You Are Here: Home » Lieutenant de Police

Lieutenant de Police


Le lieutenant de police (ou inspecteur) appartient au corps de commandement de la police nationale. Il travaille sur le terrain pour assurer la protection des biens et des personnes et mener des enquêtes. C’est un officier qui informe et renseigne les services actifs de la police. Il a l’habilitation pour perquisitionner des locaux et arrêter des suspects.

Les missions, rôle et tâches :

En tant que fonctionnaire travaillant pour le ministère de l’intérieur, le lieutenant de police est l’adjoint du commissaire. Il a plusieurs rôles : enquêter, suivre (ou filer), perquisitionner, arrêter, interroger et renseigner. Il est armé et travaille en uniforme ou en civil.

Il peut être affecté dans différents services et ses missions dépendront de son lieu de travail :

– Au commissariat de police urbaine, il assure la protection des biens et des personnes, assiste et vient en aide à la population. Il est chargé de garantir le bon ordre public et intervient pour assurer la protection des mineurs. Il supervise le travail des gardiens de la paix. Il enquête sur les affaires locales de petite et moyenne délinquance : homicide, trafic de drogue, cambriolage et vols.

– Dans un service de police judiciaire, l’inspecteur travaille sur des enquêtes de grande envergure comme le crime organisé, le grand banditisme et les trafics en tous genres au sein d’une brigade spécialisée : financière, des stupéfiants, courses et jeux, criminelle etc.

– En police aux frontières ou PAF, il pourra être affecté à la tête d’une unité de police aéroportuaire, diriger un service de sécurité publique pour lutter contre les infractions routières ou les atteintes aux personnes et aux biens, être en charge d’une équipe de contrôles transfrontaliers, responsable d’une équipe et du dispositif de sécurité dans un centre de rétention administrative… Il participe à la lutte contre l’immigration et le travail clandestin.

– Dans une compagnie républicaine (CRS), l’officier commande une section composée de vingt gardiens de la paix, participe au maintien de l’ordre et de la sécurité et assure des gardes statiques.

Selon leurs capacités, certains officiers intègrent des services de police spécialisés comme la direction du renseignement, le service de protection des hautes personnalités, celui des transmissions ou le service informatique etc. Par exemple, en poste aux renseignements généraux ou RG, le lieutenant de police se consacre à la recherche d’information d’ordre public, social ou économique pour le compte des autorités.

En plus de ses missions sur le terrain, le lieutenant de police remplit de nombreuses tâches administratives comme la rédaction des procès-verbaux et des rapports de missions.

Salaire du Lieutenant et évolution de carrière :

Comme tout fonctionnaire de police, l’officier peut évoluer et gravir les échelons au fur et à mesure de sa carrière. Au bout d’une dizaine d’années de service, il atteint de grade de capitaine.

Le salaire mensuel net d’un élève lieutenant travaillant en région parisienne est de 1.431 € et celui d’un capitaine à l’échelon 5 est de 3.501 € (au 1er janvier 2012). Voici la hiérarchie des grades : lieutenant, capitaine puis commandant.

Après quatre années de service, l’inspecteur de police peut passer des concours internes pour être promu et occuper s’il réussit l’un des postes suivants : commissaire ou ingénieur de police technique et scientifique.

Les conditions de recrutement :

Pour devenir officier de police, il faut réussir un concours avant de pouvoir entrer à l’école nationale supérieure des officiers de police. Certaines conditions sont nécessaires pour se présenter aux concours :

– Etre français(e).

– Ne pas avoir plus de 35 ans

– Avoir étudié pendant trois ans après le bac et avoir obtenu au moins une licence,  de préférence dans un domaine juridique.

– Répondre aux critères physiques d’acuité visuelle, de condition physique et d’aptitude déterminés lors de l’examen médical. Des tests de dépistage de produits stupéfiants sont forcément pratiqués sur tous les candidats.

– Etre recensé(e) et avoir effectué la journée d’appel de préparation à la défense pour les candidats nés après le 31 décembre 1979.

Les épreuves d’admissibilité :

– Epreuve écrite de culture générale d’une durée de 4 heures à coefficient 4.

– Epreuve de synthèse sur un sujet d’actualité d’une durée de 4 heures à coefficient 4.

– Epreuve sur un sujet de droit pénal et / ou de procédure pénale d’une durée de 3 heures à coefficient 3.

– Epreuve obligatoire avec option à choisir au moment de l’inscription parmi plusieurs matières d’une durée de 3 heures à coefficient 3.

– Des tests psychotechniques d’évaluation du profil psychologique du candidat et de son aptitude au travail en groupe d’une durée de 2h30. Les résultats des tests psychotechniques seront exploités au moment de l’admission.

Les épreuves d’admission:

– Un entretien pour évaluer les connaissances et la capacité à réfléchir du candidat ainsi que son envie à devenir officier de police, les résultats des tests psychotechniques sont utilisés à ce moment-là. Cette épreuve est la plus importante, elle dure trente minutes et compte à coefficient 5. Une note inférieure à 5/20 à cet entretien est éliminatoire.

– Une épreuve orale portant sur l’une des matières à choisir au moment de l’inscription au concours (dans la liste des épreuves au choix pour les tests d’admissibilité). D’une durée de vingt minutes, l’interrogation orale compte à coefficient 2.

– Une conversation dans une langue étrangère (choisie au moment de l’inscription parmi l’anglais, l’allemand, l’espagnol, l’italien ou l’arabe). Elle dure quinze minutes et compte à coefficient 3.

– Des épreuves physiques comptant à coefficient 3 : un test d’endurance et un parcours d’habileté motrice. Si le candidat obtient une note inférieure à 7/20 au test ou au parcours, il est éliminé.

– En option, il est possible de passer une seconde épreuve orale de langue, les points supérieurs à 10/20 sont pris en compte (+3 points sur le total de toutes les épreuves pour une note de 13/20). A choisir au moment de l’inscription.

Le candidat qui réussit le concours doit s’engager à servir l’État pendant cinq années au moins, puis il est nommé élève lieutenant. Il entre à l’Ecole Nationale Supérieure des Officiers de Police située à Cannes-Ecluses en Seine et Marne pour une durée d’un an et demi.

Le gardien de la paix qui cumule quatre années de service peut aussi présenter le concours interne d’officier pour devenir lieutenant de police.

Contact - © 2011 - 2013 Police-nationale.net

Scroll to top