Concours Surveillant Pénitentiaire (Gardien de Prison)

Vous voulez devenir gardien de prison ? Bonne nouvelle : le ministère de la Justice recrute ! Vous trouverez dans ce guide toutes les informations dont vous aurez besoin pour vous inscrire et réussir les concours de surveillant pénitentiaire.

Surveillant pénitentiaire

Le métier de surveillant de prison fait partie de la fonction publique d’État et dépend du ministère de la Justice. Il appartient au corps du personnel d’encadrement et d’application de surveillance de l’administration pénitentiaire de Catégorie C.

Le corps est composé de 4 grades :

. Surveillant et surveillant principal,
. Surveillant brigadier,
. Premier surveillant,
. Major pénitentiaire.

Pour débuter dans le métier, au grade de surveillant et de surveillant principal, le candidat a plusieurs possibilités :

. passer le concours externe de surveillant pénitentiaire,
. postuler à un recrutement sans concours (le dispositif des emplois réservés et le recrutement des travailleurs handicapés).

A noter : si vous souhaitez d’avantage travailler sur la réinsertion des détenus, vous pouvez vous orienter vers le Concours de Conseiller Pénitentiaire d’Intertion et de Probation (CPIP).

1. Conditions d’accès au métier de Gardien de Prison :
2. Dates et inscription au Concours de Surveillant Pénitentiaire 2019 :
3. Épreuves du Concours de Surveillant Pénitentiaire :
4. Recrutement, formation et titularisation des Surveillants de Prison :
5. Recevoir une documentation gratuite pour réussir le Concours de Surveillant Pénitentiaire :

EFM - Surveillant Pénitentiaire - Haut

  • Réussir son Concours de Surveillant Pénitentiaire - Documentation Gratuite

  • Informatique et libertés * champs obligatoires.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

1. Conditions d’accès au métier de Gardien de Prison :

Quelle que soit la voie d’entrée, tous les candidats qui souhaitent intégrer la fonction publique doivent répondre à certains critères :

. être de nationalité française,
. jouir de ses droits civiques (droit de vote, droit d’éligibilité, etc.),
. avoir le bulletin N°2 du casier judiciaire vierge d’infractions incompatibles avec l’exercice du métier de surveillant,
. être recensé et avoir effectué le service national en vigueur, la Journée Défense et Citoyenneté (JDC),
. être déclaré physiquement apte.

En fonction du mode de recrutement correspondant à son profil, le candidat doit répondre à d’autres conditions spécifiques.

1.1 Conditions d’accès du Concours Externe de Gardien de Prison :
1.2 Conditions d’accès au recrutement sans concours :

1.1 Conditions d’accès du Concours Externe de Gardien de Prison :

C’est le mode de recrutement principal pour devenir gardien de prison.

Pour s’inscrire au concours de surveillant pénitentiaire, le candidat doit :

. avoir entre 19 et 42 ans au 1er janvier de l’année du concours,
. détenir le Diplôme National du Brevet (DNB), aussi appelé le brevet des collèges, ou un diplôme professionnel équivalent (niveau V) de type CAP/BEP,
. être apte au service actif de jour comme de nuit,
. avoir une vision, après correction, au moins égale à 15 dixièmes pour les deux yeux avec au moins 5 dixièmes pour un œil,
. être en mesure d’accomplir tous les gestes professionnels liés au contrôle par l’œilleton. Pour ce faire, l’axe des yeux de l’agent doit se situer au minimum à 1.50 mètre du sol.

Pour contrôler les conditions médicales, le candidat admis aux épreuves passe un contrôle avant d’être définitivement intégré en formation. Il est également soumis à un dépistage de produits illicites. L’examen est réalisé par un médecin agrée.

Nb condition d’âge et de diplôme : le candidat peut obtenir une dérogation pour la condition de diplôme et d’âge s’il a ou a eu 3 enfants à sa charge ou s’il est sportif de haut niveau. L’âge maximum peut également être reculé d’un certain nombre d’années sous certaines conditions (enfant handicapé à charge, parent célibataire, service militaire, etc.). Enfin, si le candidat a 42 ans une année durant laquelle aucun concours n’est ouvert, il est admis à passer le concours suivant.

