You Are Here: Home » Devenir Chef de Service de la Police Municipale

Devenir Chef de Service de la Police Municipale


Le ou la chef de service de la police municipale dirige et encadre les agents placés sous sa responsabilité. Il doit garantir le maintien de l’ordre, veiller à la sécurité publique, et exécuter les arrêtés de police du maire de sa commune. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir chef de service de la police municipale

Synonymes et métiers associés : responsable du service de police municipale, directeur du service de police municipale, policier municipal, asvp, garde champêtre, commissaire de police.
Niveau d’études ou diplômes requis : BAC ou équivalent.
Études en alternance : non, mais la formation est rémunérée après réussite du concours.
Salaire débutant : 1.223€ nets par mois + primes.
Statut : agent de la fonction de publique de catégorie B de la filière police de la fonction publique territoriale.
Limite d’âge pour le recrutement : 16 ans minimum.

1. Que fait le Chef de Service de la Police Municipale : missions, tâches et fonctions :
2. Combien gagne un Chef de Service de la Police Municipale : salaire et évolution de carrière :
3. Comment devenir Chef de Service de la Police Municipale : études, formation, concours :
4. Recevoir une documentation gratuite pour réussir les concours de la Police Municipale :

Logo de la Police Municipale

 

1. Que fait le Chef de Service de la Police Municipale : missions, tâches et fonctions :

Il ne faut pas confondre le grade et la fonction de chef de service de la police municipale. Chef de service est un grade, que peut avoir un policier municipal sans pour autant diriger un service. Il faut qu’il y ait un poste vacant pour pouvoir exercer les fonctions de chef de service de la police municipale.

Un chef de service de la police municipale doit être proche des élus et attentifs à leurs demandes, tout en leur transmettant les demandes de la population. Ils ont un rôle essentiel de médiateur. Les missions d’un chef de service de la Police municipale sont inscrites au Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT). Le chef de service de la police municipale et ses équipes sont placés sous la tutelle régalienne de l’État.

Le métier de chef de service de la Police municipale s’articule autour de deux fonctions principales :

. Veiller au maintien de l’ordre, de la tranquillité, de la sécurité et de la salubrité publique (propreté). Un chef de service de la police municipale exécute donc ses fonctions sous l’autorité du maire, ou d’un directeur de la police municipale si il y en a un.

. Exécuter les arrêtés de police du maire et constater les infractions qui ont lieu sur leur champs de compétences en dressant des procès-verbaux. Cette attribution d’ordre judiciaire est commune aux trois cadres d’emplois de la filière sécurité qui comprend celui des agents de police municipale, celui des chefs de service et celui des directeurs.

Un chef de service de la police municipale a une mission d’encadrement sur le terrain. Il doit diriger les agents placés sous sa responsabilité et organiser l’activité de ses équipes en fonction des demandes municipales.

Il doit néanmoins rester dans le cadre de la loi et respecter les missions que chaque agent à le droit de réaliser. Le chef de service est d’ailleurs le garant de sa filière. Il doit donc avoir un rôle de manager auprès de ses équipes, les diriger, et encourager chaque agent individuellement. Son rôle de médiateur entre ses agents, la population et les élus l’oblige à savoir écouter les demandes et les constats, synthétiser l’information pour la transmettre correctement, et proposer des solutions pour y répondre. Il est également responsable de l’aspect administratif et de l’élaboration des emplois du temps.

C’est également au chef de service de la police municipale d’évaluer et de noter ses collaborateurs. Ce rôle est très important car il peut avoir des conséquences sur l’avenir professionnel de ses agents. Une partie de son travail touche donc aux relations humaines.

En tant que responsable de son service et de ses équipes, il doit aussi évaluer les besoins et l’état budgétaire de la police municipale de sa commune.

. Tenue et équipement : le port de l’uniforme est obligatoire pendant les heures de service. Il est composé d’un pantalon bleu marine, d’un polo blanc à rayures bleu clair, ou d’une chemise et d’un pull selon les conditions climatiques. Les vêtements portent l’écusson de la police municipale.

C’est le maire qui décide ou non d’armer la police municipale en demandant l’autorisation au préfet. C’est d’ailleurs la commune qui possède les armes et les fournit aux agents.

