste à secourir les victimes de noyades, ses missions dépendent de l’unité dans laquelle il travaille et se divisent en trois grandes catégories : les missions administratives, les missions de secours et d’assistance, et les missions de police judiciaire.

Missions de secours et d’assistance :

  • Venir au secours des victimes de noyade : le policier doit tout d’abord atteindre les victimes de submersion, que ce soit à la nage ou à l’aide d’un bateau. Il doit ensuite la sortir de l’eau et lui prodiguer les premiers soins en attendant l’arrivée des secours.
  • Rechercher des personnes disparues : en plongeant dans les cours et plans d’eau, et en examinant les berges. Il s’agit de recherches subaquatiques.
  • Sortir de l’eau les victimes de noyade : en se rendant auprès du corps et en le ramenant sur la terre ferme afin qu’il soit examiné par un médecin légiste.
  • Récupérer des objets explosifs immergés : il s’agit souvent d’anciens explosifs utilisés durant les deux dernières grandes guerres mondiales.
  • Secourir les bâtiments en difficulté : en remorquant par exemple les bateaux qui risquent de couler ou de dériver.

Missions de police judiciaire :

  • Constater les scènes de crimes subaquatiques : en effectuant des relevés, en recherchant des preuves et des indices.
  • Contrôler les embarcations : en vérifiant que les bateaux et les documents soient en règle, mais en contrôlant également les passagers et la marchandise. Les bateaux flottants, navigants et amarrés sont visés.
  • Relever les infractions : celles constatées lors d’un contrôle. Les policiers peuvent dresser un procès-verbal.
  • Repérer les véhicules immergés : qu’ils aient été mis sous l’eau de manière volontaire, ou à cause d’un accident de la route.
  • Lutter contre la pollution sauvage : en verbalisant les contrevenant et en les prenant en flagrant délit. Le plongeur peut pour cela mener des enquêtes.

Missions de police administrative :

  • Veiller au respect de la réglementation fluviale : c’est-à-dire des règles de navigation comme la vitesse.
  • Organiser la sécurisation : de manifestations nautiques, mais également du déplacement de hautes personnalités.
  • Sécuriser les zones maritimes : comme le littoral, les ports de commerces et de plaisance, mais également les zones industrielles sensibles.

Il faut savoir que le métier de plongeur de la police nationale comporte différentes spécialités, comme celles de secouriste, de pilote de bateau, ou encore de sonariste. Ces différentes spécialités permettent aux policiers plongeurs d’intervenir dans toutes sortes de situations.

En dehors de leurs interventions, les plongeurs suivent un entraînement régulier qui consiste par exemple à plonger en fosse ou en milieu naturel, ou encore à nager dans au milieu de fleuves comme la Seine, et ce quelle que soit la météo, et la température de l’eau.

1.2 Tenue et équipement

les plongeurs de la police nationale possèdent bien évidemment un équipement de plongée, composé d’une combinaison hermétique, d’un masque, de palmes et d’un tuba, de bouteilles de plongée.

Sur la terre ferme, les plongeurs de la police nationale portent le même uniforme que les autres policiers.

Les unités de plongeurs de la police nationale ont également à leur disposition du matériel spécifique qui dépend de chaque unité :

  • des vedettes fluviales,
  • des bateaux remorqueurs,
  • des canots pneumatiques,
  • un car de police-secours,
  • des véhicules tout-terrain,
  • des motopompes à essence,
  • un remorqueur-pousseur multifonctions,
  • un sonar bi-fréquence à balayage latéral pour faire des recherches subaquatiques.

1.3 Qualités essentielles, compétences nécessaires

Pour devenir policier plongeur, il faut être en excellente condition physique et maîtriser les techniques de plongée. Posséder le permis bateau est également un avantage. Le policier qui souhaite exercer ce métier doit être prêt à intervenir en eaux troubles et agitées, et en hiver lorsque la température ne dépasse pas quelques degrés.

