You Are Here: Home » Attaché IOM

Attaché IOM


Les attachés d’administration de l’intérieur et de l’outre-mer travaillent dans les services et établissements publics relevant du ministère de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales et auprès des greffes des tribunaux administratifs et des cours administratives d’appel.

Les missions de l’attaché de l’intérieur et de l’outre mer :

L’attaché de l’intérieur et de l’outre mer est avant tout un fonctionnaire et un cadre. L’attaché IOM est classé dans un corps de la catégorie A des fonctionnaires de l’Etat. Il occupe un poste de responsable, il supervise et encadre d’autres agents. L’attaché IOM qui est en poste au sein de la police nationale accomplit essentiellement des tâches administratives et de gestion. Il gère aussi les finances et la logistique de l’ensemble des services.

L’attaché IOM prend également part à la conception, à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques publiques ministérielles et interministérielles. Il prend en charge des fonctions de conception, d’expertise, de gestion et de conduite d’unités administratives.

Son travail se fait essentiellement dans un bureau cependant en fonction des tâches qui lui sont confiées, il peut être amené à faire des visites sur le terrain afin d’étudier les projets sur place, vérifier leur conformité en rapport avec la réglementation en vigueur ou pour rendre compte à sa hiérarchie.

L’attaché IOM peut également être amené à assurer les fonctions d’ordonnateur secondaire. Plus généralement, les missions de l’attaché de l’intérieur et de l’outre mer sont des missions d’encadrement du personnel.

Salaire et évolutions de carrière de l’attaché de l’intérieur et de l’outre mer :

La rémunération moyenne mensuelle nette de l’attaché IOM avec les primes (source : site du gouvernement de l’intérieur) :

– attaché d’administration (1er échelon) : 2.071 euros

– attaché principal d’administration (dernier échelon) : 4.009 euros

Le corps des attachés administratifs comporte deux grades : attaché d’administration constitué de 12 échelons et attaché principal d’administration constitué de 10 échelons.

Les passages d’échelon se font automatiquement. Le passage au grade d’attaché d’administration principale se fait soit par un examen professionnel soit par l’inscription au tableau d’avancement.

Après quatre années passées dans le service public, l’attaché IOM peut accéder à divers concours internes de la fonction publique comme celui de l’école nationale supérieure de police ou l’école nationale d’administration.

Comment devenir attaché de l’intérieur et de l’outre mer :

Le recrutement et la formation des attachés d’administration de l’Intérieur et de l’Outre-mer s’effectuent par la voie des Instituts Régionaux d’Administration (I.R.A.) installés à Bastia, Lille, Lyon, Metz et Nantes par concours interne ou externe.

Les candidats reçus aux concours externe et interne sont nommés attachés d’administration stagiaires et accomplissent un stage d’une durée d’une année.

Les attachés stagiaires qui ont déjà la qualité de fonctionnaire sont placés dans leur corps ou cadre d’emplois d’origine en détachement pendant toute la durée du stage. A la fin du stage, ceux qui ont réussis, sont titularisés en tant qu’attaché d’administration.

L’accès à l’IRA peut se faire de deux manières :

Par réussite aux concours internes : organisés par le Ministère chargé de l’Intérieur. Cet accès est réservé aux personnes déjà en poste dans l’administration (fonctionnaires ou non titulaires) totalisant au moins 4 ans de services publics. Le concours interne commence par deux épreuves écrites d’admissibilité : constitution d’un dossier pour la reconnaissance de l’expérience professionnelle du candidat (coefficient 4) et une rédaction (durée 4h00 à coefficient 4).

Il y a ensuite une épreuve orale d’admission : un entretien avec le jury pour vérifier les qualités du candidat (20 minutes de préparation du sujet, 25 minutes d’entretien dont au moins 10 minutes d’exposé à coefficient 4) et une épreuve facultative dans une langue étrangère choisie par le candidat lors de l’inscription.

Par réussite aux concours externes : organisés par le Ministère chargé de l’Intérieur.

Pour pouvoir se présenter au concours administratif externe, les candidats doivent :

Etre titulaire d’une licence ou d’un diplôme équivalent (cette condition de diplôme peut être supprimée pour les parents de trois enfants et plus, et pour les sportifs de haut niveau inscrit sur la liste établie tous les ans par la commission nationale du sport de haut niveau)

Etre de nationalité française ou de la nationalité d’un des pays de la communauté européenne

Jouir de ses droits civiques et ne pas avoir fait l’objet d’une condamnation

Etre en règle par rapport à la législation concernant le service national

Il n’y a aucune limite d’âge pour avoir accès à ce concours et le nombre de participation n’est pas limité.

Le concours externe débute par deux épreuves écrites d’admissibilité : une rédaction sur un sujet d’ordre général (durée 4h00 à coefficient 4) et une série de 10 à 15 questions à réponses courtes (durée 3h00 à coefficient 5). Ces questions portent sur un programme bien précis et défini par l’article 8 de l’arrêté du 6 juin 2008, portant notamment sur le droit public, des questions européennes, des questions sociales, les finances publiques, la gestion des ressources humaines et l’économie.

Les épreuves orales d’admission sont également au nombre de deux : un entretien avec le jury pour vérifier les qualités du candidat (20 minutes de préparation du sujet, 25 minutes d’entretien dont au moins 10 minutes d’exposé à coefficient 4) puis une épreuve de langue étrangère (choisie à l’inscription) à partir d’un texte écrit dans une langue étrangère (15 minutes de préparation et 15 minutes d’entretien à coefficient 1).

Pour les deux types de concours, externes et internes : les notes inférieures ou égales à 5/20 sont éliminatoires pour toutes les épreuves orales comme écrites.

A l’issue des épreuves orales, le jury établit par ordre de mérite la liste de classement des candidats définitivement admis ainsi qu’une liste complémentaire d’admission. Si plusieurs candidats réunissent le même nombre de points, la priorité est accordée à celui qui a obtenu la note la plus élevée à l’épreuve orale d’entretien avec le jury.

Contact - © 2011 - 2013 Police-nationale.net

Scroll to top