You Are Here: Home » Maître-Chien dans la Police Nationale

Maître-Chien dans la Police Nationale


Le maître-chien dans la Police Nationale et son compagnon de travail à quatre pattes constituent une équipe opérationnelle et efficace pour trouver des explosifs, des drogues, interpeller des personnes dangereuses et retrouver les disparus. C’est un métier qui permet de vivre sa passion pour les chiens tout en travaillant à préserver la sécurité du pays.

Les missions :

Le maître-chien de la police est avant tout un gardien de la paix et son rôle et d’assurer la protection et la sécurité des biens et des personnes. L’équipe formée par le chien et son conducteur (nom donné au maître-chien qui travaille avec l’animal) est très utile. Avec sa formation particulière pour travailler avec un chien au sein d’une unité cynophile, le conducteur peut effectuer différentes tâches en fonction de son affectation et de son niveau de formation :

– Travailler dans la section patrouille qui a un double rôle de détection et d’intervention. Le maître-chien et son animal effectuent un service de prévention et de lutte contre la délinquance en permanence. Cette section est opérationnelle 24h /24 et 7j/7 et intervient aussi pour rechercher des personnes disparues sur demande des autres services de police.

La section patrouille est aussi constituée d’une équipe de démonstration qui donne des représentations canines de dressage lors des expositions, des foires ou des salons. Les maîtres-chiens de l’unité cynophile peuvent alors faire comprendre au public leur travail, ce qui contribue à rapprocher les policiers de la population.

– Travailler dans la section de capture : dans laquelle le policier doit capturer les chiens errants, ceux qui représentent un danger pour la population et les animaux agressifs ou victimes de blessures. Ce service s’effectue autant dans l’espace public que chez les particuliers.

Le rôle du maitre-chien est aussi de prévenir les risques liés à un chien dangereux circulant en liberté dans les rues et le neutraliser avec l’équipement adapté. Il a aussi pour mission de sensibiliser les propriétaires de chiens au sujet de la réglementation : laisse et plaque d’identification obligatoires, et port de la muselière pour certaines races.

– Travailler dans la section stupéfiant : dans ce cas, l’équipe constituée du conducteur et du chien prend part aux opérations de recherches de drogues et vient renforcer l’action des autres services de police.

– Travailler dans la section « explosifs » : les membres de l’unité cynophile viennent en renfort auprès des autres services de police pour lutter contre les menaces terroristes en dépistant les engins explosifs et aident à organiser les dispositifs de sécurité pour protéger la population lors des rassemblements publics.

Salaire et évolution de carrière :

Le maitre-chien est un gardien de la paix et gagne donc un salaire identique à celui-ci puisqu’il est fonctionnaire. En début de carrière son salaire est de 1.700 € net par mois dans la capitale et 1.540 € en province.

Comme pour les autres gardiens de la paix, après quatre années en tant que titulaire, le maitre-chien peut se présenter au concours interne pour devenir lieutenant de police.

Pour évoluer, différents niveaux de formation sont accessibles et le policier pourra devenir dresseur de chien ou formateur de conducteur pour les sections de patrouille ou se spécialiser de la même manière dans une section de recherche.

Les conditions pour devenir Policier Maître-Chien :

La première condition indispensable est d’être gardien de la paix et donc, d’avoir réussi le concours et suivi l’année de formation à l’école de police comme élève gardien de la paix.

Ensuite, il faut effectuer au moins une année de service actif comme gardien de la paix stagiaire afin de devenir titulaire.

Enfin, le policier qui veut devenir maître-chien doit cumuler au moins deux ans d’ancienneté au poste de titulaire avant de pouvoir demander à rejoindre l’unité spécialisée cynophile.

Il faudra que le gardien de la paix, correspondant aux critères décrits au paragraphe précédent, réponde à un télégramme d’ouverture de poste de maître-chien de la Police Nationale car le recrutement se fait uniquement en interne. Il fera parvenir sa demande de candidature à sa hiérarchie. Son dossier sera d’abord examiné et s’il est jugé recevable, le gardien de la paix devra passer différentes épreuves de sélection variables selon les unités. Enfin il passera devant un jury pour un entretien.

Le policier qui passe toutes les épreuves avec succès intègre ensuite l’unité cynophile et débute la formation de maître-chien. Il commence par suivre et observer une unité en poste et l’accompagne partout en mission. Ensuite il part en formation au centre national de formation des unités cynophiles de Cannes-Ecluses (CNUFC) en Seine et Marne ou en centre régional selon qu’il choisisse de travailler dans une unité de patrouille ou dans une unité de recherche. (La formation pour l’unité de recherche n’existe qu’au CNUFC).

Au CNUFC, toutes les formations sont dispensées, que ce soit pour apprendre le métier des unités de patrouille ou des unités de recherche.

Voici les différents niveaux de qualifications, chaque niveau nécessite une formation de trois mois (soit un an pour effectuer la formation complète pour chaque section, mais chacun peut s’arrêter au niveau de compétence désiré).

– Section patrouille : conducteur, homme d’attaque, dresseur et moniteur.

– Section recherche : assistant technique (formation facultative), conducteur, dresseur et moniteur. Le moniteur est le seul qui puisse dresser les chiens et former les hommes. Et le chien ne peut travailler que dans une seule section : patrouille ou recherche et non les deux.

Contact - © Police-nationale.net

Scroll to top