Fiche Métier de Gendarme du Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie

Un ou une gendarme du Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie (PSIG) a pour mission d’assurer la sécurité et la tranquillité publique dans les zones dites sensibles. Il réalise de nombreuses patrouilles et lutte contre la délinquance. S’il fait partie d’un PSIG classé SABRE, il peut être amené à intervenir lors de crises majeures, comme un attentat terroriste. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir gendarme du PSIG.

Écusson du PSIG

Synonymes et métiers associés : sous-officier de gendarmerie, gendarme du GIGN, gendarme adjoint volontaire, officier de gendarmerie.
Niveau d’études ou diplôme minimum : BAC ou équivalent pour le concours externe de sous-officier, mais vous pouvez intégrer la gendarmerie sans diplôme en devenant Gendarme Adjoint Volontaire (GAV).
Études en alternance : non.
Salaire débutant : 1.607,31€ brut par mois + primes et avantages pour le premier échelon de gendarme sous-officier.
Statut : militaire, rattaché pour emploi au ministère de l’Intérieur.
Limite d’âge pour le recrutement : 18 ans minimum et 35 maximum au 1er janvier de l’année pour passer le concours de gendarme sous-officier.

1. Que fait le Gendarme du PSIG : missions, tâches et fonctions :
2. Quel est le salaire d’un Gendarme du PSIG, son évolution de carrière :
3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir Gendarme du PSIG :
4. Recevoir une documentation gratuite pour réussir les concours de Gendarme :

Gendarmerie - Haut - Servais

  • Réussir les Concours de la Gendarmerie - Documentation Gratuite

  • Informatique et libertés * champs obligatoires.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

1. Que fait le Gendarme du PSIG : missions, tâches et fonctions :

1.1 Quotidien d’un Gendarme du PSIG :
1.2 Tenue et équipement d’un Gendarme du PSIG :
1.3 Qualités essentielles, compétences requises pour être Gendarme du PSIG :
1.4 Débouchés, recrutement, où exercer le métier de Gendarme du PSIG :
1.5 Horaires,conditions et temps de travail d’un Gendarme du PSIG :

1.1 Quotidien d’un Gendarme du PSIG :

Un gendarme du Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie (PSIG) a pour objectif principal d’assurer la sécurité dans les zones dites sensibles, et de lutter contre la délinquance. Il mène pour cela des actions préventives, mais aussi répressives. Cet objectif se divise en plusieurs missions.

  • Effectuer des patrouilles de jour, mais aussi de nuit, dans les quartiers qui concentrent un grand nombre d’actes de délinquance.

Ces patrouilles permettent d’assurer la sécurité et la tranquillité publique. La présence d’un gendarme du PSIG rassure les habitants et permet de limiter les actes de violence et de délinquance qui ont lieu sur la voie publique. Cette mission s’inscrit d’ailleurs dans le cadre d’une mission de sécurité publique générale. Lors de ces patrouilles, le gendarme du PSIG est amené à constater des flagrants délits, notamment grâce à un travail de planques et de filatures. La surveillance et le suivi qu’il exerce au sein des zones sensibles permettent de déjouer certains actes malveillants.

  • Intervenir lors de rassemblements qui gênent la voie publique, afin de rétablir l’ordre et d’éviter que la situation ne dégénère.
  • Assister les brigades territoriales, qu’il s’agisse des Communautés de Brigades (COB), ou des Brigades Territoriales Autonomes (BTA).

Un gendarme du PSIG prend par exemple part à leurs missions de lutte contre la délinquance, et à celles qui consistent à rétablir l’ordre public lors de rixes ou de violences. Le gendarme du PSIG est généralement appelé lors de certains événements qui nécessitent l’utilisation de moyens plus importants.

Les brigades territoriales demandent par exemple l’appui du PSIG lors d’opérations de protection et de secours, de recherches d’une personne disparue, d’un conflit familial qui dégénère, d’un vol à main armée, d’un cambriolage ou encore de violences en bandes.

