You Are Here: Home » Commissaire de Police

Commissaire de Police


Le commissaire de police dirige un commissariat ou un service spécialisé. Il doit gérer son service, piloter les opérations coordonner et suivre les actions du personnel du commissariat.

Les missions du Commissaire de Police Nationale :

Le commissaire de police est la personne qui dirige un service de police : commissariat de quartier, service de police judiciaire, structure chargée du trafic de stupéfiant ou d’armes, service de renseignements généraux, police de l’air et des frontières, à la compagnie républicaine de sécurité (CRS) : les possibilités sont nombreuses.

Selon son service de rattachement, ses missions seront différentes, et il pourra intervenir pour le maintien de l’ordre public, la défense du territoire ou encore la sécurité routière.

Il fait partie du corps de conception et de direction de la police nationale. Ce corps technique supérieur relève du ministère de l’intérieur. Il doit à la fois élaborer et mettre en œuvre les notions et les principes d’emploi des services.

Comme il dirige un service, il doit veiller à ce qu’il soit opérationnel car il en a l’entière responsabilité. Le commissaire dirige évidemment tout le personnel employé dans son service et il a autorité sur eux : gardiens de la paix, officiers et personnel administratif. Il forme, anime et apporte un soutien logistique au personnel.

C’est lui qui oriente leur travail en répartissant et en organisant leurs tâches, mais aussi en coordonnant les efforts de tous pour optimiser les résultats. Il participe évidemment aux enquêtes de police. Les méthodes d’un commissaire influencent complètement la manière de travailler du commissariat tout entier.

Il peut aussi concevoir et réaliser des programmes ou des projets, par exemple pour prévenir l’insécurité ou lutter plus efficacement contre la délinquance par exemple. Ensuite il évalue l’efficacité de ces programmes et les modifie si besoin.

Le commissaire exerce aussi les attributions de magistrat que la loi lui confère et il possède une tenue d’uniforme.

Salaire et évolutions de carrière du Commissaire de Police :

– 2.090 euros nets pour les élèves

– 3.080 euros nets après quelques années d’expériences

– 6.692 euros nets en fin de carrière

Ces chiffres sont ceux de l’Ile de France (source studyrama) et se situe à environ 1.700 euros pour l’élève en province.

Après 9 ans de carrière, un commissaire peut devenir commissaire divisionnaire, 2 ans plus tard il peut devenir contrôleur général, puis inspecteur général après au moins 1 an, et peut finalement prétendre au poste de directeur des services.

Comment devenir Commissaire de Police :

Il existe quatre modes de recrutement pour devenir commissaire de police :

– le concours externe

– le concours interne

– la voie d’accès professionnelle

– la sélection de choix

Ce qui suit va détailler les deux modes de recrutement par concours. Pour ces deux modes, le nombre de participation est limité à trois et les épreuves sont les mêmes pour les deux concours.

Le concours externe est ouvert à toute personne :

– homme ou femme de moins de 35 ans au 1er janvier de l’année du concours

– de nationalité française

– apte physiquement

– titulaire d’un master ou équivalent

– agrée par le préfet compétent

– en règle avec la législation du service national

La limite d’âge peut être reculée (sans pouvoir excéder 37 ans) :

– d’un temps égal à celui passé au titre du service national actif

– d’un an par enfant à charge, par personne handicapée à charge, par enfant élevé pendant neuf ans avant qu’il n’ait atteint son seizième anniversaire

– à des titres divers (anciens sportifs de haut niveau, anciens travailleurs handicapés)

La limite d’âge peut aussi être reculée jusqu’à 45 ans (sans préjudice de l’application des autres dispositions relatives au report de limite d’âge au titre des charges de famille) pour les personnes élevant un enfant de moins de 16 ans, ou ayant élevé pendant 5 ans au moins, un enfant avant son seizième anniversaire.

La limite d’âge n’est pas opposable :

– aux mères et pères de trois enfants et plus et aux personnes élevant seules un ou plusieurs enfants

– aux sportifs de haut niveau

Le concours interne est ouvert à toute personne :

– fonctionnaire civil et militaire

– agent de l’Etat, des collectivités territoriales, d’un établissement public ou d’une organisation internationale intergouvernementale

– âgée de 44 ans au plus au 1er janvier de l’année du concours

– qui justifie à cette date de quatre ans de services publics effectifs (Le temps passé au service national au-delà de la durée légale est assimilé aux services effectifs).

Les épreuves d’admissibilité et d’admission au concours de commissaire de police :

Les épreuves écrites d’admissibilité sont au nombre de cinq, elles sont notées sur 20 et font l’objet de deux corrections :

– une dissertation sur un sujet général (durée 5h00 à coefficient 4)

– une rédaction d’une note de synthèse et de proposition (durée 4h00 à coefficient 4)

– une épreuve portant sur le droit public (durée 3h00 à coefficient 4)

– une épreuve portant sur le droit pénal général et la procédure pénale (durée 3h00 à coefficient 4)

– une épreuve obligatoire sur une matière à choisir à l’inscription (durée 3h00 à coefficient 3).

Au moment de l’admissibilité, les candidats sont soumis à un test psychologique visant à évaluer leur profil et leur capacité à travailler en groupe. Les résultats sont interprétés lors de l’entretien d’admission.

Si le candidat obtient une note totale supérieure ou égale à la moyenne fixée par le jury (et qui ne peut être inférieur à 152) il peut passer les épreuves d’admission.

Les épreuves d’admission sont au nombre de quatre :

– un entretien d’évaluation basé sur les tests psychologiques et une question tirée au sort par le candidat sur l’actualité (préparation et durée 35 minutes chacune à coefficient 7)

– deux interrogations orales sur deux sujets portant sur deux matières choisies par le candidat à l’inscription (préparation et durée 20 minutes chacune à coefficient 3)

– une épreuve orale de langue étrangère choisie à l’inscription (durée 20 minutes à coefficient 4)

– des épreuves physiques avec un parcours d’habileté motrice et un test d’endurance (coefficient 3). Une note inférieure à 7/20 à l’une ou l’autre de ces épreuves est éliminatoire.

La nomination en qualité d’élève est subordonnée à la souscription de l’engagement préalable de rester au service de l’Etat pendant une durée de sept ans à partir de la titularisation.

La scolarité s’effectue à l’école nationale supérieure de la police de Saint-Cyr au Mont d’Or et alterne stages en école et en services actifs pendant deux années.

Contact - © 2011 - 2013 Police-nationale.net

Scroll to top