Réussir le Concours de Commissaire de Police

Vous voulez devenir commissaire de la police nationale ? Pour mettre toutes les chances de votre côté, nous vous avons préparé le guide complet pour le concours de commissaire de police. Il détaille toutes les informations dont vous avez besoin pour passer les épreuves du concours.

Commissaire divisionnaire de la Police Nationale
Commissaire divisionnaire de la Police Nationale. ©Rama

Les commissaires de police sont des hauts fonctionnaires d’État qui dirigent un service ou une unité de police. Ils font partie du Corps de Conception et de Direction (CCD) de la police nationale.

Il existe 3 voies d’accès pour devenir commissaire de police :

  • le concours externe,
  • le concours externe spécial réservé aux CPI (Classes Préparatoires Intégrées),
  • le concours interne,
  • par voie de détachement.

1. Conditions d’accès au Concours de Commissaire de la Police Nationale
2. Dates et inscription du Concours de Commissaire
3. Épreuves du Concours
4. Recrutement, formation et titularisation des Commissaires de Police
5. Recevoir une documentation gratuite pour réussir les Concours de la Police Nationale

Police Nationale - Haut - Servais

  • Réussir les Concours de la Police Nationale - Documentation Gratuite
  • Informatique et libertés * champs obligatoires.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

1. Conditions d’accès au Concours de Commissaire de la Police Nationale

Depuis 2021, la limite de nombre de présentation du concours a été supprimée. Auparavant, un candidat ne pouvait passer que 3 fois chaque concours.

1.1 Conditions d’accès au Concours Externe

Pour pouvoir passer le concours externe de commissaire de police, un candidat doit répondre à certains critères :

  • être âgé de 18 à 35 ans au 1er janvier de l’année du concours,
  • posséder un diplôme de niveau BAC+5, OU avoir au moins 3 ans d’expérience dans un emploi de la même catégorie socioprofessionnelle que celle de commissaire (2 ans d’expérience pour les personnes qui possèdent un BAC+3),
  • répondre au profil SIGYCOP, qui évalue la condition physique d’un candidat,
  • être déclaré apte au service actif de nuit comme de jour, ainsi qu’au port et à l’usage des armes,
  • être de nationalité française,
  • pour les moins de 25 ans, avoir participé à la Journée Défense et Citoyenneté (JDC, anciennement JAPD),
  • posséder un casier judiciaire vierge de toute mention incompatible avec l’exercice des fonctions visées.

Il est possible d’obtenir un recul de la limite d’âge ou l’annulation de celle-ci et de la condition de diplôme selon le profil du candidat :

  • la condition d’âge et de diplôme est supprimée pour les parents d’au moins 3 enfants, ainsi que pour les sportifs de haut niveau,
  • la limite d’âge peut être reculée à 45 ans pour les personnes qui élèvent un enfant de moins de 16 ans, ou qui ont élevé un enfant avant ses 16 ans, pendant au minimum 5 ans,
  • elle peut être reculée de 2 ans maximum pour diverses raisons (personne handicapée à charge, ancien sportif de haut niveau, ancien travailleur handicapé, etc).

1.2 Conditions d’accès au Concours Externe Spécial réservé aux CPI

Les concours spéciaux ont lieu pour la première fois en 2022. Celui de commissaire et les autres seront organisés à titre expérimental jusqu’en décembre 2024.

Pour pouvoir s’inscrire au concours externe spécial de commissaire de police, le candidat doit remplir les conditions de participation au concours externe (1.1) et suivre ou avoir suivi dans les quatre années précédant le concours, la Classe Préparatoire Intégrée (CPI) au concours externe de commissaire de police.

La CPI permet de bénéficier d’un soutien pédagogique renforcé et d’un appui financier pendant la préparation au concours. Seules une vingtaine de places sont disponibles chaque année. Cette classe s’adresse aux étudiants ou autres candidats issus de milieux sociaux modestes. Les candidats sélectionnés suivent une formation d’une durée totale de 8 mois, qui leur permet de se préparer aux épreuves écrites et orales du concours de commissaire de police.

1.3 Condition d’accès au Concours Interne

Les conditions d’inscription au concours interne ne sont pas les mêmes que celles du concours externe. Peuvent s’inscrire à ce concours :

  • les fonctionnaires d’une des 3 fonctions publiques (d’État, Hospitalière, Territoriale), les militaires, ou les membres d’une organisation intergouvernementale,
  • qui peuvent justifier d’au moins 4 ans de services publics effectifs au 1er janvier de l’année du concours,
  • qui sont âgés de 44 ans maximum au 1er janvier de l’année du concours.