  • Participer à des missions de police judiciaire avec des unités spécialisées comme les brigades judiciaires.

Un gendarme du PSIG peut par exemple prendre part à l’interpellation d’individus dangereux à leur domicile, ou au transfert de personnes dangereuses.

  • Prendre part aux missions ponctuelles de sûreté et d’intervention de la gendarmerie. Ces missions portent le nom d’interventions professionnelles.

Elles sont exceptionnelles et peuvent arriver lors d’événements terroristes par exemple. Le gendarme du PSIG a alors le droit d’utiliser le niveau de force nécessaire pour maîtriser les malfaiteurs.

  • Participer au renseignement grâce à sa bonne connaissance du terrain.

Le militaire du PSIG aide à l’identification et à la surveillance des délinquants multirécidivistes présents dans certains quartiers sensibles.

A noter : Il est important de dire qu’une grande partie du travail d’un gendarme du PSIG consiste à rédiger des comptes-rendus de missions. Ces comptes-rendus sont transmis à sa hiérarchie et aux instances judiciaires lorsque c’est nécessaire.

Il faut aussi préciser que certains gendarmes du PSIG font partie de PSIG classés PSIG-SABRE. Ils peuvent intervenir lors de graves troubles à l’ordre public comme des tueries de masse, des braquages à main armée, des prises d’otages, ou encore des actes terroristes.

Lorsqu’un gendarme du PSIG n’est pas en intervention, il passe également beaucoup de temps à s’entraîner pour maintenir sa condition physique. Il peut aussi participer à des exercices de simulation qui le préparent à faire face à n’importe quelle situation.

1.2 Tenue et équipement d’un Gendarme du PSIG :

Un gendarme du PSIG porte le même uniforme que les autres gendarmes. Cette tenue comporte un pantalon d’intervention bleu marine, un polo bleu clair à manches courtes ou longues, une veste de service courant bleu marine, et un blouson polaire pour l’hiver, une casquette souple bleu foncé, des chaussures noires montantes.

Lorsqu’un gendarme du PSIG est envoyé sur le terrain pour gérer une situation de crise, il porte une tenue d’intervention bleu marine, qui est faite d’une matière technique et résistante.

Comme tous les autres gendarmes, un équipement de protection, ainsi que des armes, sont mis à disposition d’un gendarme du PSIG.

Équipement de protection : gilets pare-balles de 25 kilos, casques pare-balles, boucliers antiémeutes, gilets pare-balles (GPB) allégés avec des portes plaques balistiques, boucliers tactiques à l’épreuve des munitions de guerre, protèges-tibias, casques dotés d’une visière balistique, protèges-épaules.

Armement : pistolets à impulsion électrique, aérosols de défense individuels, lanceurs de balles de défense, bâtons de protection télescopiques, grenades de dés-encerclement, pistolets, pistolets-mitrailleurs, armes longues avec dispositif d’aide à la visée, fusils d’assaut, fusils à pompe.

1.3 Qualités essentielles, compétences requises pour être Gendarme du PSIG :

Un gendarme du PSIG doit tout d’abord être en excellente condition physique. Il doit aussi être endurant car il peut passer de longues heures dehors, même lorsque la météo est difficile. C’est d’ailleurs un critère de sélection. Il faut aussi qu’il fasse preuve d’autorité lorsqu’il a affaire à des individus menaçants. Il doit pour autant savoir garder son sang-froid en toutes circonstances. Il doit d’ailleurs respecter la déontologie et les règles du métier.

Il faut aussi qu’il soit très observateur : il doit être capable de repérer immédiatement les situations anormales lorsqu’il est en patrouille. Il doit alors être réactif et savoir se faire discret s’il souhaite interpeller les malfaiteurs en flagrant délit.

