You Are Here: Home » Garde Champêtre

Garde Champêtre


Le garde champêtre intervient principalement en matière de police rurale. Il exécute, sous l’autorité du maire, des missions de prévention et de surveillance du bon ordre, de la tranquillité, de sécurité et de salubrité publiques.

Les missions du Garde Champêtre :

Le garde champêtre est habilité à constater par procès-verbal les contraventions et les délits portant atteinte aux propriétés rurales et forestières ainsi que les contraventions aux règlements et arrêtés de police municipale, des maires comme des Préfets.

Il peut exercer le droit de suite et de séquestre, voire à requérir un officier de police judiciaire pour les assister.

Le garde champêtre exerce ses compétences dans plus de 150 domaines comme celui de la police de la route, la police de l’eau ou encore la police de l’urbanisme. De plus en plus, les missions du garde champêtre s’orientent vers la protection de l’environnement et la préservation des espaces naturels sensibles.

Salaire et évolution de carrière du Garde Champêtre :

La rémunération comprend le traitement de base augmenté, le cas échéant, de l’indemnité de résidence, d’un supplément familial, de certaines indemnités ou primes.

A titre indicatif, le traitement brut mensuel est le suivant : 1.345,88 € en début de carrière et en fin de carrière 1.694,99 € au 1er juillet 2009 (source conseil général de Loire Atlantique).

Les gardes champêtres sont des fonctionnaires de catégories C et ce corps de métier comprend les grades suivants :

- garde champêtre principal

- garde champêtre chef

- garde champêtre chef principal

Les passages d’échelons et de grade se font à l’ancienneté comme pour tous les fonctionnaires.

Le garde champêtre peut aussi évoluer vers un emploi de chef de service de police municipale par concours interne.

Comment devenir Garde Champêtre :

Il n’existe qu’un concours externe pour devenir garde champêtre. Ce concours est organisé par le centre de gestion de la fonction publique territoriale. Il est ouvert à tous les candidats remplissant les conditions suivantes :

- être âgé de 18 ans au minimum

- être titulaire au moins d’un titre ou diplôme homologué au niveau V (CAP, BEP, brevet des collèges…)

- être de nationalité française

- se trouver en position régulière au regard du Code du service national

- jouir de ses droits civiques

- ne pas avoir un casier judiciaire portant des mentions incompatibles avec l’exercice des fonctions de garde champêtre

- remplir les conditions d’aptitude physique exigées pour l’exercice de la fonction.

Les épreuves d’admissibilité :

- rédaction d’un rapport établi à partir d’un dossier relatif à un événement survenu dans un lieu public (durée 1 heure 30 à coefficient 3)

- les réponses, à partir d’un texte remis aux candidats, à des questions sur la compréhension de ce texte et explication d’une ou plusieurs expressions figurant dans ce texte (durée 1 heure à coefficient 2).

Toute note inférieure à 5 dans l’une de ces deux épreuves d’admissibilité entraîne l’élimination du candidat

Les épreuves d’admission :

- entretien avec le jury portant sur le fonctionnement général des institutions publiques et sur la motivation du candidat pour occuper un emploi d’agent de garde champêtre (durée 20 minutes à coefficient 2)

- deux épreuves physiques (coefficient 2): 1) course 1000 m pour les hommes et 600 m pour les femmes 2) natation 50 m nage libre avec un départ plongé.

A l’issue de sa nomination par le maire ou le Président de l’EPCI, le garde champêtre est nommé stagiaire pour une durée d’un an renouvelable une fois comme tous les fonctionnaires. Cette période de stage commence par une formation initiale d’application obligatoire (FIA) de 3 mois.

Cette formation en alternance se déroule en deux phases. Avec d’une part une phase théorique avec des cours magistraux dispensés au centre national de la fonction publique territoriale. Et d’autre part une phase pratique de stages que le garde choisit d’effectuer dans la structure la mieux adaptée à son activité future : en brigade de gendarmerie, à l’office national de la chasse et de la faune sauvage, au sein d’une police municipale voisine, dans un tribunal ou encore au sein d’une brigade des douanes, les possibilités de stage sont nombreuses.

A l’issue de la FIA, le garde champêtre stagiaire reçoit une attestation de suivi assortie d’une mention illustrant son aptitude ou son inaptitude de garde. Il appartient alors à l’autorité de nomination de décider de la titularisation du garde au regard de cette appréciation.


Contact - © 2011 - 2013 Police-nationale.net

Scroll to top