You Are Here: Home » Devenir Lieutenant de Police

Devenir Lieutenant de Police


Le ou la lieutenant de la police nationale est un officier qui appartient au corps de commandement de la police nationale. Il est chargé d’informer les services actifs de la police. Dans la police judiciaire, il peut conduire des enquêtes et encadrer l’activité des unités spéciales. Il exerce ses missions sous l’autorité d’un commissaire de police. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir lieutenant de police.

Synonymes et métiers associés : officier de police, officier de police judiciaire (OPJ), inspecteur de police, gardien de la paix, personnel actif de la police nationale, « flic », sous-brigadier, brigadier, brigadier-chef de police, major de police, commissaire de police, commandant de police, capitaine de police.
Niveau d’études ou diplômes requis : Licence BAC+3 (ou diplôme équivalent).
Études en alternance : oui.
Salaire débutant : SMIC, primes possibles.
Statut : fonctionnaire d’état de catégorie A de la filière police-sécurité.
Limite d’âge pour le recrutement : être âgé de 35 ans au plus au 1er janvier de l’année du concours, sauf dérogations.

1. Que fait le Lieutenant de la Police Nationale : missions, tâches et fonctions :
2. Combien gagne un Lieutenant de la Police Nationale : salaire et évolution de carrière :
3. Études, formations, concours pour devenir Lieutenant de la Police Nationale :
4. Recevoir une documentation gratuite pour préparer les concours de la Police Nationale :

Brassard de Police

Lieutenant de la Police Nationale

1. Que fait le Lieutenant de la Police Nationale : missions, tâches et fonctions :

En tant que fonctionnaire qui travaille pour le ministère de l’intérieur, le lieutenant de police est l’adjoint du commissaire. Il a divers rôles : enquêter, suivre (ou filer), perquisitionner, arrêter, interroger et renseigner. Le lieutenant reste affecté pendant une durée minimale de 5 ans dans la zone de défense de sa première affectation, dont 2 ans dans le premier service.

Les missions du lieutenant de la police nationale dépendent de son service d’affectation.

Il peut être affecté à un commissariat de police où il sera responsable d’un secteur de police. Dans ce cas, il dirige une équipe qui assure la protection des biens et des personnes. Il est garant de l’ordre public et assure la protection des mineurs. Il travaille en collaboration avec les gardiens de la paix. Il enquête sur des affaires locales comme : la prévention, le contact avec le public, le contact avec les élus locaux, les commerçants, les responsables d’établissements scolaires et d’associations. Il peut aussi lutter contre la petite et moyenne délinquance comme : les homicides, le trafic de stupéfiants et de mœurs, les cambriolages, les vols de véhicules, les agressions de mineurs etc.

S’il travaille dans un service de police judiciaire, l’officier de police judiciaire (OPJ) suit des enquêtes importantes : crime organisé, grand banditisme. Il peut également être responsable d’une unité chargée de la recherche et de l’analyse de renseignements dans tous les domaines susceptibles d’intéresser l’ordre public : financier, social, phénomènes urbains graves les crimes.

Dans la police aux frontières (PAF), l’officier peut occuper des postes variés. S’il est à la tête d’une unité de police aéroportuaire, il contrôle l’identité des individus et interroge les suspects (lutte contre le terrorisme, par exemple). Il participe également à la lutte contre l’immigration et le travail clandestin.

Il peut aussi diriger un service de sécurité publique pour lutter contre les infractions routières ou les atteintes aux personnes et aux biens.

S’il est en charge d’une équipe de contrôles transfrontaliers, il perquisitionne les véhicules suspects et réalise des saisies selon la réglementation (personnes qui transportent de l’alcool, des cigarettes, des objets contrefaits etc.).

Enfin, il peut devenir responsable d’un centre de rétention administrative. Dans ce cas, il assure la sécurité des données en mettant en place le dispositif adapté : alarmes, roulement des équipes, contrôle des identités etc.

Dans une compagnie républicaine (CRS), l’officier commande une section de 20 gardiens de la paix et participe au maintien de l’ordre et de la sécurité. Lui et son équipe assurent des gardes statiques.