À noter : le candidat peut passer le concours le nombre de fois qu’il le souhaite.

1.2 Conditions d’accès au recrutement sans concours :

Le métier de surveillant de prison est également accessible sans concours grâce à deux modes de recrutement spécifiques :

. les emplois réservés,
. le recrutement des travailleurs handicapés.

Les conditions d’accès varient selon le dispositif.

  • Conditions pour être recruté via les emplois réservés :

Ces emplois sont destinés en priorité :

. aux pensionnaires d’invalidité militaire, aux victimes civiles de guerre et d’actes terroristes,
. aux victimes d’accidents lors de l’assistance d’une personne en danger ou au cours de leur service pour la collectivité,
. à leurs conjoints et enfants ayant moins de 21 ans au moment des faits,
. aux orphelins de guerre,
. aux enfants de Harkis.

Les militaires en activité depuis 4 ans, ayant reçu l’autorisation de leur hiérarchie, et les anciens militaires qui ont quitté l’institution depuis au moins 3 ans ont le droit d’utiliser ce dispositif, mais leur candidature n’est pas prioritaire.

  • Conditions pour être recruté en tant que travailleur handicapé :

Le candidat doit répondre aux conditions communes de recrutement dans la fonction publique (nationalité française, casier vierge, service national, etc.), mais également :

. être bénéficiaire de l’obligation de l’emploi. Pour en bénéficier, il faut avoir obtenu la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) ou se trouver dans une des situation évoquées à l’Article L323-3 du code du travail,
. avoir le brevet des collèges ou un diplôme professionnel de niveau V enregistré par le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

Concours surveillant pénitentiaire

2. Dates et inscription au Concours de Surveillant Pénitentiaire 2019 :

2.1 Inscription au Concours de Surveillant de Prison :
2.2 Recrutement des Emplois Réservés et des Travailleurs Handicapés :

2.1 Inscription au Concours de Surveillant de Prison :

Chaque année, 1 à 2 sessions du concours sont habituellement organisées.

Les dates des concours sont mises à jour chaque année sur le site du ministère de la Justice. Il est donc conseillé de le consulter régulièrement.

Deux sessions ont été prévues pour le recrutement des surveillants en 2019. Pour la première, les inscriptions se sont déroulées fin 2018.

La deuxième session de recrutement débute le 8 avril 2019. Le candidat a jusqu’au 10 mai pour s’inscrire. Les épreuves écrites auront lieu le 3 juillet, les épreuves sportives du 2 au 6 septembre et les épreuves orales du 16 septembre au 14 octobre. Les résultats seront consultables à partir du 30 octobre 2019.

À noter : les dates des épreuves peuvent encore être modifiées.

Pour s’inscrire, le candidat doit se rendre sur le site officiel spécialement mis en place.

Si le candidat possède, en plus des conditions d’âge et de diplôme, une expérience de 3 ans minimum dans les métiers de la sécurité, il peut décider d’opter pour une épreuve orale de Reconnaissance des Acquis d’Expérience Professionnelle (RAEP). Dans ce cas, il doit choisir le lien d’inscription indiqué.

Dans les 2 cas, l’inscription se fait directement sur internet. Le candidat remplit ses informations (état civil, lieu de naissance, situation familiale, adresse postale, diplôme et profession). Il choisit l’épreuve orale selon son profil : l’entretien oral commun ou un entretien RAEP.

Si le candidat veut passer l’entretien RAEP, il doit également, au moment de l’inscription, télécharger, remplir et renvoyer par courrier postal le dossier RAEP. Sans ce dossier, sa candidature ne sera pas prise en compte.

Le dossier doit retracer de manière détaillée les formations et le parcours professionnel du candidat dans le domaine de la sécurité. Il devra y joindre plusieurs pièces justificatives (certificat de travail, diplôme, etc.).

