Fiche Métier d’Ingénieur SIC dans la Police Nationale (ISIC)

Un Ingénieur des Systèmes d’Information et de Communication (ISIC) participe à la transformation numérique de l’État. Il conçoit de nouveaux outils numériques, les met en œuvre et les pilotes. Il peut également avoir un rôle de responsable et encadrer une équipe. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir ingénieur des systèmes d’information et de communication de la police nationale.

Ingénieur SIC

Synonymes et métiers associés : directeur des services compétents en matière de systèmes d’information et de communication, gendarme N’Tech, gendarme SIC.
Niveau d’étude ou diplôme minimum : BAC+5.
Salaire débutant : 2.400€ net par mois (Paris).
Statut : fonctionnaire d’État.
Limite d’âge pour le recrutement : aucune.

1. Que fait l’ISIC, missions, tâches et fonctions
2. Quel est le salaire d’un Ingénieur SIC, son évolution de carrière
3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir Ingénieur SIC

1. Que fait l’ISIC, missions, tâches et fonctions

1.1 Quotidien de ce métier

Un Ingénieur des Systèmes d’Information et de Communication (ISIC) remplit plusieurs missions différentes. Il est par exemple chargé de concevoir, de mettre en œuvre, de contrôler et d’apporter son expertise et ses conseils en ce qui concerne les systèmes d’information et de communication du ministère de l’Intérieur. Il gère différents projets et prend part au développement des infrastructures des SIC utilisées par la police nationale.

Il peut aussi encadrer d’autres agents qui exercent des missions similaires. Ces derniers sont alors placés sous sa responsabilité. L’ingénieur doit alors partager les tâches à accomplir et surveiller que le travail soit correctement effectué. Il joue alors le rôle de directeur des services compétents en matière de systèmes d’information et de communication. C’est lui qui pilote les activités de son service et fixe les objectifs en fonction des besoins et des attentes de sa hiérarchie.

Son travail implique un haut niveau d’expertise, de connaissances et de compétences. Il est par exemple chargé de dématérialiser certaines procédures policières. Il s’agit alors de simplifier certaines procédures internes et administratives concernant les citoyens.

Ces procédures peuvent concerner des verbalisations, des dépôts de plainte, ou encore des demandes spécifiques adressées à la police nationale. Les informations sont centralisées sur un serveur afin d’accélérer les démarches. Grâce à lui, le service public est davantage performant.

Un ingénieur SIC travaille également sur l’amélioration de la sécurité informatique. Il s’agit par exemple de sécuriser les serveurs de la police nationale contre le hacking, de protéger le renseignement, ou encore de créer des outils pour lutter contre le terrorisme.

L’ISIC travaille aussi à la simplification de la gestion de crise en concevant des solutions informatiques, et prend part à la recherche et au développement, à la création de nouveaux services mobiles. Il définit la politique de Système d’Information (SI) de l’État en effectuant des audits de projets, et en définissant des stratégies d’urbanisation interministérielles afin de faciliter les échanges d’information.

Son travail concerne donc directement la stratégie et la gouvernance de la police nationale et du ministère de l’Intérieur. Il accompagne et participe activement à la transformation numérique de l’État. Cela permet notamment aux forces armées de faire face aux nouvelles problématiques souvent liées à Internet. C’est lui qui développe notamment le Cloud de l’État, le Hackaton, FranceConnect, et prend part à la création de startups de l’État.

Le métier d’ingénieur des systèmes d’information et de communication de la police nationale regroupe différentes spécialités :

  • urbaniste,
  • architecte fonctionnel et technique,
  • chef de projet,
  • assistant à maîtrise d’ouvrage,
  • expert technique,
  • expert en radio et transmissions,
  • administrateur systèmes, réseaux ou sécurité,
  • concepteur/développeur,
  • gestionnaire d’un portefeuille client,
  • chargé de mission maîtrise des risques de sécurité,
  • intégrateur de solutions logicielles.

1.2 Tenue et équipement

Un ingénieur des systèmes d’information et de communication a le même uniforme qu’un autre agent de police. Il porte un polo à manches courtes ou longues, un pantalon noir et un pull selon la saison.

Mais il n’est pas habilité pour posséder une arme. Il a néanmoins accès à du matériel de pointe comme des ordinateurs très puissants, des serveurs sécurisés, et divers outils informatiques.

1.3 Qualités essentielles, compétences nécessaires

Un ingénieur SIC doit tout d’abord faire preuve d’excellence dans son métier. Il doit avoir une très bonne connaissance des systèmes d’information et de communication, et effectuer une veille dans ce domaine. Il faut également qu’il sache se montrer créatif et être force de proposition afin d’innover et de concevoir de nouveaux outils. Il doit aussi être très rigoureux et minutieux, car ses missions concernent les technologies de pointe qui doivent être sans faille.

