You Are Here: Home » Adjoint de Sécurité dans la Police Nationale

Adjoint de Sécurité dans la Police Nationale


Un adjoint de sécurité de police nationale (ADS) est un agent contractuel travaillant pour la police nationale. Il s’agit d’un contrat de trois ans renouvelable une fois par reconduction expresse. Cette profession existe depuis 1997 et la création des emplois jeunes.

1. Missions de l’ADS :
2.  Salaire et évolution de carrière de l’ADS :
3.  Recrutement, comment devenir ADS :

1. Missions de l’ADS:

Un adjoint de sécurité de police nationale participe aux missions du service public remplies par les fonctionnaires de police et ils assistent les gardiens de la paix dans leurs travaux quotidiens. Son rôle est d’assurer des missions de prévention, de soutien et d’assistance des forces de l’ordre et de la population pour faciliter le maintien de la sécurité.

a. Assistance et soutien des policiers :

L’ADS travaille à renforcer l’action de la police nationale. Il ne peut agir que sous l’autorité d’un fonctionnaire de police titulaire appelé encadrant. Cette autorité est définie par la loi comme devant être : « directe, effective et constante ».

Les adjoints de sécurité sont assermentés, ils portent un uniforme et dispose d’une carte professionnelle. Cette carte n’est pas la même que celle des policiers. L’ADS dispose d’un pouvoir judiciaire restreint. Il peut seulement relever les identités, donner des contraventions des quatre premières classes (de la diffamation aux violences légères ou lourdes sur un être humain ou un animal) immobiliser des véhicules mais ils peuvent transmettre aux procureurs toutes infractions qu’il constate.

Tous les ADS ne sont pas forcément équipés d’une arme à feu, cela dépend de leur service d’affectation. Et il leur est strictement interdit de porter leur arme en dehors des heures de services (contrairement aux policiers).

Les ADS participent aux activités de surveillance de la police nationale, ils développent aussi la prévention dans le domaine de la sécurité routière, ils veillent à faire respecter les règles de bases concernant l’environnement et l’hygiène publique. En plus, l’ADS peut apporter ses compétences particulières et une assistance technique à plusieurs niveaux : mécanique, informatique, photographique mais aussi d’interprète ou sportive…

En résumé, il élargit les domaines d’intervention de la police nationale, facilite leur action en soulageant le travail des fonctionnaires de police.

b. Assistance et soutien de la population :

C’est essentiellement au niveau de la police de proximité que l’ADS exécute le plus de missions. Il joue un rôle dans la surveillance des quartiers (îlotage) et la police de quartier.

L’ADS est le premier contact des personnes qui font appel aux forces de l’ordre, son rôle est donc de leur faciliter l’accès aux différents services de police en les accueillant et en les informant. Il a un rôle important d’orientation et d’aide à la population.

L’ADS, étant aux premières lignes du contact avec le public a également un vrai rôle de soutien aux victimes de délit et d’infraction. Il les aides dans leurs démarches administratives et peut les rediriger vers des associations d’entre aide ou de soutien aux victimes.

C’est lui aussi qui est chargé d’intervenir pour gérer la circulation aux abords des écoles, dans les quartiers ou sur les routes mais aussi de gérer les problèmes dans les transports en commun. Il participe à la surveillance des locaux et des équipements collectifs. L’ADS a aussi un rôle à jouer auprès des étrangers pour faciliter leur intégration.

Phot Adjoint de securite de la Police Nationale

©mirsasha

2. Salaire et évolution de carrière de l’ADS :

Le salaire de l’adjoint de sécurité est fixé au SMIC auquel s’ajoute différentes primes. Au premier janvier 2010, il s’élevait à 1.158 € net par mois (avec une prime de 90 € par mois pour la région Île de France).

Tout au long de son contrait de travail au sein de la police nationale, l’ADS profite d’une formation continue. Ceci afin de le former aux différentes affectations possibles, mais aussi de lui ouvrir les portes vers d’autres emplois, lui permettant des évolutions de carrière.

Il peut bénéficier d’une formation gratuite pour le préparer aux différents concours de la police nationale et à celui de gardien de la paix, qu’il lui est possible de passer dès un an de service en tant qu’ADS.

L’ADS pourra aussi profiter d’une validation d’acquis d’expérience par le diplôme reconnu par l’éduction nationale « sûreté des espaces ouverts au public ». Ce diplôme est de niveau CAP.

3. Recrutement, comment devenir ADS :

La profession d’adjoint de sécurité est accessible sans aucune condition de diplôme, aux hommes comme aux femmes, mais il faut être de nationalité française, être âgé de 18 à 30 ans, avoir une bonne acuité visuelle et l’aptitude au service actif, de jour comme de nuit.

Les candidats à la profession d’ADS peuvent déposer un dossier dans : un commissariat de police, au service territorial de la police des frontières ou des CRD. Ils doivent absolument déposer les dossiers dans le département où ils souhaitent travailler car les affectations dépendent des départements de dépôt.

Le dossier de candidature doit comporter les pièces suivantes : la demande de candidature, une lettre de motivation écrite à la main, la copie des différents diplômes obtenus, la photocopie de la carte d’identité ou du passeport valide, un document justifiant la position vis-à-vis du service national et enfin le certificat médical délivré par un médecin de la police nationale (lors de la demande de dossier, la liste de ces médecins est fournie aux candidat). Le candidat est soumis à une enquête administrative pour vérifier sa bonne moralité (enquête réalisée avant toute entrée dans la police nationale).

Dès que le dossier d’un candidat est jugé recevable, celui-ci doit passer des tests psychotechniques. En cas de réussite, il passe ensuite en commission départementale de sélection. L’entretien de 20 minutes porte essentiellement sur la motivation du candidat. Les capacités en langue française du candidat seront aussi vérifiées : à l’oral comme à l’écrit.

Finalement, c’est le préfet qui élabore la liste définitive des candidats agréés en fonction des places disponibles d’ADS dans le département. Les nouveaux ADS suivent alors une formation rémunérée de douze semaines en école de police, suivie d’un stage d’adaptation au site de deux semaines.


Contact - © 2011 - 2013 Police-nationale.net

Scroll to top