De par la nature de son travail l’officier de police est habilité à perquisitionner des locaux et a arrêter des suspects. Il exerce en uniforme ou en civil lorsqu’il doit se faire discret. Le lieutenant de la police nationale est armé.

Quand il n’est pas sur le terrain, le lieutenant de police remplit de nombreuses tâches administratives : perquisitions, auditions, rédaction des procès-verbaux, des rapports de missions etc.

La profession compte presque uniquement des hommes mais il est tout à fait possible pour un femme de faire ce métier.

. Qualité essentielles / compétences requises : le lieutenant encadre une équipe : il doit être un bon meneur d’hommes. Il est rigoureux et patient pour mener ses enquêtes avec soin. Au cours des interrogatoires, il lui faut être à l’écoute et posséder un grand sens de la psychologie pour comprendre les plaignants. Les situations d’urgence lui demandent d’être réactif et d’avoir un jugement à la fois intuitif et factuel. Il doit savoir faire preuve de sang-froid pour affronter la violence et le danger qui font partie intégrante de ses missions.

Un entraînement physique soutenu et régulier est impératif pour travailler de longues heures et par tous les temps. D’ailleurs, un officier de police doit avoir une condition physique particulière :
. avoir une vue de quinze dixièmes pour les deux yeux
. mesurer au moins 1,60m
. n’être atteint d’aucune affection médicale évolutive ni d’aucune séquelle de maladie (cardiologique, neurologique, psychiatrique…)
. être apte à un service actif de jour comme de nuit (exposition aux intempéries, déplacements prolongés…)
. avoir un indice de masse corporelle (IMC) compatible avec les fonctions opérationnelles confiées.

Il doit posséder le permis B.

. Débouchés, recrutement, où exercer : Les lieutenants de police peuvent être recrutés dans les commissariats de quartiers. On les rencontre également dans tous les grands services de la police nationale (police judiciaire, brigade des stupéfiants, etc.) mais aussi dans les compagnies républicaines de sécurité (CRS), ou à la police de l’air et des frontières.

Certains officiers qui possèdent des compétences spécifiques intègrent des services de police spécialisés comme la direction du renseignement, le service de protection des hautes personnalités, celui des transmissions ou le service informatique etc. Par exemple, en poste aux renseignements généraux (RG), le lieutenant de police se consacre à la recherche d’information d’ordre public, social ou économique pour le compte des autorités.

. Horaires et durée de travail : les conditions de travail du lieutenant de police l’amène à réaliser des heures de nuit ou décalées. Il peut également être affecté dans un service où il effectue un roulement avec ses collègues : prise de poste le matin ou le soir, le week-end, etc.

Voiture de la Police Nationale

Véhicule de la Police Nationale ©Eryand

2. Combien gagne un Lieutenant de la Police Nationale : salaire et évolution de carrière :

Pendant sa formation, un élève officier de police gagne environ le SMIC. En fin de carrière, son salaire est de 2.097€ nets par mois en moyenne (2017). Mais il peut gagner plus par avancement de grade.

Le corps des personnels de commandement de la police nationale comprend 4 grades :
. lieutenant de police
. capitaine de police
. commandant de police
. commandant de police à l’emploi fonctionnel.

Chaque grade ayant lui même plusieurs échelons de rémunération.

Après 4 années de service, l’officier peut passer des concours internes et être promu ingénieur de police technique et scientifique. Généralement, après une dizaine d’année d’expérience professionnelle, la carrière d’un lieutenant de police évolue au grade de capitaine.

3. Études, formations, concours pour devenir Lieutenant de la Police Nationale :

Pour devenir lieutenant de la police nationale, il faut réussir le concours d’état d’officier de la police nationale.

