Fiche Métier Aspirant de Gendarmerie (AGIV)

Un Aspirant de Gendarmerie Issu du Volontariat (AGIV) exerce des fonctions administratives à responsabilité au sein d’un état-major de gendarmerie, d’un groupement de gendarmerie départementale, ou d’une école de gendarmerie. Il seconde les officiers dans leurs fonctions. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir aspirant de gendarmerie issu du volontariat.

Logo officiel de la Gendarmerie
Logo officiel de la Gendarmerie

Synonymes et métiers associés : volontaire, gendarme adjoint volontaire, réserviste de la gendarmerie.
Niveau d’études ou diplômes requis : BAC+2 ou équivalent.
Études en alternance : non.
Salaire débutant : 958€ net mensuels + primes et avantages.
Statut : / .
Limite d’âge pour le recrutement : avoir 17 ans minimum et 26 ans maximum.

1. Que fait l’Aspirant Issu du Volontariat : missions, tâches et fonctions :
2. Quel est le salaire d’un Aspirant de Gendarmerie, son évolution de carrière :
3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir AGIV :
4. Recevoir une documentation gratuite pour réussir les concours de la Gendarmerie :

Gendarmerie - Haut - Servais

  • Réussir les Concours de la Gendarmerie - Documentation Gratuite

  • Informatique et libertés * champs obligatoires.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

1. Que fait l’Aspirant Issu Du Volontariat : missions, tâches et fonctions :

1.1 Quotidien d’un Aspirant de Gendarmerie :
1.2 Tenue et équipement d’un Aspirant Issu Du Volontariat :
1.3 Qualités essentielles, compétences requises pour être AGIV :
1.4 Débouchés, recrutement, où exercer le métier d’Aspirant :
1.5 Horaires, conditions et temps de travail d’un Aspirant de Gendarmerie :

1.1 Quotidien d’un Aspirant de Gendarmerie :

Un Aspirant de Gendarmerie Issu du Volontariat (AGIV) peut exercer différentes missions selon l’emploi pour lequel il est recruté. Il peut s’agir d’un emploi technique, d’un emploi de gestion ou alors d’un emploi d’encadrement de Gendarmes Adjoints Volontaires (GAV). Un AGIV peut travailler au sein d’un état-major, dans une école où il est chargé de former des volontaires, ou alors au sein d’une unité départementale.

  • Missions dans un État-major : il peut s’agit d’un organisme central ou alors d’une formation spécialisée comme la gendarmerie des transports aériens, de l’air, maritime, de l’armement, de l’outre-mer, ou encore de la garde républicaine. L’aspirant prend alors part au bon fonctionnement de l’état-major, aux taches de gestion, mais aussi à la formation des gendarmes adjoints. Il a une mission de soutien.
  • Missions en École de gendarmerie : l’aspirant a pour tâche de former les gendarmes adjoints volontaires, d’aider au fonctionnement de l’école, mais aussi de s’occuper de l’administration des élèves gendarmes.
  • Missions en Groupement de Gendarmerie Départementale : il s’agit du chef-lieu du département. L’aspirant doit alors prendre part à la direction du centre opérationnel, former des gendarmes adjoints et gérer leur administration, mais aussi seconder le commandant de groupement dans l’exécution de certaines de ses fonctions. Il peut alors avoir un rôle d’officier conseil, s’occuper de gérer les réservistes, ou alors prendre part aux missions de communication.

Un aspirant se voit donc confier des missions à haute responsabilité, au sein des filières opérationnelles. C’est pour lui l’occasion de montrer l’étendue de ses compétences, avec l’objectif d’assurer plus tard le commandement. Le statut d’aspirant lui offre donc une première expérience concrète, en vue de devenir officier.

A noter : tout comme les GAV, les AGIV possèdent la qualité d’Agent de Police Judiciaire Adjoints (APJA).

1.2 Tenue et équipement d’un Aspirant Issu du Volontariat :

Un aspirant de gendarmerie porte le même uniforme que les autres gendarmes. La tenue de service courant est composée d’un polo bleu clair à manches courtes ou longues, d’un pantalon d’intervention bleu foncé, d’une paire de chaussures montantes, d’une casquette bleu foncé, d’une veste de service courant et d’un blouson polaire pour l’hiver.

1.3 Qualités essentielles, compétences requises pour être AGIV :

Un aspirant de gendarmerie doit tout d’abord accepter la hiérarchie qui caractérise le métier de gendarme. Il doit donc accepter de se soumettre aux ordres sans discuter. Car il exerce des fonctions à responsabilité, il doit être compétent et autonome. Il doit aussi apprécier le travail en équipe car il est rarement amené à travailler seul.