Il doit aussi faire preuve d’autorité lorsque qu’il est amené à encadrer des équipes. Il doit savoir guider les agents placés sous sa responsabilité, et donner des ordres clairs et précis afin que le travail soit correctement effectué. Il doit donc posséder de grandes qualités humaines, et être très organisé afin de partager correctement le travail.

L’ingénieur doit également être particulièrement discret, car il peut développer des technologies stratégiques réservées aux services du ministère de l’Intérieur. Il doit aussi respecter les ordres qui lui sont donnés par sa hiérarchie.

1.4 Débouchés, recrutement, où exercer ce métier

C’est donc un métier en plein développement, bien que les places disponibles ne soient pas nombreuses. C’est en effet un métier très spécialisé.

Après son recrutement, un ingénieur SIC peut travailler pour différents services de l’Etat :

  • Ministère de la Culture,
  • Ministère des Solidarités et de la santé,
  • Ministère de l’Économie et des finances,
  • Ministère de la Transition écologique et solidaire,
  • Ministère de l’Agriculture et de l’alimentation,
  • Ministère de la Justice,
  • Ministère de l’Intérieur (dont la police nationale).

Lorsqu’un nouvel ingénieur est recruté, il bénéficie d’un accompagnement à la prise de poste.

1.5 Horaires, conditions et temps de travail

Un ingénieur SIC de la police nationale travaille en semaine et à des horaires réguliers, mais il peut être de permanence le week-end ou en soirée.

Il doit d’ailleurs se rendre disponible lors de gestions de crise, ou à l’occasion de la mise en œuvre de nouvelles technologies.

Programmation sur un ordinateur.

2. Quel est le salaire d’un Ingénieur SIC de la police, son évolution de carrière

Un ingénieur des systèmes d’information et de communication gagne un salaire correspondant à son grade et à son échelon. Ce salaire dépend donc d’une grille indiciaire.

Il faut savoir qu’il existe trois grades au sein de ce métier :

  • Ingénieur des Systèmes d’Information et de Communication : entre 1.827,55€ et 3.153,69€ brut par mois,
  • Ingénieur Principal des Systèmes d’Information et de Communication : entre 2.343,01€ et 3 776,94€ brut par mois,
  • Ingénieur Hors Classe des Systèmes d’Information et de Communication : entre 3.069,35€ et 4.554,82€ brut par mois.

Il faut ajouter à ce salaire indiciaire brut de nombreuses primes et indemnités.

Pour donner un ordre d’idée, un ingénieur débutant touchera un salaire net (primes incluses) d’environ 2.400€ à Paris et 2.100€ en province.

Un ISIC est amené rapidement à prendre des responsabilités, et à manager des équipes. C’est un métier qui offre plusieurs opportunités et permet d’avoir une mobilité géographique mais aussi fonctionnelle au sein de l’administration publique.

Ils peuvent ainsi se spécialiser et intégrer des fonctions principalement organisationnelles, techniques, ou encore managériales.

S’il le souhaite, il peut aussi changer de métier au sein de la fonction publique grâce à des équivalences ou se reconvertir dans le privé.

3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir Ingénieur SIC

Pour devenir ingénieur des systèmes d’information et de communication, il faut réussir un concours interne ou externe.

  • Concours externe d’ISIC :

Pour pouvoir s’inscrire au concours, il est nécessaire de posséder un BAC+5, c’est-à-dire soit un diplôme d’ingénieur, soit un Master 2 dans le domaine des SIC. Il faut également être français ou ressortissant de l’union européenne. Il n’y a aucune limite d’âge.

  • Concours interne :

Pour y prendre part, il faut justifier au minimum quatre années de services publics au 1er janvier de l’année du concours. Il faut également posséder un BAC+5 dans le domaine des SIC.

Chaque concours est composé d’une étape d’admissibilité puis d’admission :

  • Admissibilité :

La première étape d’admissibilité se fait sur dossier. Il faut pour cela envoyer un descriptif de projet ou un rapport de stage à un service spécialisé du ministère de l’Intérieur.

  • Admission :

Les candidats dont le dossier est retenu doivent ensuite passer un entretien en Île-de-France. Lorsque les résultats sont annoncés, un classement est dévoilé. Les lauréats les mieux notés sont les premiers à pouvoir choisir leur poste.

Tout au long de leur première année d’exercice, ils bénéficient d’un accompagnement à la prise de poste. Ce n’est qu’au bout de cette première année qu’ils sont titularisés.