Conditions de recrutement :

Pour être autorisé à passer le concours, il faut :
. être âgé de 35 ans au plus au 1er janvier de l’année du concours, sauf dérogations,
. être titulaire d’une Licence (Bac+3) ou équivalent
. justifier de 3 années d’activité dans la même catégorie socioprofessionnelle que celle de l’emploi postulé (2 ans pour les titulaires d’un diplôme immédiatement inférieur à celui requis) ;

Pour les candidats au concours interne (ouvert aux fonctionnaires affectés dans un service placé sous l’autorité du ministre de l’Intérieur), consultez le site La Police Nationale Recrute.

Admissibilité :

Les écrits sont composés de 5 épreuves :

. Épreuve de culture générale : dissertation sur un sujet d’ordre général (4h, coeff. 4),

. Résolution de cas pratique : à partir d’un dossier documentaire administratif. (4h, coeff. 3),

. Questionnaire à choix multiple ou à réponses courte : ayant pour thème la politique française et internationale mais aussi les règles du comportement citoyen, et le fonctionnement de la police nationale et des services du ministère de l’Intérieur (1h, coeff. 3),

. Questionnaire à choix multiple ou à réponses courtes : sur le droit administratif général et/ou les libertés publiques (1h, coeff. 2),

. Épreuve portant sur le droit et/ou la procédure pénale (3h, coeff. 2).

Pré-admission :

Il faut avoir cumulé au minimum 112 points aux épreuves d’admissibilité pour participer.

Si c’est le cas, le candidat participe à 2 épreuves d’exercices physiques : un parcours d’habileté motrice et un test d’endurance.

Toute note inférieure à 7/20 à une des épreuves est éliminatoire.

Admission :

. tests psychotechniques écrits : permet de juger le profil psychologique et la capacité à travailler en équipe (3h),

. épreuve de gestion du stress : c’est un parcours à l’aveugle avec de forts bruitages permettant à un psychologue de juger la gestion du stress et le comportement du candidat. (10mn max., coeff. 2)

. épreuve de mise en situation individuelle : via un cas pratique est tiré au sort (30mn, préparation 30mn, coeff. 4),

. entretien avec le jury qui s’appuie sur des questions d’ordre général à partir d’un thème d’actualité tiré au sort par le candidat. Il permet de juger la capacité de réflexion et les connaissances, mais aussi l’aptitude et la motivation du candidat (35mn, préparation 5mn, coeff. 5).

Toute note inférieure à 5 sur 20 est éliminatoire.

. épreuve orale de conversation en langue étrangère : allemand, anglais, espagnol ou italien (15mn, coeff. 3).

La formation à l’école nationale supérieure de la police :

Si le candidat réussi le concours, il suit une formation de 18 mois, alternant stages en école et en services actifs. La formation s’effectue à l’École nationale supérieure de la police (ENSP) de Cannes-Écluse (77).

Après 6 mois de formation, l’élève officier de police est nommé lieutenant stagiaire pour une durée d’un an.

À la fin de sa scolarité, le lieutenant stagiaire jugé apte est titularisé dans le grade de lieutenant de police.

L’affectation du lieutenant dans un service :

Son affectation est fonction de son rang de classement et des postes proposés par l’administration.

4. Recevoir une documentation gratuite pour préparer les concours de la Police Nationale :

Tous les métiers de la police nationale française étant accessible sur concours, une bonne préparation est indispensable pour réussir ces examens et devenir policier.

Vous pouvez préparer les concours en achetant des livres (cliquez-ici pour voir les livres disponibles). Mais pour augmenter vos chances d’être reçu aux concours, la meilleure solution est de vous inscrire à des formations préparatoires. Ce sont des formations en ligne que vous pouvez suivre de n’importe quel endroit, quand vous le souhaitez et à votre rythme. Idéal quand on habite des petites villes, quand on travaille en parallèle, quand on veut se reconvertir ou quand on a du mal à étudier tout seul sans cadre.

Ces formations préparent au concours de :
. gardien de la paix
. agent spécialisé de la police technique scientifique
. contrôleur des douanes
. surveillant pénitentiaire
. secrétaire administratif

Mais aussi :
. gendarme
. gardien de police municipale

N’hésitez pas à demander une documentation gratuite en remplissant le formulaire ci-dessous, c’est sans engagement :

Contact - © Police-nationale.net

Scroll to top