You Are Here: Home » Gendarme Mobile

Gendarme Mobile


Le gendarme mobile est un professionnel du maintien ou, selon les cas, du rétablissement de l’ordre public. Il fait partie d’une force de réserve auquel le gouvernement peut recourir en cas de difficulté à maintenir ou à rétablir l’ordre public. La gendarmerie mobile porte le surnom de « la jaune » car les galons arborés par le gendarme mobile sont dorés.

Les missions :

A l’origine, le gendarme mobile a pour mission principale de veiller au maintien ou au rétablissement de l’ordre public et doit intervenir pour assurer la sécurité des français. Il fait d’ailleurs partie de l’unité de gendarmerie qui porte ce nom : « unité de maintien de l’ordre. » Mais étant donné que le climat est plutôt paisible, ce type de mission ne concerne qu’1/10ème de leur activité.

Le reste du temps, le gendarme mobile intervient avec son escadron sur les lieux de grands évènements ou de grands rassemblements pour assurer des missions de sécurité du territoire. Comme lors d’un sommet international réunissant des chefs d’Etat, une cérémonie commémorative comme celle du débarquement ou les journées mondiales de la jeunesse par exemple.

La gendarmerie mobile intervient aussi dans la capitale lors des manifestations populaires pour éviter les dérapages et les dégradations éventuelles perpétrées par des vandales.

Puis, le gendarme mobile a également pour mission de surveiller et garder des sites sensibles comme les ambassades ou les gares. Il vient aussi prêter main forte à la gendarmerie départementale pour des missions ponctuelles.

Pour finir, les gendarmes mobiles participent à des opérations de sécurité menée en Corse, dans les départements et les territoires d’outre-mer et prennent part aux opérations extérieures encore appelées Opex.

Le gendarme mobile est en déplacement environ 180 jours par an pour les besoins de ses missions.

Salaire et évolution de carrière :

Le salaire mensuel net d’un élève gendarme est de 1.500 euros net, puis 1.700 euros après 3 ans de service. Il peut aisément finir sa carrière avec un salaire net de 2.500 euros.

Le gendarme mobile touche en plus des indemnités de déplacement, leur montant dépend de nombre de jours passés en détachement. De plus, les gendarmes disposent d’un logement de fonction donc logés gratuitement.

Le terme gendarme désigne en fait le sous-officier de gendarmerie. Et comme pour tout autre gendarme, le gendarme mobile a des perspectives d’évolutions de carrières très nombreuses car la particularité de la gendarmerie est bien la formation de son personnel.

Et en tant que gendarme, vous serez même formé pour évoluer ! Avec de la motivation, un gendarme mobile peut rapidement gravir les échelons et même se retrouver officier. Et les spécialités sont nombreuses.

Un gendarme peut faire une reconversion dans le secteur privé et travailler dans le domaine de la sécurité comme intervenant, consultant ou formateur. Les perspectives sont également multiples.

Les conditions pour devenir Gendarme Mobile :

Pour devenir gendarme mobile, les conditions sont les mêmes que pour tout autre sous-officier de gendarmerie, à savoir :

– Etre de nationalité française.

– Jouir de ses droits civiques, avoir un casier judiciaire vierge et être de bonne moralité.

– Avoir entre 18 et 35 ans au 1er janvier de l’année pendant laquelle le candidat passe le concours.

– Avoir la capacité physique (examen médical).

– Réussir le concours : pour devenir gendarme mobile, il y a trois concours possibles.

1) Le concours externe : c’est le concours ouvert aux bacheliers (ou diplôme équivalent au baccalauréat).

2) Le concours interne : C’est le concours aux gendarmes volontaires adjoints et aux adjoints de sécurité de la Police nationale qui totalisent un minimum de 12 mois de service, aux militaires qui comptent 4 ans ou plus de service au 1er janvier de l’année du concours ainsi qu’aux gendarmes réservistes.

Le concours interne a pour objectif de mettre en valeur l’expérience de ces hommes.

3) Le concours par voie professionnelle que nous ne détaillerons pas ici car il s’adresse aux candidats possédant une expérience d’au moins trois ans dans des conditions détaillées par un arrêté du ministère de l’intérieur.

***

Les deux concours, externe et interne se divisent en deux phases.

1) Les épreuves d’admissibilité :

Au concours externe :

– une rédaction écrite de connaissances générales pour vérifier les compétences d’analyse de document et d’expression du candidat, ainsi que sa maîtrise de la langue française. L’épreuve dure trois heures et compte à coefficient 5. C’est l’épreuve principale de cette phase d’admissibilité.

– une épreuve dite d’aptitude professionnelle pour vérifier le niveau intellectuel du candidat. Il s’agit d’un QCM portant sur des suites et des ensembles logiques. Elle dure deux heures et compte à coefficient 2.

– une épreuve de langue étrangère sous forme de QCM de niveau baccalauréat. L’épreuve dure trente minutes, elle est à coefficient 1.

Au concours interne :

La différence majeure concerne la première épreuve écrite qui porte le nom d’épreuve de connaissances professionnelles spécifiques portant sur les compétences du gendarme adjoint volontaire.

Mais la qualité de la rédaction est aussi importante que pour le concours externe. La seconde épreuve de QCM et la même et l’épreuve de langue est optionnelle. La durée et le coefficient sont les mêmes que pour le concours externe.

***

Les candidats, qu’elle que soit la voie qu’ils choisissent doivent en plus répondre à deux inventaires de personnalité pour préparer les épreuves d’admission.

2) Les épreuves d’admission :

Ce sont les mêmes pour les deux types de concours.

– deux entretiens : le premier avec un psychologue qui se basera sur les deux inventaires de personnalité et le second avec le jury

– une épreuve spécifique gendarmerie.

***

Ensuite le candidat qui réussit toutes les épreuves suit alors une formation qui dure un an. Cette formation se déroule en école de gendarmerie et enseigne aux futurs gendarmes les connaissances professionnelles fondamentales et nécessaires à l’exercice de sa fonction qui est la protection des biens et des personnes.

C’est au terme de cette formation que le sous-officier gendarme peut rentrer dans un escadron de gendarmerie mobile.

Contact - © 2011 - 2013 Police-nationale.net

Scroll to top