Après l’inscription, le candidat reçoit un e-mail de validation lui indiquant son centre d’examen. Le centre se trouve généralement dans une ville du département du candidat ou un département limitrophe.

Il y est également indiqué les numéros d’inscription et de certificat avec lesquels il pourra modifier ou supprimer son inscription jusqu’à la date limite d’inscription.

S’il ne le reçoit pas sous 24h l’e-mail de confirmation, le candidat peut demander ses numéros à l’adresse mail suivante : concours-svt.dap@justice.gouv.fr.

À noter : s’il ne peut pas s’inscrire sur internet, le candidat peut faire une demande de dossier papier par écrit au ministère de la Justice (direction de l’administration pénitentiaire), 13, place Vendôme, 75 042 Paris Cedex 01.

2.2 Recrutement des Emplois Réservés et des Travailleurs Handicapés :

  • Recrutement des Emplois Réservés :

Pour postuler à des emplois réservés, le candidat, qui répond aux conditions précitées, doit constituer un passeport professionnel auprès du service départemental de l’Office National des Anciens Combattants et victimes de guerre (ONAC). Un conseiller l’aidera à réaliser ce passeport.

Le dossier détaille le parcours du candidat, ses formations, ses diplômes et compétences. En fonction des compétences et des souhaits du candidat, le conseiller y note le métier vers lequel il peut s’orienter.

Pour pouvoir postuler à un emploi réservé de surveillant pénitentiaire, le candidat doit absolument l’avoir mentionné dans son passeport. Il est ensuite inscrit sur une liste d’aptitude pendant 5 ans. Cette procédure peut être effectuée à n’importe quel moment de l’année.

Le ministère de la Justice publie chaque année un arrêté de recrutement pour déclarer le nombre de postes ouverts tous dispositifs confondus.

En 2019, ce sont 59 postes qui ont été ouverts pour les emplois réservés. Le ministère communique ses besoins auprès du pôle de la Défense Mobilité du ministère de la Défense, qui s’occupe des emplois réservés. Ce dernier présélectionne tous les candidats inscrits sur la liste d’aptitude. Elle les informe du recrutement en cours et leur communique les modalités d’inscriptions.

Le candidat intéressé envoie son passeport professionnel et une lettre de motivation à la direction interrégionale des services pénitentiaires de la prison pour laquelle il postule.

  • Recrutement des Travailleurs Handicapés :

Chaque année, le site des métiers du ministère de la Justice publie un avis d’ouverture spécifique au recrutement des travailleurs handicapés au métier de surveillant. Il y est détaillé la procédure d’inscription, la localisation des postes à pourvoir et le nombre de postes ouverts pour chaque centre de détention.

En 2019, 36 postes sont ouverts par arrêté pour les travailleurs handicapés. Pour postuler, le candidat doit constituer un dossier de candidature contenant :

. un CV détaillant ses études et son parcours professionnel,
. une lettre de motivation avec le lieu d’affectation demandé,
. un certificat médical d’un médecin agréé, attestant de la compatibilité du handicap avec le poste de surveillant (pour obtenir la liste des praticiens, le candidat doit contacter la direction inter-régionale des services pénitentiaires dont il dépend),
. une photocopie de la pièce d’identité et de l’attestation de la carte vitale,
. un Justificatif du Service National (JDC),
. une photocopie des diplômes ou une attestation du niveau d’études requis,
. une photocopie des attestations de travail,
. l’attestation de qualité de travailleur handicapé de la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH).

Le candidat peut postuler auprès de plusieurs directions inter-régionales où des postes sont ouverts. Dans ce cas, il doit envoyer un dossier par candidature au service chargé du recrutement. Les adresses postales de ces services sont indiquées dans l’avis de recrutement.

  • Sélection sur dossier :

Que ce soit pour les emplois réservés ou les travailleurs handicapés, la sélection se fait tout d’abord par dossier.