1.4 Conditions d’accès à la voie de détachement

La voie de détachement n’est pas un concours mais un recrutement. Pour postuler, il faut être :

  • fonctionnaire de catégorie A+,
  • titulaire au sein de l’une des trois fonctions publiques,
  • appartenir à l’encadrement supérieur dans un domaine en lien avec la sécurité, la justice, la santé, la diplomatie ou la défense,
  • appartenir à un corps ou le niveau de recrutement est de BAC+5.

Le candidat qui a postulé et dont le dossier a été retenu doit passer devant une commission qui décide s’il est admis au détachement ou non.

2. Dates et inscription du Concours de Commissaire

Le concours de commissaire de police est généralement organisé une fois par an, mais offre très peu de postes. Nous ne connaissons pas encore le nombre de places offertes pour la session 2022.

En revanche, lors de la session 2021, 38 places étaient offertes : 27 pour le concours externe et 11 pour le concours interne. 

Le nombre de places pour le concours externe spécial doit toujours se situer entre 10% et 15%  des places offertes pour le concours externe. Si l’on prend pour exemple les chiffres de la session 2021, le concours réservé aux CPI n’aurait offert que 3 ou 4 places.

Le recrutement par voie de détachement n’a lieu qu’en cas de besoins spécifiques.

Les inscriptions à la session 2022 du concours de commissaire de police se déroulent du 1er septembre au 15 octobre 2021, à 18h (heure de Paris).

Les épreuves d’admissibilité auront lieu les 1, 2 et 3 février 2022, en France métropolitaine et dans la majorité des départements d’outre-mer. En Nouvelle-Calédonie elles auront lieu les 2,3 et 4 février 2022 en raison du décalage horaire. Pour s’inscrire au concours externe, il suffit de se rendre sur le site internet du recrutement de la Police Nationale, et cliquer sur le bouton « S’INSCRIRE ».

Il est également possible de s’inscrire grâce à un dossier papier que l’on peut télécharger sur le site de recrutement ou retirer directement dans un Secrétariat Général pour l’Administration du Ministère de l’Intérieur (SGAMI) ou dans un Secrétariat Général pour l’Administration de la Police (SGAP) en Outre-Mer.

Dans ce cas, la date limite pour les inscriptions reste le 15 octobre 2021, le cachet de la poste faisant foi.

Les candidats inscrits reçoivent une convocation leur indiquant le lieu, la date et l’heure des épreuves, au plus tard 10 jours avant la première épreuve.

Si un candidat n’a pas reçu de convocation dans ce délai, il doit contacter le bureau du recrutement du SGAMI ou du SGAP dont il dépend géographiquement ou la division de l’organisation des concours et des dispositifs promotionnels à Clermont-Ferrand.

À noter : les candidats demandant un aménagement d’épreuves doivent transmettre un certificat médical avant le 10 janvier 2022 (3 semaines avant le début des épreuves). Le document doit être établi par un médecin agréé.

Commissaire de Police Manifestation
Commissaire de Police lors d’une manifestation©Pablo029

3. Épreuves du Concours

Les épreuves du concours de commissaire de police se déroulent en 3 phases : l’admissibilité, la pré-admission et l’admission.

À noter : les épreuves du concours externe spécial sont les mêmes que celles du concours externe classique.

3.1 Épreuves d’admissibilité

Cette phase est composée d’épreuves écrites :

  • 4 pour le concours externe,
  • 5 pour le concours interne.

Les 3 premières épreuves sont communes aux deux concours :

  • Culture générale (durée 5h, coefficient 4) : dissertation en lien avec l’évolution des idées et des faits politiques, sociaux et économiques du 20ème siècle à nos jours.
  • Résolution d’un cas pratique (durée 4h, coefficient 4) : à partir d’un dossier documentaire de 30 pages maximum, le candidat doit résoudre un cas pratique en montrant ses capacités d’analyse et d’argumentation.
  • Questionnaire à Choix Multiple (QCM) ou à réponses courtes (durée 1h, coefficient 3) : il porte sur les connaissances générales, l’actualité, la politique et l’organisation des institutions.

Épreuve spécifique au Concours Externe :

  • Composition (durée 3h, coefficient 4) : sur le droit administratif général et/ou les libertés publiques et/ou le droit de l’Union européenne, ainsi que sur le droit pénal général et/ou la procédure pénale.