Les armes qu’un chef de service de la police municipale peut utiliser sont les armes de 4ème catégorie telles que des revolvers chambrés pour le calibre 38 spécial, les armes de poing chambrées pour le calibre 7,65, les flash-balls et les tasers, ainsi que les armes de 6ème catégorie comme les matraques, les bâtons de défense, les tonfas, les bombes lacrymo, ainsi que des fusils anesthésiants qui permettent d’endormir des animaux dangereux.

. Qualités essentielles / compétences requises : pour devenir chef de service de la police municipale, il faut tout d’abord avoir une bonne connaissance des lois, des différents acteurs et dispositifs de la sécurité publique, des missions de la police municipale, ainsi que des acteurs internes et externes en matière d’intervention.

Il faut également avoir une excellente maîtrise du droit pénal et administratif, ainsi que des procédures d’urgence. De part son rôle de médiateur, il doit participer activement à la vie de sa commune et se construire un réseau au sein de la municipalité, notamment avec les responsables de services qui font partie de l’organisation communale.

Un chef de service doit être fin psychologue pour manager ses équipes, savoir gérer une crise en utilisant des techniques de médiation. Il faut aussi qu’il maîtrise les techniques de diagnostic, d’analyse, et de raisonnement tactique. Il faut aussi savoir imposer son autorité et maîtriser les techniques de commandement lors d’interventions. Les qualités relationnelles sont très importantes pour réussir dans ce métier.

. Débouchés, recrutement, où exercer : les candidats qui réussissent le concours sont nommés chefs de service de la police municipale stagiaires pour une durée d’1 an. Au cours de cette période ils bénéficient d’une formation obligatoire de 9 mois. Les candidats qui ont déjà suivi ce stage d’une année, ainsi que ceux qui justifient de 4 ans de services effectifs, voient la durée de formation réduite à six mois.

Les fonctionnaires recrutés par promotion interne n’ont également le statut de stagiaire que pendant six mois. Ils sont alors placés en détachement au sein d’une collectivité de recrutement et suivent une formation obligatoire de 4 mois.

Les stagiaires doivent recevoir un agrément du procureur de la République, ainsi que du préfet, pour pouvoir exercer les missions confiées aux chefs de service de la Police municipale. La titularisation n’a lieu qu’à la fin du stage. Elle est décidée par l’autorité investie du pouvoir de nomination. Le choix de titulariser ou non un stagiaire dépend d’un rapport établi par le président du Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT). Il arrive que la durée du stage soit prolongée.

Une fois titularisés, les chefs de service de police municipale sont recrutés par un maire au sein d’une commune, ou par un Établissement Public de Coopération Intercommunale à fiscalité propre (EPCI). La nomination se fait par l’autorité territoriale investie du pouvoir de nomination. Ils sont ensuite agréés par le représentant de l’État dans le département, ainsi que par le procureur de la République. Enfin, les nouveaux chefs de service de la Police municipale sont assermentés.

A noter qu’en cas de problème, après consultation du maire ou de l’EPCI, l’agrément peut être retiré ou suspendu à un chef de service de police municipale par le représentant de l’État ou par le procureur de la République. Un reclassement au sein d’un autre cadre d’emploi peut être proposé par l’autorité territoriale.

. Horaires et durée de travail : les horaires de travail d’un chef de la police municipale sont les mêmes qu’un agent de la fonction publique territoriale. Il peut néanmoins être amené à effectuer des heures supplémentaires lorsque certaines situations l’exigent. Il bénéficie également de congés payés au même titre que les autres fonctionnaires.

Voiture de la Police Municipale

2. Combien gagne un Chef de Service de la Police Municipale : salaire et évolution de carrière :

Le salaire d’un chef de service de la police municipale dépend de son ancienneté. En début de carrière, sa rémunération de base est de 1.223€ nets mensuels (2017).

Il peut espérer percevoir 2.100€ nets par mois en fin de carrière en montant en grade.

Il s’y ajoute de nombreuses primes et des indemnités qui augmentent le salaire de base :
. l’Indemnité Spéciale Mensuelle de Fonctions (ISMF),
. l’Indemnité d’Administration et de Technicité (IAT)
. l’Indemnité Horaire pour Travaux Supplémentaires (IHTS),
. Nouvelle Bonification Indiciaire (NBI).