Si il est présélectionné, le candidat est convoqué à passer un entretien par la Direction inter-régionale des services pénitentiaires auprès de laquelle il a postulé. Pendant l’entretien, le jury vérifie l’aptitude du candidat à occuper l’emploi de surveillant pénitentiaire et cherche à apprécier ses motivations.

Si le candidat réussit son entretien, il ne devra passer aucune épreuve écrite ou sportive.

À noter : les personnes ayant un handicap peuvent également décider de passer le concours commun. Dans ce cas, l’épreuve écrite peut être aménagée (temps supplémentaire, utilisation d’un ordinateur, etc.) mais pas les épreuves sportives.

3. Épreuves du Concours de Surveillant Pénitentiaire :

Les candidats au concours reçoivent leur convocation environ 15 jours avant le début des épreuves. Elle donne lieu, de la date et de l’heure de passage aux épreuves. Le candidat doit se présenter muni de sa carte d’identité, de son numéro de dossier et d’un certificat médical attestant qu’il est apte à passer les épreuves sportives.

Le concours de surveillant pénitentiaire est constitué d’une épreuve d’admissibilité, de deux épreuves d’admission, de tests psychotechniques et d’un entretien avec un psychologue.

Les candidats admis recevront un e-mail et les candidats non-admis, un relevé de notes par courrier postal.

3.1 Épreuve d’admissibilité du Concours :
3.2 Épreuves d’admission du Concours :
3.3 Tests psychotechniques et entretien avec un psychologue :

3.1 Épreuve d’admissibilité du Concours :

C’est une épreuve écrite de 3 heures (coefficient 3) composée de :

. une série de questions à choix multiple,
. une série de questions de raisonnement logique,
. la rédaction d’un compte-rendu d’incident.

  • Questions à Choix Multiple (QCM) :

Les QCM portent sur les sujets suivants :

. l’évolution historique de la France et de l’Europe depuis le début du XXème siècle,
. les institutions et les principes de la Ve République,
. la géographie physique, humaine et économique de la France et de l’Europe,
. l’actualité récente (relations internationales, vie politique, mouvements culturels, sport, vie quotidienne, etc.).

Exemples de QCM :

Qui a écrit la Marseillaise ?

a ) Rouget de Lisle
b ) Napoléon
c ) Coubertin

Combien de mandats consécutifs un président de la République en France peut-il exercer ?

a ) il n’y a pas de limitation
b ) 2
c ) 3

Qu’est-ce que l’Etna ?

a ) un volcan
b ) une montagne
c ) un fleuve

Qu’appelle-t-on le 9e art ?

a ) la bande dessinée
b ) le cinéma
c ) le théâtre

Quel athlète bat le record du monde du décathlon en septembre 2018 ?

a ) Kevin Mayer
b ) Carl Lewis
c ) Renaud Lavillenie

  • Questions de raisonnement logique :

Les questions de raisonnement logique cherchent à apprécier les capacités d’analyse, d’observation et de déduction du candidat.

Exemples de questions de raisonnement :

. Votre médecin vous donne 3 cachets à prendre à raison de 1 toutes les demi-heures. Combien de temps cela dure-t-il ?

. En pédalant à vitesse constante, Vincent parcourt 10 km en 15 minutes. Combien de temps mettra-t-il pour parcourir 20 km ? Combien de temps mettra-t-il pour parcourir 2 km ?

. Effectuer les calculs suivants :

a) 52,4 + 3,7 x 4 + 2,7 x 2
b) (5,4 – 3,7) x 3 + 4,7 »

. En 3e A, il y a 30 élèves dont 40% de filles. En 3e B, il y a 20 élèves dont 60% de filles. Si on regroupe les deux classes en une seule, quel est alors le pourcentage de filles ?

. Convertir les longueurs suivantes en mètres : 4,3 km, 23 mm, 5,7 dm, 24,5 cm.