1.4 Débouchés, recrutement, où exercer le métier d’Aspirant :

Un aspirant de gendarmerie peut être recruté dans le domaine de l’informatique, de la communication, du droit pénal ou privé, de la documentation et des archives, ou encore des langues. Cela dépend de son expérience, de ses qualifications mais aussi de ses diplômes.

Le recrutement d’aspirants de gendarmerie est permanent. Il suffit de déposer sa candidature et de réussir les épreuves de sélection.

Le contrat d’AGIV est valable deux ans, et renouvelable une fois pour trois ans supplémentaires. L’affectation d’un aspirant dépend de sa spécialité, mais aussi des postes disponibles.

Il peut ainsi rejoindre :

– un groupement de gendarmerie départementale,
– une école de gendarmerie,
– un état-major ou un organisme central ou une formation spécialisée.

1.5 Horaires, conditions, et temps de travail d’un Aspirant de Gendarmerie :

Un aspirant de gendarmerie a les mêmes horaires de travail qu’un autre gendarme. Il peut donc travailler les week-ends, le soir, mais aussi les jours fériés. L’AGIV bénéficie de 25 jours de permission de longue durée lors de la première année de son contrat, puis 45 jours par an dès la seconde année, ainsi que 15 jours de permissions complémentaires qui peuvent être transformées en indemnité financière compensatrice.

Gendarme devant un ordinateurordinateur

2. Quel est le salaire d’un Aspirant de Gendarmerie, son évolution de carrière :

2.1 Combien gagne un AGIV, rémunération, primes :
2.2 Évolution professionnelle d’un Aspirant de Gendarmerie :

2.1 Combien gagne un AGIV, rémunération, primes :

Un aspirant de gendarmerie est rémunéré 958€ net par mois. Ce salaire ne comprend par les primes et les indemnités dues à la fonction et qui tiennent compte des missions exercées, de la mobilité, de la disponibilité, de la situation familiale, mais aussi des spécialités liées au poste de l’AGIV.

Il bénéficie par exemple d’une allocation d’alimentation, mais aussi d’une réduction de 75 % sur les tarifs de la SNCF. Ils sont également logés gratuitement dans des chambres individuelles.

2.2 Évolution professionnelle d’un Aspirant de Gendarmerie :

Le métier d’aspirant de gendarmerie permet d’accéder plus facilement aux carrières de sous-officier et d’officiers, ou d’intégrer le corps administratif de soutien. L’AGIV doit pour cela passer des concours internes.

Il peut déposer sa candidature pour le recrutement des sous-officiers de gendarmerie, ou alors pour celui de sous-officier du corps de soutien technique et administratif.

Les aspirants de gendarmerie qui souhaitent retourner à la vie civile bénéficient d’aides lors de leur fin de contrat :

  • de congés de reconversion et la possibilité de formations en lien avec le futur emploi,
  • de la validation de l’expérience professionnelle, et la remise d’un diplôme civil en lien avec ses compétences professionnelles,
  • d’allocations chômage,
  • de l’affiliation rétroactive au régime général de la sécurité sociale et la validation des services par l’IRCANTEC, lors d’une nouvelle activité dans le secteur privé,
  • de la prise en compte des droits à pension ultérieurs, lors d’une nouvelle activité dans les armées, la gendarmerie, et l’administration publique ou territoriale.

3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir AGIV :

3.1 Conditions pour devenir Aspirant de Gendarmerie :
3.2 Sélection des AGIV :
3.3 Formation des Aspirant Issu du Volontariat :

3.1 Conditions pour devenir Aspirant de Gendarmerie :

Il faut savoir que le recrutement d’AGIV est permanent. Pour pouvoir soumettre sa candidature il faut néanmoins répondre aux conditions suivantes :

  • être de nationalité française,
  • posséder l’ensemble de ses droits civiques et être de bonne moralité,
  • avoir minimum 17 ans et moins de 26 ans lors du dépôt de candidature,
  • avoir validé le Code du service national,
  • ne pas se présenter pour la quatrième fois aux épreuves de sélection,
  • être jugé en bonne condition physique par un médecin de la gendarmerie,
  • mesurer au minimum 1,54 mètres pour les garçons, et 1,50 mètres pour les filles,
  • les anciens militaires ne doivent pas être titulaires d’une pension de retraite ou d’une solde de réforme,
  • les anciens militaires ne doivent pas avoir bénéficié d’un congé de reconversion entraînant la cessation définitive de l’état militaire,
  • être titulaire d’un diplôme BAC+2 ou équivalent, ou avoir réussi la Préparation Militaire Supérieure Gendarmerie (PMSG) et avoir été déclaré “apte officier”.