Evolution de carrière du chef de service :

Le métier de chef de service de la police municipale compte trois grades :

. chef de service : de 1.223€ à 1.797€ nets par mois,
. chef de service principal de 2ème classe :  de 1.252€ à 1.909€,
. chef de service principal de 1ère classe : de 1.404€ à 2.100€.

Ces trois grades correspondent respectivement aux statuts de sous-lieutenant, lieutenant et capitaine. L’ancienneté et les promotions internes permettent à un chef de police de monter en grades.

Pour être nommé chef de service de police municipale principaux de 2ème classe, il faut :
. minimum 1 an d’ancienneté dans le 6ème échelon du grade,
. minimum 5 ans d’ancienneté dans un corps, cadre d’emploi de catégorie B ou d’un niveau équivalent.

Il est aussi possible d’atteindre ce statut lorsque l’on atteint le 4ème échelon du grade et que l’on compte 3 ans de services effectifs dans un corps, cadre d’emploi de catégorie B ou d’un niveau équivalent, et après avoir réussi un examen professionnel.

Pour être nommé chef de service de police municipale principaux de 1ère classe, il faut :

. minimum 1 an d’ancienneté dans le 6ème échelon du grade
. minimum 5 ans d’ancienneté dans un corps, cadre d’emploi de catégorie B ou d’un niveau équivalent.

Il est aussi possible d’atteindre ce statut lorsque l’on compte 1 an de service dans le 5ème échelon du grade, au moins 3 années de services effectifs dans un corps, cadre d’emploi de catégorie B ou d’un niveau équivalent, et avoir réussi un examen professionnel.

Il est aussi possible d’accéder à la catégorie A via un examen professionnel ou un concours interne pour devenir directeur de police municipale.

3. Comment devenir Chef de Service de la Police Municipale : études, formations, concours :

Il n’est pas nécessaire d’avoir suivi des études particulières pour devenir chef de service de la police municipale, il faut simplement le niveau BAC pour passer le concours externe.

Mais il est aussi possible d’accéder à ce métier en devenant d’abord ASVP (pas de diplôme nécessaire), ou gardien de police municipale (niveau brevet, CAP, BEP), puis en passant le concours interne ou en ayant une promotion.

Il est possible de devenir chef de service de la Police municipale par :
. concours externe,
. concours interne,
. promotion interne.

Concours Externe de Chef de Service de la Police Municipale :

Pour participer au concours externe il faut répondre aux conditions suivantes :

. être de nationalité française ou ressortissant d’un état membre de la Communauté européenne, ou d’un autre état partie à l’accord sur l’Espace économique européen,

. avoir minimum 16 ans,

. être titulaire du baccalauréat ou d’un diplôme équivalent de niveau IV, ou bien d’une qualification équivalente et correspondant aux conditions fixées par le décret du 13 février 2007,

. avoir la condition physique exigée pour exercer la fonction de chef de service de la police municipale,

. jouir de l’ensemble de ses droits civiques,

. ne pas avoir eu de condamnations sur son casier judiciaire incompatibles avec l’exercice des fonctions de chef de service,

. avoir rempli ses obligations vis à vis du service national de l’État dont il est ressortissant.

Épreuves d’admissibilité :

. Épreuve écrite 1 (durée 3 heures – coefficient 3) : rédaction d’une note de synthèse à partir d’éléments d’un dossier relatif à une situation en lien avec les missions d’un chef de service de la police municipale. Le jury évalue les capacité de compréhension et de synthèse du candidat, ainsi que sa capacité à proposer des solutions pertinentes au problème qui lui est posé.

. Épreuve écrite 2 (durée 3 heure – coefficient 3) : répondre à des questions de droit public qui portent sur le fonctionnement des collectivités territoriales, sur les pouvoirs de la police et du maire, ainsi que sur le droit pénal.

Épreuve d’admission :

. Entretien (durée 20 minutes dont 5 minutes d’exposé – coefficient 2) : présentation orale de sa formation et de son projet professionnel.

. Épreuves physiques :
– Course à pieds
– Épreuve au choix : saut en hauteur, saut en longueur, lancé de poids, natation. Le choix se fait au moment de l’inscription au concours.