Épreuves spécifiques au Concours Interne :

  • QCM ou Questionnaire à Réponses Courtes (QRC) (durée 1h, coefficient 4) : sur les libertés publiques et/ou le droit de l’Union européenne et/ou le droit administratif général.
  • Cas pratique (durée 2h, coefficient 4) : en lien avec la procédure pénale et/ou le droit pénal général et/ou le droit pénal spécial.

3.2 Épreuves de pré-admission

Seuls les candidats ayant réussi les épreuves d’admissibilité peuvent se présenter aux épreuves de pré-admission.

Cette phase est composée de deux épreuves sportives, communes aux deux concours. Une note inférieur à 7/20 à l’une de ces épreuves est éliminatoire.

Pour les épreuves sportives, le candidat doit être en possession d’un certificat médical d’aptitude délivré par un médecin de son choix. Si ce n’est pas le cas, il peut tout de même participer, à condition qu’il signe une décharge au moment des épreuves.

  • Parcours d’Habileté Motrice (PHM) : le candidat doit effectuer un parcours chronométré qui comprend 10 ateliers. Le chronomètre est lancé lorsque le candidat à terminé le premier atelier.1) porter d’un sac lesté de 25kg pour les femmes, 40kg pour les hommes,
    2) 3 pompes pour les femmes, 5 pour les hommes,
    3) franchissement de 3 haies de 60cm pour les femmes, 70cm pour les hommes. Les haies sont espacées de 4m,
    4) traverser une poutre en équilibre sur 5m à 1m de hauteur,
    5) bonds successifs dans des cerceaux de 70cm de diamètre,
    6) 5 appuis alternés par jambe,
    7) franchissement de 2 barrières en mousse de 1,20m de haut et 1,50m de large, espacées de 2,20m,
    8) échelle horizontale sur 2m pour les femmes, 3,50m pour les hommes, OU suspension 15sec pour les femmes, 20sec pour les hommes,
    9) ramper dans un tunnel sur 3m,
    10) course en slalom sur 45m.

Le PHM doit être effectué en 1 min 37 sec maximum pour les hommes et en 1 min 49 sec maximum pour les femmes pour obtenir la note minimale.

  • Test d’Endurance Cardio-Respiratoire (TECR) : le candidat doit effectuer des allers et retours sur une distance de 20 mètres, à une vitesse qui s’accélère progressivement. La vitesse est déterminée par une bande sonore qui annonce la progression du candidat en termes de paliers et de fractions de paliers exprimés en temps.

Pour obtenir la note minimale exigée (7/20), une femme doit atteindre le palier 4 – 15 sec. Un homme doit, quant à lui, atteindre le palier 6 – 30 sec.

À noter : une dispense peut être accordée aux femmes enceintes ou qui viennent d’accoucher, ainsi qu’aux policiers issus d’un corps actif de la police et aux adjoints de sécurités ayant été blessés en service. Un candidat dispensé reçoit une note égale à la note moyenne obtenue par les candidats de même sexe du concours auquel ils participent. Celle-ci ne peut pas être inférieure à 10/20.

3.3 Épreuves d’admission

Seuls les candidats ayant satisfait aux épreuves sportives de pré-admissibilité sont autorisés à se présenter à la phase d’admission.

Cette phase est composée de 4 épreuves orales. Le candidat passe également des tests psychotechniques. Les épreuves sont les mêmes pour les concours interne et externe.

  • Tests psychotechniques (durée 3h30) : ces tests ne sont pas notés. Ils servent à évaluer le profil psychologique du candidat et leur capacité à travailler en groupe.
  • Mise en situation individuelle (durée 30min + 30 min de préparation, coefficient 4) : le candidat tire un dossier documentaire professionnel au sort. Après un temps de préparation, il présente son analyse et ses solutions au problème, avant de répondre aux questions du jury. Le but est surtout d’évaluer les capacités du candidat en management et en intelligence sociale, ainsi que son rapport à l’autorité et ses valeurs.
  • Mise en situation collective (durée 35min, coefficient 4) : les candidats sont répartis en groupes de 4 à 6 personnes. Ils tirent au sort un cas pratique et doivent tenter de le résoudre. Cette épreuve permet d’évaluer la capacité à travailler en groupe, le comportement et les qualités de chacun.
  • Langue étrangère (durée 20min + 20 min de préparation, coefficient 4) : à partir d’un texte écrit en langue étrangère, le candidat a une conversation en langue étrangère avec l’examinateur. Le choix de la langue (allemand, anglais, espagnol ou italien) s’effectue au moment des inscriptions et est définitif.
  • Entretien avec le jury (durée 35 min + 35 min de préparation, coefficient 7) : l’entretien ne se déroule pas de la même manière pour les candidats au concours externe et ceux du concours interne. Le jury dispose des résultats des tests psychotechniques des candidats pour les aider dans leur décision. Toute note inférieure à 5/20 est éliminatoire.- Pour le concours externe, l’épreuve porte sur un thème d’actualité, tiré au sort par le candidat, et permet d’évaluer ses motivations et sa capacité à exercer les fonctions de commissaire.- Pour le concours interne, le candidat commence par faire un exposé de son parcours professionnel d’environ 5 minutes avant de répondre aux questions du jury. Dans ce cas, l’entretien se concentre sur l’expérience et les acquis du candidat. Le jury dispose du dossier de Reconnaissance des Acquis de l’Expérience Professionnelle (RAEP) constitué et envoyé par le candidat avant l’épreuve. Ce dossier sert à guider l’entretien et aide le jury dans sa prise de décision.