Il doit donc être réactif et avoir un sang-froid à toute épreuve, ainsi qu’une grande résistance physique. Il doit aussi avoir un très bon sens de l’observation, car son travail consiste parfois à rechercher des objets ou des corps immergés.

Un plongeur de la police nationale est avant tout un policier. Il doit donc apprécier le travail en équipe, mais également accepter de recevoir des ordres de sa hiérarchie. Il faut également qu’il soit toujours prêt à se rendre disponible.

1.4 Débouchés, recrutement, où exercer ce métier

Il existe peu de postes disponibles en tant que plongeur dans la police. Chaque brigade ou unité organise son propre recrutement et les plongeurs sont recrutés parmi les agents de la police nationale. Ils doivent respecter certaines conditions et passer un entretien. Le recrutement se fait par voie de mutation interne quand des postes sont disponibles.

Les plongeurs de la police nationale interviennent dans la fluv’ de Paris ou d’autres unités de police comme le RAID.

1.5 Horaires, conditions et temps de travail

Les journées d’un plongeur s’organisent en rotation de deux journées de 7h à 19h, et d’une nuit de 19h à 7h. Il faut donc être prêt à travailler de jour et de nuit, et aimer les horaires décalés.

Un plongeur de la police est également amené à travailler certains week-ends et jours fériés. Il doit se montrer disponible lorsque certaines enquêtes l’exigent.

Brigade Fluviale de la Préfecture de Police de Paris
Brigade Fluviale de la Préfecture de Police de Paris ©Ibex73

2. Quel est le salaire d’un Policier Plongeur, son évolution de carrière

Un plongeur de la police nationale gagne le même salaire que les autres policiers. Cette rémunération correspond à une grille indiciaire qui tient compte du corps d’appartenance de chaque agent, de son grade et de son échelon.

À cela s’ajoute de nombreuses primes et des indemnités, certaines touchées par tous les fonctionnaires mais d’autres uniquement par les fonctionnaires de police.

A titre d’exemple un gardien de la paix en poste en Ile de France (IR 3%) est rémunéré entre 1.353,52€ (élève) et 2.730,77€ net par mois (12ème échelon).

Pour un officier au grade de capitaine de police, le salaire mensuel net (IDF IR 3%) varie de 1.357,03€ (élève) à 3.784,64€ (échelon exceptionnel).

Il faut ensuite rajouter certaines indemnités en fonction de la situation personnelle du policier (nombre d’enfant, etc.) pour obtenir le salaire total.

A noter : vous pouvez consulter notre dossier sur les salaires de la police nationale pour avoir plus de détails.

En ce qui concerne sa carrière, un plongeur de la police nationale peut changer d’échelon et de grade grâce à l’ancienneté, une promotion, en passant des examens internes (cf grades et évolution de carrière dans la police), ou demander une mutation pour changer de spécialité.

Le policier peut aussi se reconvertir dans le privé en ouvrant par exemple un centre de plongée.

3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir Plongeur de la Police

Pour devenir plongeur de la police nationale, il faut déjà avoir réussi l’un des concours de police. Ces concours sont différents en fonction du corps d’appartenance. La priorité est également donnée aux agents qui possèdent un brevet de plongée, un permis bateau, un Brevet National de Sécurité et Sauveteur Aquatique (BNSSA), et d’une qualification en secourisme (PSE1).

Vous pouvez choisir de passer le concours de gardien de la paix (niveau BAC) ou celui d’officier de police (niveau BAC+3).

Si vous n’avez pas de diplôme, pas de panique, vous pouvez intégrer la police nationale en tant que cadet ou adjoint, puis passer les concours en interne.

Il faut savoir qu’il existe deux niveaux de plongeurs : le plongeur opérationnel police nationale 1er degré, et le plongeur opérationnel police nationale 2ème degré.

Les conditions d’accès à ce métier diffèrent selon ces deux niveaux.