  • Compte rendu d’incident :

La rédaction d’un compte-rendu d’incident met les candidats en situation professionnelle. Ils devront en rédiger régulièrement à leur poste de surveillant. Durant l’épreuve un incident est présenté. À partir d’un ou de plusieurs documents (code pénal, règles de déontologie, etc.) le candidat doit rédiger un compte-rendu.

Il doit être capable de rendre compte de la situation de manière synthétique et ordonnée. Il doit prendre en considération le fait que le compte-rendu servira à ce que son supérieur prenne une décision sur les suites à donner à l’incident. Il doit respecter la forme, faire attention à l’orthographe et à la syntaxe.

Exemple de compte-rendu :

“A M. le Directeur du centre pénitentiaire X ville
S/C M. L’officier du Bâtiment CD2

Objet : Situation inquiétante du détenu X

J’ai l’honneur de porter à votre connaissance la situation inquiétante du détenu X.
De fait, ce jour, en mission de contrôle et de surveillance du 1er étage du bâtiment
CD2, lors de l’entrée dans la cellule de la personne détenue X, celle-ci m’a fait part
des pressions, voire des violences qu’elle subit par le détenu Y.

En effet, le détenu X dénonce le comportement du détenu Y qui cantine des produits
avec son numéro d’écrou et de ce fait, détient une grande influence sur une partie
des personnes incarcérées dans l’aile du bâtiment CD2.

J’ai contacté l’officier du bâtiment CD2 afin lui faire part du cas du détenu X. Je lui ai
demandé de recevoir le détenu X afin d’envisager un changement d’aile ou d’étage,
comme le prévoient les articles 16, 44 et 58 de la loi du 24 novembre 2009, circulaire
JUSD 923003 C du 9 décembre 1992 relative aux violences commises en milieu carcéral.

Compte tenu de tous ces éléments, une attention particulière doit être portée sur la 
personne détenue X.

Cette notation a été portée sur le cahier d’observation, en attendant un éventuel
changement d’étage. De plus, une surveillance plus approfondie du détenu Y est
demandée afin de distinguer sa position au sein d’un groupe et de mettre un terme à
son trafic éventuel.

Ce rapport a été demandé par l’officier du bâtiment CD2.

Surveillant LODUO”

Une note inférieure à 5/20 est éliminatoire.

Le nombre de points nécessaires pour être considéré admissible est déterminé à chaque session par le jury.

3.2 Épreuves d’admission du Concours :

Il y a 2 épreuves d’admission :

. l’épreuve sportive,
. l’épreuve orale.

  • Épreuve sportive :

La première épreuve d’admission est l’épreuve sportive (coefficient 2).

Elle est composée :

. d’une course de demi-fond (1.000 mètres pour les hommes, 400 mètres pour les femmes),
. d’une course de vitesse (80 mètres pour les hommes, 60 mètres pour les femmes),
. d’un lancer de poids (5 kg pour les hommes, 3 kg pour les femmes).

Le candidat a un seul essai pour la course de vitesse et 3 essais pour le lancer de poids.

À titre d’exemple, pour obtenir une note de 10/20, un homme doit courir 80 mètres en 12’’3, 1.000 mètres en 3’47’’ et lancer le poids à 5,22 mètres. Une femme devra courir 60 mètres en 9’’6, 400 mètres en 1’14’’ et lancer le poids à 6,54 mètres.

Il est indispensable de s’entraîner régulièrement avant les épreuves pour décrocher la note la plus élevée possible.

À noter : les femmes enceintes ou venant d’accoucher peuvent être dispensées si elles fournissent un certificat réalisé par un médecin agréé. Elles obtiendront une note équivalente à la moyenne des notes obtenues par l’ensemble des candidates.

  • Épreuve orale :

L’épreuve orale de 20 minutes (coefficient 5) est :

. soit un entretien de personnalité portant sur l’aptitude du candidat à exercer les fonctions de surveillant et sur ses motivations,

. soit un entretien RAEP portant sur la présentation des acquis professionnels du candidat. Seuls les personnes ayant 3 ans minimum dans les métiers de la sécurité sont autorisées à passer cette épreuve alternative. L’entretien ne porte, dans ce cas, que sur le dossier réalisé par le candidat à l’inscription au concours.

