Fiche Métier de Musicien de la Police Nationale

Un chef de musique de la police nationale et son adjoint prennent part à la gestion et à la direction artistique de la musique de la police nationale. Quant aux musiciens qui la composent, ils rejoignent l’une des formations, prennent par aux répétitions et participent à des concerts privés ou publics, en France et à l’étranger.

Musicien de la Police Nationale

Synonymes et métiers associés : tambour-major, professeur de musique.
Niveau d’étude ou diplôme minimum :
Études en alternance : non.
Salaire débutant : non communiqué.
Statut : contractuels.
Limite d’âge pour le recrutement : minimum 18 ans.

1. Que fait un Musicien de la Police Nationale, missions, tâches et fonctions
2. Quel est le salaire d’un Musicien dans la Police, son évolution de carrière
3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir Musicien de la Police

1. Que fait un Musicien de la Police Nationale, missions, tâches et fonctions

1.1 Quotidien de ce métier

Un chef de musique de la police nationale s’occupe de la direction artistique de la musique de la police nationale et des différents ensembles qui la composent. C’est lui qui décide par exemple des partitions qui seront jouées.

Il est également chargé de la gestion administrative des musiciens placés sous sa responsabilité et sous l’autorité du commandant de la formation des services. Il peut aussi prendre part aux recrutements, où être consulté pour départager plusieurs candidats.

Le chef de musique adjoint de la musique de la police nationale seconde quant à lui le chef de musique dans ses différentes missions quotidiennes. Il participe donc aux choix artistiques, ainsi qu’aux tâches administratives.

En ce qui concerne les musiciens, ce sont eux qui composent les différents ensembles. Ils prennent par aux répétitions, et participent à des représentations en France et à l’étranger.

Ces différents acteurs de la musique de la police nationale font partie d’une formation de prestige. Ils participent au rayonnement culturel de la France, en interprétant un répertoire éclectique. Il peut s’agir de musique classique, mais également de morceaux contemporains de différents styles.

Cela permet de valoriser et de préserver le patrimoine musical, tout en contribuant à son renouveau en faisant la promotion d’un répertoire contemporain. Certaines formations revisitent même des morceaux, et proposent des créations originales.

Les chefs de musique, adjoints, et musiciens participent également à des actions pédagogiques. Ils peuvent intervenir dans différentes structures publiques ou privées, afin de faire découvrir leur travail et sensibiliser les jeunes à la musique et aux arts.

Les musiciens jouent chacun d’un instrument différent, en fonction de la formation à laquelle ils appartiennent.

– L’Orchestre d’Harmonie : les musiciens qui en font partie jouent d’un instrument à vent, de percussions, ou encore de contrebasses à cordes. Ils interprètent des œuvres classiques, contemporaines, et des créations originales.

La musique française située entre le XVIIIème siècle et le XXème siècle est privilégiée. Il s’agit de poèmes symphoniques, et d’extraits de morceaux classiques. Certaines pièces sont créées exprès pour l’Orchestre d’Harmonie. Ses musiciens interprètent également des œuvres plus légères, jouées par exemple en plein air.

– La Batterie Fanfare : les musiciens qui en font partie jouent des percussions et des cuivres naturels. Ils font la promotion d’un patrimoine historique et militaire, tout en interprétant un répertoire très éclectique. Ils participent à de nombreux festivals internationaux. Ils peuvent aussi prendre part à l’enregistrement de disques.

– Les Ensembles de la Police Nationale :

Un musicien peut également faire partie de l’un des nombreux ensembles de la musique de la police nationale. Chaque ensemble, bande, octuor, quintette, quatuor ou formation est composée de musiciens spécialisés dans la pratique de certains instruments.

Eux aussi interprètent des œuvres classiques, mais également un répertoire plus moderne et des compositions créées spécifiquement pour la musique de la police nationale. Ils doivent aussi mettre en valeur la famille d’instruments qu’ils pratiquent.

La musique de la police nationale compte :

  • l’Ensemble de Cuivres,
  • l’Ensemble d’Anches,
  • l’Ensemble des Tambours et Percussions,
  • la Bande de Hautbois,
  • l’Octuor à Vent,
  • le Quintette à Vent,
  • le Quintette de Cuivre,
  • le Quatuor de Clarinette,
  • le Quatuor de Saxophone.

Les musiciens de la musique de la police nationale peuvent aussi faire partie de la Formation Jazz, ou de la Formation Dixieland.

Les musiciens de la Formation Jazz interprètent des standards du genre, mais sont aussi concernés par le Swing, le Funk, et la musique latine. Ils jouent principalement lors de concerts, de réceptions et de cocktails.

Les musiciens de la formation Dixieland s’inspirent quant à eux de la musique de la Nouvelle-Orléans. Ils interviennent dans des contextes similaires à ceux de la Formation Jazz.

1.2 Tenue et équipement

Lorsqu’ils sont en représentation, les différents acteurs qui composent la musique de la police nationale doivent porter un costume intégrant certains codes de la police comme des épaulettes, des bandes verticales bleues le long du pantalon, et parfois même un képi.

Le costume est le plus souvent noir, mais il peut également être de couleur blanche ou bleu marine.

Les musiciens, le chef de musique et son adjoint ne sont pas armés. Ils ont accès à des instruments et à des salles de répétitions.

1.3 Qualités essentielles, compétences nécessaires

Un chef de musique de la police nationale et son adjoint doivent tout d’abord être d’excellents musiciens, mais également avoir des compétences en termes d’organisation et de gestion. Ils doivent aussi avoir le sens des relations humaines, car ils sont amenés à gérer les différents ensembles.

