You Are Here: Home » Cadet de la République

Cadet de la République


Le statut de cadet de la République n’existe que depuis 2005 dans la Police Nationale. Les cadets sont des adjoints de sécurité qui reçoivent pendant un an une formation qualifiante pour passer le concours interne de gardien de la Paix.

Les missions du Cadet de la République :

Les cadets de la République possèdent le même statut que les adjoints de sécurité, mais il ne s’agit pas d’un emploi jeune. Ils sont donc amenés à effectuer les mêmes missions que les adjoints de sécurité au sein de la police.

Ils assistent les gardiens de la paix et les officiers de police dans les actions de prévention et de répression de la délinquance. Les cadets remplissent aussi des missions de surveillance et d’assistance générale aux victimes de crimes et délits.

Salaire et évolutions de carrière Cadet de la République :

Les cadets de la République, option police nationale perçoivent pendant leur formation une allocation d’études d’un montant mensuel brut de 597 euros (soit 50% du SMIC d’après le site du gouvernement de l’intérieur).

Le titre « cadet de la République » est attribué seulement à des élèves en formation pour préparer le concours de gardien de la paix. La formation leur permet d’ailleurs de se présenter immédiatement, et sans condition de diplôme, à un concours spécifique de gardien de la paix. Ce concours est celui réservé aux adjoints de sécurité comptant deux ans d’ancienneté.

Sans tenir compte de ces résultats aux concours, aux termes des douze mois de formation, le cadet de la république exercera la fonction d’adjoint de sécurité et sera rémunéré en tant que tel.

Comment devenir Cadet de la République :

Il n’y a aucune condition de diplôme pour se présenter au concours des cadets de la République.

Les conditions pour pouvoir être recruter en tant que cadet de la République sont les suivantes :

- être de nationalité française

- avoir un âge compris entre 18 et 26 ans

- mesurer au moins 1,60 m pour les femmes et 1,68 m pour les hommes

- jouir de ses droits civiques

- avoir un casier judiciaire vierge

- satisfaire aux conditions de moralité exigées par la police nationale (enquête)

- être en situation régulière par rapport au service national

- avoir une bonne condition physique

- avoir une bonne acuité visuelle (15 dixième pour les deux yeux, après correction si nécessaire)

Les candidats doivent d’abord retirer leur dossier de candidature à la préfecture. Puis ils doivent déposer ce dossier rempli dans l’une des structures de formation de la police nationale (14 écoles de police nationale et 14 centres de formation). Ces structures examinent si les dossiers sont recevables et organisent les épreuves de sélection.

Les candidats sont présélectionnés sur dossier par une commission composée de membres de la police nationale et de l’éducation nationale, présidée par le directeur de l’école ou le centre de formation de la police nationale. Ils passent alors une série de tests psychotechniques : il faut que le candidat obtienne un avis « favorable » ou « réservé » pour avoir accès à l’épreuve suivante.

L’épreuve suivante est un entretien durant lequel le candidat doit passer devant une autre commission composée d’un psychologue, d’un représentant de l’école ou du centre de formation de la police nationale, un représentant de l’établissement de l’éducation nationale et un représentant de la sécurité publique départementale. Elle est présidée par le préfet ou son représentant.

Les candidats qui passent cet entretien avec succès, font ensuite l’objet d’une vérification de leurs aptitudes physiques et subissent une enquête administrative avant de pouvoir signer leur contrat.

Ils intègrent ensuite une formation de 12 mois dans l’une des structures de formation de la police nationale. Cette formation alterne les cours théoriques en école de police et en lycée professionnel. Les cours suivis à l’école de police comprennent les matières visées par le concours de gardien de la paix et une formation professionnelle aux missions d’adjoint de sécurité. Les cours suivis en lycée professionnel sont des matières générales : le français, les mathématiques, l’histoire géographie, l’anglais et l’informatique.


Contact - © 2011 - 2013 Police-nationale.net

Scroll to top