Épreuve facultative orale de langues étrangères :

. Traduction et conversation (préparation 10 minutes – durée 15 minutes – coefficient 1) : une langue parmi l’allemand, l’anglais, l’espagnol, l’italien, le russe, l’arabe moderne, le portugais, le néerlandais ou le grec doit être choisie au moment de l’inscription du candidat au concours.

Concours interne de Chef de Service de la Police Municipale :

Le concours interne de chef de la police municipale est réservé aux fonctionnaires et aux agents publics des collectivités territoriales, de l’État, des établissements publics qui y sont rattachés, aux militaires, ainsi qu’aux agents en fonction dans une organisation internationale intergouvernementale, ayant minimum 4 années de services publics effectifs.

Le concours est également ouvert aux candidats qui peuvent justifier de 4 ans de services auprès d’une administration, un organisme ou un établissement mentionnés au second alinéa du deuxième point de l’article 36 de la loi du 26 janvier 1984, et dans les conditions définies par cet alinéa.

Les épreuves d’admissibilité, d’admission, physiques et facultatives orales de langues étrangères sont les mêmes que celles du concours externe (voir précédemment). Seules les conditions pour passer le concours sont différentes.

Les candidats qui réussissent le concours externe et interne sont ensuite inscrits sur une liste d’aptitude d’accès au grade de chef de service de la police municipale.

Cette inscription permet de postuler auprès des collectivités territoriales comme les communes, les départements, les régions, les structure intercommunales et les autres établissements publics qui y sont rattachés. La recherche d’emploi est donc une démarche personnelle de la part de chaque candidat.

Promotions internes pour devenir Chef de Service de la Police Municipale :

Les promotions internes concernent les personnes suivantes :

. les agents de la police municipale et les gardes champêtres qui comptent minimum 8 ans de services effectifs dans leur cadre d’emploi en position d’activité ou de détachement, et qui ont réussi un examen professionnel,

. les agents de police municipale qui ont le grade de brigadier-chef principal ou de chef de police et qui comptent minimum 10 ans de services effectifs dans leur cadre d’emploi en position d’activité ou de détachement. Ces agents n’ont pas d’examen professionnel à passer.

Après le concours ou la promotion :

Les candidats qui réussissent le concours externe ou interne deviennent chefs de service de police nationale stagiaires pour un an.

Ils suivent alors une formation obligatoire de neuf mois. La formation n’est que d’une durée de six mois pour les candidats qui ont déjà suivi ce stage ou qui peuvent justifier de 4 ans de services effectifs.

Les fonctionnaires recrutés par promotion interne ne sont stagiaires que pendant six mois. Au cours de cette période, ils sont placés en détachement auprès de la collectivité de recrutement et doivent suivre une formation obligatoire de quatre mois.

A la fin du stage, la titularisation est décidée par l’autorité investie du pouvoir de nomination. La décision dépend d’un rapport dressé par le président du CNFPT (Centre National de la Fonction Publique Territoriale).

4. Recevoir une documentation gratuite pour réussir les concours de la Police Municipale :

La meilleure solution pour devenir chef de service de la police municipale est de passer dans un premier temps le concours de gardien-brigadier de police municipale (policier municipal) puis de passer le concours interne de chef de service, ou d’être nommé par promotion interne.

Vous pouvez préparer le concours tout seul en achetant des livres (cliquez-ici pour voir les livres disponibles). Mais pour augmenter vos chances d’être reçu au concours et avoir un gros avantage sur les autres candidats, la meilleure solution est de vous inscrire à une formation préparatoire.

Les Cours Servais proposent une formation en ligne pour réussir le concours de gardien-brigadier. Formation à distance que vous pouvez suivre de n’importe quel endroit, quand vous le souhaitez, à votre rythme. Idéal quand si vous habitez une petite ville, si vous travaillez en en parallèle, si vous voulez vous reconvertir ou si vous avez du mal à étudier tout seul sans cadre.

C’est une formation de qualité, 90% des élèves sont satisfait de leur préparation au concours.

N’hésitez pas à demander une documentation gratuite en remplissant le formulaire ci-dessous, c’est sans engagement :

Contact - © Police-nationale.net

Scroll to top