Quant aux musiciens, il faut également qu’ils soient très bons dans la pratique de leurs instruments. Ils doivent aussi faire preuve d’une très grande rigueur, car ils participent au rayonnement du patrimoine culturel de la France, et valorisent l’image de la police nationale. Ils doivent accepter de recevoir des critiques constructives afin de se perfectionner sans cesse pour viser l’excellence. Ils ne doivent pas non plus redouter de se produire en public, car ils participent à de nombreux concerts.

Ces différents acteurs doivent faire preuve d’une grande disponibilité et aimer voyager, car ils se produisent dans de nombreux événements en France comme à l’étranger. Ils doivent donc apprécier le travail en groupe et la vie en communauté lors des déplacements. Il faut aussi qu’ils respectent la déontologie policière et la hiérarchie.

1.4 Débouchés, recrutement, où exercer ce métier

Le chef de musique, son adjoint et les musiciens exercent principalement à Paris, mais ils sont amenés à se déplacer à l’étranger.

Selon les instruments qu’ils pratiquent, ils sont recrutés dans l’un des groupes suivants.

  • L’Orchestre d’Harmonie : environ 90 musiciens,
  • La Batterie Fanfare : 40 musiciens,
  • La Formation Jazz : 5 musiciens au maximum.

Les effectifs des différents ensembles et de la Formation Dixieland sont variables.

Il existe donc peu de places disponibles et la sélection est rigoureuse. Le chef de musique, son adjoint et les musiciens sont recrutés par voie contractuelle, et les contrats sont renouvelables.

1.5 Horaires, conditions et temps de travail

Le chef de musique, son adjoint et les musiciens sont amenés à travailler de longues heures en journée, en soirée, les week-ends et les jours fériés.

Ils peuvent avoir à effectuer plusieurs heures supplémentaires avant un concert important, lors de répétitions. Ils travaillent jusqu’à 66 ans maximum.

Musicienne de la Police Nationale

2. Quel est le salaire d’un Musicien dans la Police, son évolution de carrière

Nous n’avons aucune information sur la rémunération des musiciens dans la police nationale.

3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir Musicien de la Police

3.1 Devenir Chef de musique ou Chef de musique adjoint

Les métiers de chef de musique ou chef de musique adjoint au sein de l’Orchestre d’Harmonie de la Police Nationale sont accessibles aux personnes qui respectent au minimum l’une des conditions suivantes :

  • Faire partie d’un corps de la police nationale et posséder au moins deux distinctions ou prix parmi la liste qui suivra, dont au minimum un titre relatif à la direction d’un orchestre, ou alors qui prouve certaines compétences dans ce domaine.
  • Être un militaire ou un fonctionnaire civil ne faisant pas partie des cadres de la police nationale.
  • Répondre aux conditions d’accès à la fonction publique.
  • Être professeur dans un conservatoire national supérieur de musique, ou alors être titulaire d’une chaire d’enseignement musical dans l’enseignement supérieur.

Les militaires, fonctionnaires civils, professeurs et autres candidats doivent tous posséder au moins un titre ou prix parmi les suivants. Les professeurs doivent en posséder au minimum un en lien avec la direction d’un orchestre. Il doit sinon prouver cette compétence.

Certaines équivalences sont acceptées, mais c’est au jury de décider lesquelles.

Liste des prix et titres :

  • Premier prix d’un conservatoire national supérieur de musique (Paris ou Lyon).
  • Prix gagné au sein d’un établissement d’enseignement supérieur de musique à l’étranger.
  • Certificat d’aptitude à enseigner dans des conservatoires ou écoles de musique, délivré par le ministère de la culture.
  • Titres obtenus lors de concours internationaux de direction d’orchestre ou d’écriture, reconnus par le ministère de la culture.
  • Directeur d’un Conservatoire à Rayonnement Départemental.
  • Directeur d’un Conservatoire à Rayonnement Régional.
  • Titres obtenus lors de concours musicaux internationaux, reconnus par le ministère de la culture.

Un chef de musique adjoint peut également justifier de l’obtention d’un premier prix d’un conservatoire national supérieur de musique. Il s’agit des conservatoires de Paris et de Lyon.

Les chefs de musique et les adjoints doivent se soumettre à des concours comprenant des épreuves d’admissibilité, des répétitions et des épreuves d’admission.

3.1.1 Concours de Chef de musique

Phase d’admissibilité :

  • Épreuve d’orchestration de l’orchestre d’harmonie, d’une œuvre inédite pour piano (durée 8 heures, coefficient 1).
  • Rédaction d’un document relatif un à sujet professionnel (durée 3 heures, coefficient 1).

Phase d’admission :

  • Épreuve d’orchestre qui est suivie d’une seconde épreuve de direction d’orchestre d’une œuvre originale imposée et destinée à l’orchestre d’harmonie. Pour finir, le candidat doit réussir une épreuve en lien avec une œuvre imposée de jazz ou de variété (durée 35 minutes, coefficient 1).
  • Direction d’une musique en exercice lors d’événements spécifiques comme un défilé ou une cérémonie officielle (durée 15 minutes, coefficient 1).
  • Évaluation des connaissances générales suivie d’un entretien avec un jury (durée 30 minutes, coefficient 2).

3.1.2 Concours de Chef de musique adjoint

Phase d’admissibilité :

  • Épreuve d’orchestration similaire à celle de chef de musique (durée 4 heures, coefficient 1).
  • Rédaction d’un document en lien avec un sujet professionnel (durée 3 heures, coefficient 1).

Phase d’admission :

  • Épreuves, durées et coefficients similaires à ceux de chef de musique.

Pour devenir musicien au sein de l’un des ensembles de la musique de la police nationale, il faut avoir été diplômé d’un conservatoire, être titulaire de prix et de distinctions, et justifier de compétences affirmées dans la pratique d’un instrument. Les différents profils sont étudiés et les candidats peuvent avoir à se présenter devant un jury.