Un gendarme du PSIG doit également apprécier le travail en équipe car il n’est jamais seul et que chaque agent doit pouvoir compter sur ses coéquipiers. Étant militaire, un gendarme du PSIG doit accepter le poids de la hiérarchie et appliquer les ordres qui lui sont donnés sans discuter.

1.4 Débouchés, recrutement, où exercer le métier de Gendarme du PSIG :

Un gendarme du PSIG exerce son métier dans l’un des 380 PSIG répartis sur l’ensemble du territoire national. Sur l’ensemble de ces pelotons, 150 d’entre eux sont classés PSIG-Sabre. Il faut savoir que chaque PSIG compte entre 12 et 40 gendarmes. Il n’y a pas de règle, c’est lié aux besoins de la circonscription de la compagnie d’appartenance de chaque gendarme.

Le recrutement en peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie repose sur le volontariat. Un gendarme doit donc déposer sa candidature et se soumettre aux différentes modalités d’accès qui dépendent de son corps d’appartenance et de son grade.

1.5 Horaires, conditions et temps de travail d’un Gendarme du PSIG :

Un gendarme du PSIG est amené à travailler de jour comme de nuit. C’est d’ailleurs souvent lui qui assure les patrouilles nocturnes dans les quartiers sensibles. Il intervient également les week-ends et les jours fériés, même s’il bénéficie d’indemnités et de jours de congés comme les autres gendarmes. Il doit se montrer disponible.

2. Quel est le salaire d’un Gendarme du PSIG, son évolution de carrière :

2.1 Combien gagne un Gendarme du PSIG, rémunération, primes :
2.2 Évolution professionnelle d’un Gendarme du PSIG :

2.1 Combien gagne un Gendarme du PSIG, rémunération, primes :

Un gendarme du PSIG gagne le même salaire que les autres gendarmes. Ce salaire est précisé dans une grille indiciaire qui tient compte du corps d’appartenance de chaque agent, mais aussi de son grade et de son échelon.

En plus de sa solde mensuelle, un gendarme du PSIG bénéficie de primes et d’indemnités liées par exemple à ses horaires de travail décalés, et d’avantages.

Soldes des Gendarmes Adjoints Volontaires : entre 812€ et 904€ net par mois + 224€ d’allocation mensuelle alimentaire.

Soldes des Sous-officier de gendarmerie : entre 1.607,31€ brut mensuel au premier échelon du grade de gendarme, et 2.727,27€ brut mensuel au dernier échelon du grade de major.

Soldes des Officiers de gendarmerie : entre 1.827,55€ brut mensuel pour un sous-lieutenant, et 5.496,71€ brut mensuel au grade de général de division.

2.2 Évolution professionnelle d’un Gendarme du PSIG :

Un gendarme du PSIG étant avant tout militaire, il peut bénéficier de l’avancement de carrière lié à son statut. Il peut donc monter en grade et passer des concours internes pour rejoindre un autre service ou changer de corps d’appartenance.

Plusieurs portes lui sont ouvertes s’il souhaite se réorienter. Il peut même bénéficier de formations internes pour le préparer aux concours et le former à une nouvelle spécialité.

3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir Gendarme du PSIG :

3.1 Comment entrer dans la gendarmerie :
3.2 Recrutement des Gendarmes du PSIG :
3.3 Formation des Gendarmes du PSIG :

3.1 Comment entrer dans la gendarmerie :

Pour devenir gendarme du PSIG, il faut faire partie de la gendarmerie et avoir réussi l’un de ces concours d’entrée.

Les candidats dont le profil est retenu suite à un premier entretien avec un référent recrutement gendarmerie, doivent se rendre au centre de sélection. Ils doivent alors passer des tests psychotechniques, de compréhension de texte, de connaissance de la langue française, de culture générale, mais aussi écrire une lettre de motivation.

Les candidats qui réussissent l’ensemble de ces épreuves rejoignent ensuite une école où ils bénéficient d’une formation initiale de 13 semaines. A l’issue de cette première formation, ils sont formés pendant 12 semaines au sein même de leur unité d’affectation.