Une note inférieure à 10/20 à l’oral est éliminatoire.

3.3 Tests psychotechniques et entretien avec un psychologue :

Pour finir, le candidat doit passer des tests psychotechniques et un entretien avec un psychologue. La synthèse de ces tests et de l’entretien est donnée au jury pour les aider à cerner la personnalité du candidat. Ils ne sont pas notés, mais aident à la décision des examinateurs.

Gardien de Prison

4. Recrutement, formation et titularisation des Surveillants de Prison :

Avant d’être définitivement admis, le candidat qui réussi le concours de surveillant pénitentiaire fait l’objet d’une enquête de moralité. Les justificatifs, qu’il a joint à son inscription, sont également vérifiés.

S’il répond favorablement à cette enquête, il est nommé élève surveillant et suit une formation de 8 mois à l’École National d’Administration Pénitentiaire (ENAP) d’Agen. Il s’engage à servir l’État pendant au moins trois ans à compter de la date de sa titularisation.

L’élève alterne entre cours théoriques (droit pénitentiaire, connaissance des populations prises en charge, gestion du stress, techniques d’intervention, etc.) et mise en situation (bâtiment de simulation, gymnase, etc.). Il suit également des stages pratiques en établissement pénitentiaire (4 mois).

Tout au long des 8 mois, il est soumis à des contrôles de connaissance.

A la fin de la formation, l’élève surveillant peut être affecté partout en France même si une majorité des postes se situent en région parisienne.

Selon son classement, il pourra choisir son lieu d’affectation parmi une liste de postes offerts. Il y suivra un stage d’un an pendant lequel il sera également évalué.

En tant qu’élève puis stagiaire, il est rémunéré 1.466€ bruts par mois. S’il reçoit un avis favorable à l’issue du stage, il est titularisé au 1er échelon du grade de surveillant et surveillant principal. Il est alors rémunéré 1.522€ bruts par mois (hors primes).

Les lauréats des emplois réservés sont également rémunérés 1.466€ bruts, à l’exception des militaires encore en service qui conservent leur rémunération de militaire jusqu’au jour de leur titularisation au poste de surveillant pénitentiaire.

Les travailleurs handicapés sont recrutés en tant qu’agent contractuel de droit public. Ils suivent une formation de 20 mois à l’ENAP en alternant avec des stages dans un établissement pénitentiaire. À l’issue de leur formation, et à condition d’avoir reçu un avis favorable, ils sont également titularisés dans le corps des surveillants de l’administration pénitentiaire. Ils sont affectés à la prison pour laquelle ils ont postulé.

5. Recevoir une documentation gratuite pour réussir le Concours de Surveillant Pénitentiaire :

Les candidats au concours de surveillant pénitentiaire sont nombreux, il y a une forte concurrence et votre réussite n’est pas du tout garantie. Une bonne préparation est l’élément essentiel de votre succès.

Vous pouvez préparer le concours tout seul en achetant des livres. Mais pour augmenter vos chances d’être reçu au concours et avoir un gros avantage sur les autres candidats, la meilleure solution est de vous inscrire à une formation préparatoire.

Les Cour Servais proposent une formation en ligne pour réussir le concours de surveillant pénitentiaire. Formation que vous pouvez suivre de n’importe quel endroit, quand vous le souhaitez, à votre rythme. Idéal pour les personnes qui habitent des petites villes, qui travaillent en parallèle, qui veulent se reconvertir ou qui n’arrivent pas à étudier toutes seules sans cadre.

N’hésitez pas à demander une documentation gratuite en remplissant le formulaire ci-dessous, c’est sans engagement :

EFM - Surveillant Pénitentiaire - Bas

  • Préparer son Concours de Surveillant Pénitentiaire - Documentation Gratuite

  • Informatique et libertés * champs obligatoires.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.