3.1 Plongeur opérationnel police nationale, 1ère degré

Conditions d’accès :

  • être volontaire,
  • faire partie d’une direction ou d’un service qui emploie des travailleurs hyperbares dans le cadre de certaines de ses missions,
  • obtenir un certificat médical d’aptitude au travail hyperbare classe I mention B, et ce certificat doit dater de moins d’an et avoir été rédigé par un médecin de la police nationale,
  • être sollicité par sa direction ou son service d’emploi.

Le policier dont le profil est retenu est ensuite formé pendant 3 semaines. Cette formation comprend une évaluation pratique et théorique.

L’objectif de la formation est d’enseigner aux policiers les bases du métier de plongeur :

  • se sécuriser,
  • voir lorsqu’un équipier est en difficulté et savoir comment lui venir en aide,
  • savoir comment appliquer les techniques liées à son métier,
  • connaître les principes physiques et chimiques liés à la vision et l’acoustique subaquatique, aux notions de flottabilité, aux pressions partielles, aux calculs de pression, à la compressibilité des gaz, à la dissolution des gaz,
  • avoir connaissance des principales causes d’accidents de plongée,
  • maîtriser la réglementation en matière de plongée en France,
  • savoir comment se servir des tables MN90, et du matériel de plongé fourni par la police nationale,
  • appliquer les procédures de plongée définies par la police,
  • connaître les mesures de sécurité en surface.

3.2 Plongeur opérationnel police nationale 2ème degré

Conditions d’accès :

  • être volontaire,
  • faire partie d’une direction ou d’un service qui emploie des travailleurs hyperbares dans le cadre de certaines de ses missions,
  • obtenir un certificat médical d’aptitude au travail hyperbare classe II mention B, et ce certificat doit dater de moins d’an et avoir été rédigé par un médecin de la police nationale,
  • détenir le niveau plongeur opérationnel police nationale 1er degré,
  • être sollicité par sa direction ou son service d’emploi.

Les policiers retenus sont ensuite formés pendant 4 semaines. La formation compte également des évaluations et comprend les mêmes modules que celle des plongeurs opérationnels police nationale 1er degré, mais elle est plus poussée et forme également à :

  • plonger en autonomie jusqu’à 50 mètres de profondeur,
  • vérifier les procédures pour limiter les risques liés à la plongée,
  • connaître les procédures d’urgence en cas d’accidents,
  • diriger en plongée une palanquée de 4 plongeurs,
  • repérer un cas de plongée non conforme.

Chaque unité organise son propre recrutement. A Paris les candidats doivent passer un concours interne et les lauréats sont ensuite formés pendant trois à quatre mois.

4. Recevoir une documentation gratuite pour réussir les Concours de la Police Nationale

Comme nous venons de le voir, pour devenir policier plongeur, il faut déjà faire partie de la police nationale. Pour cela, il faut réussir un des concours. Mais les candidats sont nombreux, et une bonne préparation est indispensable pour réussir.

Vous pouvez préparer le concours tout seul en achetant des livres. Mais pour augmenter vos chances d’être reçu au concours et avoir un gros avantage sur les autres candidats, la meilleure solution est de vous inscrire à une formation préparatoire.

Une formation en ligne pour réussir les concours de la police nationale vous permet de vous préparer à distance. Vous pouvez vous connecter à votre espace élève de n’importe quel endroit, quand vous le souhaitez, à votre rythme.

Idéal pour les personnes qui habitent des petites villes, qui travaillent en parallèle, qui veulent se reconvertir ou qui n’arrivent pas à étudier toutes seules sans cadre.

C’est une formation de qualité, 90% des élèves sont satisfaits de leur préparation au concours de policier.

Les inscriptions sont ouvertes toute l’année!

N’hésitez pas à demander une documentation gratuite en remplissant le formulaire ci-dessous, c’est sans engagement :

Police Nationale - Bas - Servais

  • Demandez de suite votre Documentation Gratuite
  • Informatique et libertés * champs obligatoires.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.