Les candidats peuvent déposer leur dossier de candidature directement sur internet. Les candidats sont convoqués par un référent recrutement gendarmerie à un entretien et à une session d’information. Ce rendez-vous comporte donc deux étapes.

3.2 Sélection des AGIV :

Pré-sélection :

Avant de pouvoir passer les épreuves de sélections, le candidat AGIV doit assister à une session d’informations. Il s’agit d’accompagner les candidats dans leurs choix d’orientation, grâce par exemple à la projection d’un DVD intitulé “Le volontariat en gendarmerie”. Puis, les candidats et le référent échangent autour de ce sujet.

Il y a ensuite un entretien individuel où chaque candidat doit exposer ses motivations et ses compétences au gendarme référent du recrutement.

Les candidats dont le profil est retenu sont ensuite convoqués au centre de sélection pour y passer plusieurs épreuves :

  • test psychotechnique,
  • test de compréhension de texte,
  • test de connaissances générales et de connaissance de la langue française,
  • rédaction d’une lettre de motivation.

3.3 Formation des Aspirants Issus du Volontariat :

Les candidats retenus suivent ensuite une formation initiale de 12 semaines qui se déroule à l’École des Officiers de la Gendarmerie Nationale (EOGN), située à Melun en Seine-et-Marne. Ils intègrent alors une promotion qui porte le nom d’un officier de gendarmerie “Mort pour la France” ou “Tué dans l’accomplissement de son devoir”.

La formation comprend deux phases distinctes :

  • la formation militaire (durée de 5 semaines) : elle comporte des cours de combat, de sport, d’initiation aux méthodes d’intervention professionnelle, de correspondance en gendarmerie, et de commandement. Elle comporte également un stage d’aguerrissement de deux semaines au sein du camp de Beynes, dans les Yvelines.
  • la formation professionnelle (durée de 7 semaines) : elle comprend des cours de présentation de l’organisation et des missions de la gendarmerie, mais aussi une initiation aux méthodes du maintien de l’ordre, de la police judiciaire, de la sécurité publique générale, ainsi que des cours d’informatique et de communication.

Tout au long de la formation, les élèves sont nourris et logés à titre gratuit dans des chambres collectives. Ils perçoivent également une rémunération à hauteur de 956€ net par mois.

Lors de leur dernière semaine de formation, les AGIV âgés de 20 ans minimum prêtent serment au sein du Tribunal de Grande Instance (TGI) de Melun (ce qui permet de participer à des missions de maintien de l’ordre).  Ils reçoivent ensuite une affectation qui dépend de leur classement, mais aussi des postes disponibles en fonction de leurs compétences.

Ils intègrent généralement un groupement de gendarmerie départementale, une école de gendarmerie, ou alors un état-major.

4. Recevoir une documentation gratuite pour réussir les Concours de Gendarme :

Si vous souhaitez plutôt faire directement carrière dans la gendarmerie, que se soit en rentrant en tant que gendarme adjoint volontaire, sous-officier ou officier de gendarmerie, la solution la plus rapide est de passer un des concours de la gendarmerie. Mais les candidats sont nombreux, et si voulez réussir vous devez être mieux préparer que les autres personnes !

Vous pouvez préparer les concours tout seul en achetant des livres et des annales de concours. Mais pour augmenter vos chances d’être reçu au concours et avoir un gros avantage sur les autres candidats, la meilleure solution est de vous inscrire à une formation préparatoire.

Une formation en ligne pour réussir le concours de sous-officier de gendarmerie vous permet de vous préparer à distance. Vous pouvez vous connecter à votre espace élève de n’importe quel endroit, quand vous le souhaitez et à votre rythme. Idéal pour les personnes qui habitent des petites villes, qui travaillent en parallèle, qui veulent se reconvertir ou qui n’arrivent pas à étudier toutes seules sans cadre.

C’est une formation de qualité, 90% des élèves sont satisfaits de leur préparation au concours de gendarme.

N’hésitez pas à demander une documentation gratuite en remplissant le formulaire ci-dessous, c’est sans engagement :

Gendarmerie - Bas - Servais

  • Demandez de suite votre Documentation Gratuite

  • Informatique et libertés * champs obligatoires.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.