4. Recrutement, formation et titularisation des Commissaires de Police

Les lauréats du concours de commissaire intègrent l’École Nationale Supérieure de la Police Nationale (ENSP), située à Saint-Cyr-au-Mont-d’Or (69). L’incorporation a lieu en septembre de chaque année.

La formation est rémunérée 1.443€ net par mois et l’hébergement des élèves est gratuit.

À noter : l’élève s’engage à exercer son métier 7 ans à compter de la titularisation. S’il met fin à son engagement avant cette date, il devra reverser une somme forfaitaire au Trésor Public.

La formation de commissaire dure 22 mois pour les lauréats du concours. Les personnes admises par voie de détachement ne suivent qu’une formation de 6 mois avant de rejoindre leur poste d’affectation.

La scolarité est divisée en 3 socles au cours desquels l’élève commissaire alterne entre cours à l’école et stages :

  • Socle 1 (15 semaines + 3 semaines de stage de découverte) : enseignement des fondamentaux des questions de sécurité.
  • Socle 2 (16,5 semaines + 5,5 semaines de stage) : approfondissement de techniques.

Les deux premiers socles durent un an. À l’issue de cette première année, l’élève poursuit sa formation, mais en tant que commissaire stagiaire.

  • Socle 3 (23 semaines + 20 semaines de stage) : fondamentaux du métier de commissaire.

À la fin de la formation, les futurs commissaires choisissent leur future affectation en fonction de leur classement (les mieux classés choisissent en priorité) et de la liste des postes proposés. Ils effectuent ensuite un stage d’adaptation à l’emploie de 2 mois à un poste similaire à celui qu’ils ont choisi.

Après ce dernier stage, un jury d’aptitude et de la scolarité décide de titulariser ou non le commissaire.

À noter : le permis de conduire (permis B) est obligatoire pour être titularisé.

Les commissaires sont soumis à une obligation de mobilité fonctionnelle et promotionnelle, c’est-à-dire qu’ils doivent changer d’affectation tous les 5 à 8 ans et exercer des activités différentes pour être promu au grade supérieur.

5. Recevoir une documentation gratuite pour réussir les Concours de la Police Nationale

Pour exercer le métier de commissaire de police, il faut d’abord réussir un concours, et une bonne préparation est indispensable.

Vous pouvez préparer les concours tout seul en achetant des livres et annales de concours, ou rejoindre la Classe Préparatoire Intégrée (CPI).

Mais si vous voulez passer le concours externe, il faut que vous possédiez un BAC+5.

Si les études ne sont pas votre fort, vous pouvez rentrer dans la police nationale en passant le concours de gardien de la paix (niveau BAC), puis vous pourrez évoluer en interne vers des postes plus importants.

Pour préparer le concours de gardien de la paix, vous pouvez aussi acheter des livres de préparation.

Mais le plus efficace est de suivre une formation spécialisée qui vous donnera un gros avantage sur les autres candidats.

Formation à distance que vous pouvez suivre de n’importe quel endroit, quand vous le souhaitez, à votre rythme. Idéal pour les personnes qui habitent une petite ville, qui travaillent en parallèle, qui veulent se reconvertir ou qui n’arrivent pas à étudier toutes seules sans cadre.

C’est une formation de qualité qui vous aidera à réussir le concours, 90% des élèves sont satisfaits de leur préparation au concours.

N’hésitez pas à demander une documentation gratuite en remplissant le formulaire ci-dessous, c’est sans engagement :

Police Nationale - Bas - Servais

  • Demandez de suite votre Documentation Gratuite
  • Informatique et libertés * champs obligatoires.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.