Ce concours est composé d’une phase d’admissibilité, et une phase d’admission. Les candidats doivent réussir des épreuves écrites, orales et techniques. Ceux qui réussissent ce concours sont ensuite formés pendant 12 mois et s’engagent à servir l’État pendant six ans.

  • Concours d’Officier de gendarmerie (niveau BAC+5 ou équivalent) :

Pour tenter ce concours, il est nécessaire d’avoir réussi le concours d’entrée à l’École des Officiers de la Gendarmerie Nationale (EOGN de Melun) qui prépare aussi au concours d’Officier de Police Judiciaire (OPJ) pendant 14 mois.

3.2 Recrutement des Gendarmes du PSIG :

Il existe plusieurs manières pour un gendarme de rejoindre un Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie : grâce au recrutement interne, après plusieurs années d’expérience, ou alors dès la sortie de l’école. Il n’existe aucun concours interne permettant d’intégrer un PSIG, car le recrutement se fait sur la base du volontariat.

  • Recrutement interne :

Pour bénéficier d’un recrutement interne, il faut être sous-officiers et avoir au minimum quatre années de services effectifs. Le gendarme doit aussi avoir exercé dans des unités de gendarmerie départementales ou de gendarmerie mobiles, ou alors au sein de la garde républicaine. Il doit bien évidemment être en excellente condition physique, et posséder une solide expérience.

  • Recrutement à la sortie de l’école :

Les sous-officiers qui sortent de l’école n’ont pas l’obligation de détenir le certificat d’aptitude professionnelle. Ils doivent néanmoins être en parfaite condition physique et être très motivés. Il en est de même pour les Gendarmes Adjoints Volontaires (GAV).

3.3 Formation des Gendarmes du PSIG :

Il faut savoir qu’un gendarme du PSIG s’entraîne régulièrement au sein de son unité et profite d’une formation continue aux techniques d’intervention.

La formation continue est assurée par des Moniteurs d’Intervention Professionnelle (MIP) formés au centre national d’entraînement des forces de gendarmerie. Elle comprend par exemple l’apprentissage de la maîtrise des armes, un entraînement aux tirs, mais aussi la pratique de sports de combat, et tactiques militaires.

Depuis quelques-temps, un gendarme du PSIG a accès à des modules de formation à distance qui lui enseignent la déontologie de l’interpellation, mais aussi la nouvelle doctrine d’action et d’intervention. L’objectif de ces modules est de mieux le préparer aux nouvelles formes de délinquance.

4. Recevoir une documentation gratuite pour réussir les Concours de Gendarme :

Comme nous venons de le voir, pour intégrer le PSIG, il faut devenir gendarme en réussissant un des concours de la gendarmerie. Mais les candidats sont nombreux, et si voulez réussir vous devez être mieux préparer que les autres candidats!

Vous pouvez préparer les concours tout seul en achetant des livres et annales de concours. Mais pour augmenter vos chances d’être reçu au concours et avoir un gros avantage sur les autres candidats, la meilleure solution est de vous inscrire à une formation préparatoire.

Une formation en ligne pour réussir le concours de sous-officier de gendarmerie vous permet vous préparer à distance. Vous pouvez vous connecter à votre espace élève de n’importe quel endroit, quand vous le souhaitez, et à votre rythme. Idéal pour les personnes qui habitent des petites villes, qui travaillent en parallèle, qui veulent se reconvertir ou qui n’arrivent pas à étudier toutes seules sans cadre.

C’est une formation de qualité, 90% des élèves sont satisfaits de leur préparation au concours de gendarme.

N’hésitez pas à demander une documentation gratuite en remplissant le formulaire ci-dessous, c’est sans engagement :

Gendarmerie - Bas - Servais

  • Demandez de suite votre Documentation Gratuite

  • Informatique et libertés * champs obligatoires.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.